• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • Démarche conversion
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Le voyage

    Quand Abraham (PBSL) et ses compagnons arrivèrent à Haran (Egypte), le prophète était déjà marié à Sarah, alors connue pour être une femme d’une grande beauté. Le Pharaon, désireux de rencontrer cette femme dont tout le monde vantait la grâce et le charme, s’enquérra à son sujet auprès d’Abraham. Mais lorsque Sarah fut amenée dans les appartements du Pharaon, ce dernier ne put la prendre, car Dieu lui avait ôté toute possibilité de mouvements dans ce sens. Craignant que la jeune femme ne soit un démon, il la renvoya, et donna à Abraham (PBSL) une de ses servantes du nom de Agar.

    Sarah ne pouvant alors enfanter, elle proposa à Abraham (PBSL) de se tourner vers sa nouvelle servante. Ce dernier le fit, et Agar fut miraculeusement enceinte d’Ismaël (PBSL). Peu de temps après, Sarah fut enceinte à son tour d'Isaac (PBSL), et cela malgré son âge avancé (6).

    24. T'est-il parvenu le récit des visiteurs honorables d'Abraham ?
    25. Quand ils entrèrent chez lui et dirent : “Paix ! ”, il [leur] dit : “Paix, visiteurs inconnus”.
    26. Puis il alla discrètement à sa famille et apporta un veau gras.
    27. Ensuite il l'approcha d'eux... “Ne mangez-vous pas ? ” dit-il.
    28. Il ressentit alors de la peur vis-à-vis d'eux. Ils dirent : “N'aie pas peur”. Et ils lui annoncèrent [la naissance] d'un garçon plein de savoir.
    29. Alors sa femme s'avança en criant, se frappa le visage et dit : “Une vieille femme stérile...
    30. Ils dirent : “Ainsi a dit ton Seigneur. C'est Lui vraiment le Sage, l'Omniscient”.


    Sourate 51 : AD-DARIYAT (QUI ÉPARPILLENT)

    Le test de la foi

    Un jour Dieu décida de tester la foi de son prophète en lui demandant de sacrifier son fils. L’Islam, contrairement au Judaïsme et au Christianisme, considère que le fils en question fut Ismaël (7) et non Isaac (PBSE). Cependant Le Coran ne précise pas le nom du fils sacrifié, contrairement à la Bible qui insiste sur le nom d’Isaac (PBSL).

    Cette demande de sacrifice fut envoyée par Dieu au moyen d’un rêve au cours duquel Abraham (PBSL) se voyait en train d’immoler son fils ligoté. Consultant alors son fils sur l'attitude à adopter, ce dernier le conforta dans son jugement en lui assurant qu'il fallait accomplir la volonté divine. Ismaël donna même le conseil à son père de l’attacher fermement au moment de l'acte.

    102. Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, [Abraham] dit : "Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses”. (Ismaël) dit : “Ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé : tu me trouveras, s'il plaît à Allah, du nombre des endurants”.

    Sourate 37 : SAFFAT (Les RANGÉES)

    Or, quand Abraham (PBSL) eut finit de lier les mains et les pieds de son fils, et approcha son couteau de la gorge de ce dernier, Dieu le rappela à l’ordre en lui annonçant qu’il avait accompli Sa volonté. Selon la Tradition, Gabriel descendit alors accompagné d’un bélier, et ce dernier fut sacrifié à la place d’Ismaël.

    103. Puis quand tous deux se furent soumis (à l'ordre d'Allah) et qu'il l'eut jeté sur le front,
    104. voilà que Nous l'appelâmes “Abraham !
    105. Tu as confirmé la vision. C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants”.
    106. C'était là certes, l'épreuve manifeste.
    107. Et Nous le rançonnâmes d'une immolation généreuse.

    Sourate 37 : SAFFAT (Les RANGÉES)

    Pour certains commentateurs, l'ordre de sacrifice fait par Dieu à Abraham (PBSL) relève d'une symbolique riche de sens. En effet, en accomplissant cet acte, Abraham (PBSL) est censé se débarrasser de ce qu’il a de plus cher à ses yeux, sa propre progéniture. Cet abandon total à Dieu est vu par les soufis comme une marque de grandeur de la foi : une soumission totale à Dieu; Par son geste Abraham (PBSL) montre qu’il n’éprouve de réel amour que pour Dieu (8).

    La communauté musulmane a gardé présent le souvenir de cet événement "historique", dans la mesure ou elle commémore chaque année la fête du mouton « l’Aïd el Kebir ». Chaque foyer musulman sacrifie un mouton, afin de symboliser le geste d'Abraham (PBSL), après que Ce Dernier eut éprouvé son prophète.


    (6) L’annonce de cette naissance future fut faite au couple par deux Anges, et ce sont ces mêmes Anges qui annoncèrent à Abraham (PBSL) le châtiment prochain des habitants de la cité de Loth (PBSL).
    (7) Cette divergence est expliquée en détail dans notre article sur le prophète Ismaël >>
    (8) C’est par cet épisode qu’il fût surnommé « L’ami ou intime de Dieu », « Khalil a-Allah ».

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4102107
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC