• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Abraham en Islam
  • Gog et Magog
  • Démarche conversion
  • Autres épouses du prophète (PBSL)
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    « La terre promise »

    Dans un article d’André Lemelin publié par Mondialisation.ca le 4 décembre 2008, sous le titre accrocheur « Peut-on inventer un nouvel Israël », et en sous titre « Entretiens avec Shlomo Sand », selon lequel le « peuple juif » n’a jamais existé comme « race nationale ». « Ce qui existe, c’est la religion juive », l’auteur rejette l’histoire « officielle » de l’exode des juifs qui aurait été le mythe fondateur de l’identité juive sur laquelle s’appuie Israël pour justifier le retour des juifs sur la « Terre Promise ». Or, s’il n’y a pas de traces historiques de l’exode des juifs d’Égypte, la Thora, l’Évangile et le Coran font une large narration de cet exode. Comment et pourquoi le Coran le fait-il ? Comment le mythe fondateur de la religion « juive » est-il perçu par les musulmans ? Quelle est la finalité de cette approche ?

    « La parole de Dieu est inchangée » ( le Coran)

    Les « Occidentaux » n’ont que des préjugés négatifs sur l’Islam : violence, intégrisme, terrorisme, droits des femmes, charia « rétrograde », rites religieux incompatibles avec le mode de vie occidental (sacrifice du mouton, prières quotidiennes, jeun du mois de Ramadan etc). Or, ces préjugés, nourris par les médias font abstraction des données historiques liées aux rapports conflictuels entre un Occident matérialiste, athée, rationnel et dominateur et un Orient immatérialiste, religieux, émotionnel et résistant à cette domination.

    Pourtant, l’Islam par le Coran ne prône pas autre chose qu’un monothéisme pur tel qu’il découle du patriarche Abraham descendant de Noé et père d’Ismaèl et d’Isaac (Israël) et ancêtre du prophète Mohammed. Le même patriarche ou prophète des 3 religions monothéistes. Dans le Coran, « Abraham » (Ibrahim) n’était ni juif, ni chrétien, il était un monothéiste pur et soumis à Dieu. Moïse, descendant d’Isaac et de Jacob (Ayoub), ne prônait rien d’autre qu’un monothéisme pur et s’est élevé contre le sumérien qui a entrainé en son absence son peuple a adorer le Veau d’or.

    Dans le Coran, les « fils d’Israël » sont des monothéistes, adorateurs de Dieu, qui ont été récompensés pour leur foi par leur victoire sur le Pharaon et son armée, leur retour en « Terre Promise » mais qui se sont éloignés par leur polythéisme, par leur ignorance des préceptes de la Thora, par leur assassinat des prophètes, par leur commerce usuraire de la religion originelle.

    « La Terre Promise »

    La « Terre Promise » est, dans le Coran, supposée être le Mont Sinaï (et non la Palestine, terre des philistins), là où Dieu a transmis à Moïse les 10 commandements. Aucun verset du Coran ne dit que Moise, était juif, il était tout simplement « fils d’Israël » et adorateur de Dieu unique. Le mythe de l’exode des « juifs » est une création nationaliste pour justifier le « retour » des juifs en Palestine. L’holocauste n’en était que le « catalyseur ».

    Finalité de l’approche

    Aujourd’hui, si les musulmans (descendants d’Ismaèl) et les juifs (descendants d’Israël), deux peuples sémites s’affrontent sur la « Terre Promise », dans les 3 Livres des religions monothéistes, la terre entière est promise aux adorateurs de Dieu.

    En d’autres termes, il n’est point nécessaire de réfuter « l’histoire imaginaire » ou de rejeter les Livres Saints, il suffit de les comprendre et de les placer dans un contexte historique dans lequel les croyances hystériques dans une multitudes d’idoles (soleil, astres, étoiles, objets, statuts, animaux, feu, anges, diables ou djinns etc) ou dans leur association, entraînaient des rites et des pratiques souvent criminelles (offrandes de ses propres enfants) ou suicidaires (jeun permanent) et toujours guerrières et dans cet esprit, les musulmans font la différence entre « fils d’Israël », peuple monothéiste pur, et « sionistes », héritage d’une idéologie matérialiste, arrogante et dominatrice.

    Dans le contexte du conflit israélo-palestinien, la réfutation du mythe religieux ne doit avoir d’autre but que d’affirmer que cette « Terre Promise » peut tout aussi bien appartenir aux « fils d’Ismaèl » (musulmans) qu’aux « fils d’Israël » (juifs) ou aux deux à la fois, mais en aucun cas à la « race juive » (sionisme) ou à la « race musulmane » (intégrisme).

    L’idée finale serait par conséquent de reprendre « une nouvelle feuille de route » d’un seul État où cohabiteraient juifs et musulmans en paix et sécurité. Cette idée fait beaucoup d’adeptes tant auprès de certaines communautés juives, essentiellement intellectuelles et de la diaspora, qu’auprès de certains dirigeants arabes tel que le président Libyen Muammar Kadhafi.

    La question est de savoir si cette idée, actualisée périodiquement, n’est pas une nouvelle manœuvre dilatoire pour reporter aux calandres grecque un interminable processus de paix et un règlement (définitif ?) du conflit israélo-palestinien dans le sens d’un ou de deux États.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

    Israël : la Cour pénale internationale se dit compétente dans les territoires palestiniens

    Les Etats-Unis accusent la Chine de commettre un « génocide » contre les Ouïgours, Pékin dénonce des

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 5874965
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC