• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Abraham en Islam
  • Gog et Magog
  • Démarche conversion
  • Autres épouses du prophète (PBSL)
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    L'armée israélienne ouvre cinq enquêtes internes à la suite du conflit à Gaza

    L'armée israélienne a ouvert cinq enquêtes criminelles internes sur de possibles fautes graves qu'elle aurait commises lors de la dernière guerre dans la bande de Gaza, a indiqué, mercredi 10 septembre, un responsable militaire. Deux jours avant cette annonce, les deux principales organisations de défense des droits humains en Israël, B'Tselem et Yesh Din, avaient annoncé qu'elles ne s'associeraient plus à ces investigations, dénonçant un « mécanisme de blanchiment » des militaires impliqués.

    Lire : Israël accusé par des ONG de « blanchir » ses soldats soupçonnés de dérapages

    De fait, la commission d'enquête avait été mise en place dès le début de l'opération « Bordure protectrice », qui a fait deux mille deux cent dix-sept morts côté palestinien, selon le comptage de l'armée, laquelle a perdu soixante-cinq soldats, et six civils israéliens entre le 8 juillet et le 26 août. Durant ce conflit, l'Organisation des Nations unies (ONU) et des organisations internationales de défense des droits humains avaient vivement dénoncé plusieurs cas d'usage injustifié ou disproportionné de la force par l'armée israélienne contre des civils palestiniens. Quatre-vingt-quinze dossiers ont été signalés à la commission et cinquante incidents doivent encore être examinés, a précisé l'armée.

    Tsahal a donc ouvert des enquêtes criminelles sur le bombardement le 24 juillet d'une école de l'ONU où s'étaient réfugiés des Gazaouis (quinze morts) ainsi que sur un bombardement d'une plage du nord de Gaza, qui a tué quatre enfants. Ces frappes avaient été condamnées par une partie de la communauté internationale, au premier rang de laquelle l'ONU et les Etats-Unis.

    Lire notre enquête : Gaza, le droit international a été violé

    « LES AUTORITÉS ISRAÉLIENNES NE VEULENT PAS ENQUÊTER »

    Les trois autres enquêtes de l'armée israélienne portent sur la mort d'une femme devant sa maison – alors qu'elle avait coordonné son départ de chez elle avec l'armée israélienne –, des maltraitances sur un prisonnier et des vols commis par un soldat dans une maison palestinienne. Tsahal s'est engagée à examiner « toute allégation crédible de mauvaise conduite », a assuré un responsable militaire.

    Le Conseil des droits humains de l'ONU a pour sa part créé une commission chargée d'enquêter sur « toutes les violations de la loi humanitaire internationale et des lois internationales sur les droits de l'homme » dans les Territoires palestiniens, « en particulier dans la bande de Gaza occupée » pendant la guerre.

    Lire aussi : Violente campagne en Israël contre la commission d'enquête de l'ONU

    « Les statistiques montrent que les autorités israéliennes ne veulent pas enquêter sur les violations des droits de l'homme commises par les forces de sécurité contre les Palestiniens », écrivaient B'Tselem et Yesh Din lundi dans un communiqué. Selon les statistiques établies par Yesh Din, le nombre d'inculpations au sein de l'armée a baissé de façon significative depuis plusieurs années. Seulement 2,2 % des enquêtes ouvertes concernant des soldats soupçonnés d'actes criminels contre des Palestiniens ou leurs biens ont donné lieu à des inculpations entre 2010 et 2013. « Au cours des quatre dernières années, le nombre d'inculpations a chuté de moitié », notent les ONG. Cette période couvre les opérations « Plomb durci », au début de 2009, et « Pilier de défense », en novembre 2012, dans la bande de Gaza.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

    Israël : la Cour pénale internationale se dit compétente dans les territoires palestiniens

    Les Etats-Unis accusent la Chine de commettre un « génocide » contre les Ouïgours, Pékin dénonce des

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 5875005
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC