• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Le sens de la Chahada en Islam
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    19, un chiffre symbolique

    Pour les non-musulmans, le Coran n’est rien d’autre qu’un livre religieux de plus. Pourtant, son nom signifie avant tout Rappel, Guidance pour l’Humanité.

    Et il est logique de penser que la notion de rappel tient lieu en parti du fait du nombre de miracles présent à l’intérieur du livre, et que chaque personne mise en présence de ses miracles, ne pourra s’excuser d’avoir refusé le message transmis par ce livre, ou de reconnaître son origine Divine.

    Dieu, dans son infinie sagesse, en écrivant le Coran avait prévu que peu d’humains reconnaîtraient le statut prophétique de Muhammad (PBSL) et qu’ils préféraient l’accuser d’avoir copié son livre sur les chrétiens ou les juifs, lui donnant ainsi le statut de faux prophète.

    C’est pour cela qu’il lui révèla ce fameux verset : « dix-neuf sont chargés d’y veiller »

    Ce verset est d’ailleurs précédé de versets ayant pour fonction de mettre en garde tout individu ayant l’impudence de traiter l’envoyé de Dieu de menteur. Après, c’est à ce dernier d’assumer son acte, mais il ne pourra pas prétendre qu’il n’a pas été prévenu ou du moins "rappelé à l'ordre", ce qui est le but premier du Coran.

    Or, si Muhammad (PBSL) avait écrit lui-même le Coran, comme beaucoup le prétende, il devait avoir un but précis en prononçant ce fameux verset : « dix-neuf sont chargés d’y veiller »

    Dix-neuf ? Le nombre d’anges chargés de surveiller les prisonniers en Enfer a longtemps été la proposition la plus souvent gardée par les exégètes Musulmans. Cependant, la liste est longue si l'on veut émettre toutes les supputations possibles et inimaginables ! D’ailleurs la totalité des savants musulmans s’étant penchés sur le sujet ont préférés conclure par la sage formule : « Mais Allah est le plus savant ».

    Pourtant, même en fouillant et en recoupant la totalité des Hadiths du Prophète Muhammad (PBSL), rapporté par ses plus proches compagnons, il apparaît évident que Muhammad (PBSL) ne savait pas ce que voulait dire le chiffre 19 dans ce verset précis.

    Ce pourrait-il qu’il ait choisi ce nombre arbitrairement, comme certains s’amusent à choisir un numéro pour un cheval dans les courses hippiques, ou pour le tirage du Loto ? 19 aurait-il été le numéro « fétiche » du Prophète Muhammad (PBSL) ?
    Non, car contrairement à des chiffres comme 13 ou 666, 19 est juste un nombre, qui aujourd’hui, dans quelque civilisation que ce soit, n’a aucune signification autre que sa propre valeur numérique et aucune signification ou superstition n’a jamais été greffé sur ce chiffre.

    Le chiffre 19, est un nombre premier. Il est composé du chiffre 1 et du chiffre 9, on pourrait donc l’appeler « l’Alpha et l’Omega » de notre système numérique.

    Maintenant revenons à la quatrième visite de l’ange Gabriel à Muhammad.

    Le verset « dix-neuf sont chargés d’y veiller » est donc le dernier verset à avoir été révélé à Muhammad lors de cette visite. De plus, plutôt que de compléter la sourate avec les 26 versets restants, Gabriel s’arrêta.

    Lors de sa cinquième visite, Gabriel, en lieu et place de compléter la Sourate 74ième sourate, débuté lors de la révélation précédente, transmis les versets 6 à 19 de la sourate « El’ Alaq / L’accrochement », c'est-à-dire la suite des 5 versets remis lors de la première visite de Gabriel.

    Ce qui fait donc un total de 19 versets révélés pour cette sourate

    6. Prenez-garde ! Vraiment l'homme devient rebelle,
    7. dès qu'il estime qu'il peut se suffire à lui-même (à cause de sa richesse).
    8. Mais, c'est vers ton Seigneur qu'est le retour.
    9. As-tu vu celui qui interdit
    10. à un serviteur d'Allah (Muhammad) de célébrer la Salat ?
    11. Vois-tu s'il est sur la bonne voie,
    12. ou s'il ordonne la piété ?
    13. Vois-tu s'il dément et tourne le dos ?
    14. Ne sait-il pas que vraiment Allah voit ?
    15. Mais non ! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet,
    16. le toupet d'un menteur, d'un pécheur.
    17. Qu'il appelle donc son assemblée.
    18. Nous appellerons les gardiens (de l'Enfer).
    19. Non ! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi

    Juste Apres avoir prononcé ce verset, Dieu donne à Muhammad (PBSL) 14 autres versets afin de compléter la première sourate révélée ;

    S’agit d’une coïncidence (qui existent et que nous pouvons prendre en compte) ou s’agit-il de quelque chose de plus complexe et qui mérite que l’on se penche d’avantage sur la signification du chiffre 19.

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3 | 4            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6349232
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC