• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • Abraham en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Zubayr Bin Al-Awwam

    Il est né en 596 à la Mecque, parmi la tribu des Banu Asad. On raconte qu’à l’annonce de sa conversion, son oncle tenta de le faire renier en l’attachant à un poteau et en lui mettant de la fumée directement sous le nez.

    Alors que le prophète de Dieu (PBSL) se rendait à la Mecque pour reprendre la ville aux Qurayshites, il chargea Zubayr et Ali d’intercepter une femme portant une lettre permettant aux Qurayshites d’être prévenus de l’arrivée imminente de l'armée de Muhammad (PBSL).

    Zubayr ne s’opposa jamais à Abu Bakr, Umar ou Uthman pendant leur califat respectif, mais il combattit au côté de Talha lors de la bataille du chameau, car tout deux étaient en désaccord avec la politique mené par Ali et son refus de punir immédiatement les meurtriers d’Uthman.

    Pendant la bataille, Zubayr décida de s’enfuir et retourna à la Mecque. Alors qu’il s’arrêtait en chemin pour effectuer la prière, il fut lâchement assassiné par un musulman du nom de Amr Bin Jarmouz. Ce dernier prit les armes de Zubayr et les rapporta à Ali, croyant recevoir une récompense pour son acte. Mais Ali, au contraire le maudit et lui annonça que sa place était en Enfer, comme le lui avait annoncé le prophète (PBSL) des années auparavant : « Celui qui tuera le fils de Safiyya (Az-Zoubayr), fais-lui l'annonce de la géhenne » (rapporté par Fath Al-Bâri).

    Abou 'Oubayda Bin Al-Jarrah

    Il est né en l’an 581 à la Mecque, dans une famille de marchand. Sa modestie et sa bravoure étaient connues de tout les nobles de Quraysh bien avant sa conversion à l’Islam.

    Abu Bakr fut celui qui aida Abou 'Oubayda à se convertir à l’Islam, une fois que Muhammad (PBSL) commença à répandre l'Islam autour de lui. Il rendit lui-même ce service à 'Abd Ar-Rahmân Ibn 'Awf, 'Uthmân Ibn Mazh'ûn et Al-Arqam Ibn Abou Al-Arqam, qui allèrent prononcer leur attestation de foi auprès du prophète de Dieu (PBSL) peu après.

    Combattant entièrement dévoué à la cause divine, Abou 'Oubayda alla même jusqu’à tuer son propre père lors de la bataille de Badr. A propos de cet acte Dieu révéla, le verset suivant :

    22. Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Ceux-là sont le parti d'Allah. Le parti d'Allah est celui de ceux qui réussissent.

    Sourate 58 : AL-MUJADALAH (LA DISCUSSION)

    Sa grande connaissance de la religion lui valu d’être désigné par Muhammad (PBSL) pour enseigner l’Islam aux Yéménites. A ce sujet Anas Ibn Malik rapporte le hadith suivant du prophète : « les gens du Yémen sont venus à nous, et dirent au Prophète (PBSL) : "Envoie nous une personne qui nous enseignera la Sunna et l'Islam". Sur ce, le Prophète saisit la main de Abou 'Oubayda et dit : "Il est l'homme de confiance de ma Umma" » (rapporté par Mouslim).

    Son humilité et son abnégation n’avaient pas d’égales : Avant qu’Abu Bakr ne soit désigné comme calife, il demanda à Abou 'Oubayda s’il souhaitait devenir calife et qu’il lui prête allégeance. A cela, Abou 'Oubayda répondit : « Jamais je ne m'avancerai devant un homme auquel le Messager de Dieu a ordonné de diriger notre prière » (rapporté par Mouslim).

    Lorsque Umar fut nommé calife, c’est Abou 'Oubayda qui fut chargé de mener les armées islamiques en direction de la Syrie, qu’il finit par conquérir entièrement. Et alors que la peste envahissait le pays, il refusa la proposition d’Umar de rentrer à Médine, estimant avoir autant de devoir à rester que ses soldats, fussent au prix d’une contraction de la terrible maladie.

    C’est la peste qui emporta finalement ce pieux musulman, en l’an 640, alors qu’il se trouvait à la ville de Jabyia. Avant de mourir, Il fit ses dernières recommandations à son armée en ces termes :

    « Je vais vous faire une recommandation. Si vous la suivez, vous serez toujours en bonne condition : "Parachevez la prière, versez la zakat, jeûnez pendant le mois du Ramadan, faites l'aumône, le pèlerinage et la 'Umra. Echangez le conseil entre vous, rendez un conseil sincère à vos commandants, ne trichez pas. Ne vous versez pas dans l'ici-bas. Si l'on vit 1000 ans, on serait indubitablement à ma place que vous voyez. Dieu a prescrit la mort aux fils d'Adam, le plus intelligent d'entre eux est celui qui obéit le mieux à Dieu et celui qui fait le plus pour l'au-delà ».

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6230586
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC