• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • Témoignage convertis
  • Les interdits en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Une bataille de quatre jours

    Sa’ad ne participa pas lui-même à la bataille, car il souffrait de sciatique, mais il commanda son armée depuis le vieux château de Udhayb, situé à l’extrémité du champ de bataille, et donna ses ordres à son général, Khalid ibn ‘Artafah.

    Le premier jour :

    Sa’ad ordonna aux musulmans de charger l’armée Perse. Rostam, voyant les musulmans se précipiter vers es troupes, ordonna aux éléphants d’attaquer la cavalerie de Bahilah, la plus importante et la plus distinguée parmi les cavaleries arabes. Les chevaux arabes, effrayés par les éléphants, devinrent incontrôlables. De même, l’infanterie musulmane commença à trembler.
    Sa’ad voyant cela, ordonna à la cavalerie commandée par Talaiha, de partir à la rescousse de la cavalerie de Bahilah. Il ordonna ensuite aux archers et aux lanciers de la tribu de Tamim de venir en aide à la cavalerie de Talaiha. Grâce à leurs flèches enflammées, ils purent se débarrasser de quelques soldats montés sur éléphant. La bataille continua jusqu’à ce que la nuit tombe et que chacun ne regagne son camp respectif. Les chroniqueurs arabes appelèrent ce jour « Yaum-ul-Armah »

    Le deuxième jour :

    Sa’ad remarqua un nuage de poussière venant de la route vers la Syrie. Il comprit alors que des renforts venait d’arriver, et cette colonne permit d’augmenter les forces arabes de 6000 hommes. Q’aqa était au commandement de l’avant-garde, et arriva le premier sur les lieux de la bataille.

    En arrivant, Q’aqa s’adressa aux Perses et provoqua en combat singulier qui aurait l’audace de s’avancer, et terrassa rapidement son premier adversaire, un commandeur Perse très respecter de ses troupes. Ceci marqua le début d’une série de combats singuliers dans lesquels nombre de combattants de chaque côté furent impliqués, et qui marqua la mort de nombreux importants généraux Perse.
    Une bataille générale s’amorça ensuite, et Q’aqa ordonna à ses troupes de venir aux fronts de façon progressive, afin que les Perses aient l’impression d’un combat sans fin. Voyant que les éléphants devenaient une menace sérieuse, Q’aqa décida d’affubler les chevaux et les chameaux musulmans de costumes à l’apparence bizarre afin d’effrayer les éléphants perses. L’issu de la bataille resta indécise pendant toute la journée.

    Le troisième jour :

    Q’aqa trouva un nouveau stratagème pour engager le combat. A la tombée de la nuit, il ordonna à une escouade de cavaliers et de soldats de camper près de la route vers la Syrie. A l’aube, 100 cavaliers accompagnés du reste du groupe devaient fondre sur l’ennemi par vague successive, donnant l’impression de nouveaux renforts, ce qui contribua à troubler fortement le moral perse.
    Rostam, comprenant les erreurs qu’il avait fait les jours passés, décida de poster une infanterie près de ses éléphants de guerre, dont les ordres étaient de dévaster l’armée musulmane. Sa’ad, inquiet du sort réservé à son armée, donna comme conseil à ses hommes de viser les yeux des éléphants.
    Parmi les éléphants perses, deux se distinguaient particulièrement par leur accoutrement du reste de la troupe, dont ils semblaient être les leaders, et furent nommés Abyad et Ajrab par les arabes.

    Q’aqa et deux de ses fidèles lieutenants reçurent l’ordre de Sa’ad de se débarrasser de ses éléphants, ce qu’ils parvinrent à accomplir, après les avoir encerclés avec leurs troupes. Qa’sa et un soldat arabe crevèrent les yeux de Abyad, et Qa’sam plongea son épée dans le cou de la bête qui finie par succomber. Deux autres généraux arabes s’occupèrent de tuer Ajrab. Les autres éléphants, voyant leurs leaders succomber, se dispersèrent dans une panique générale, piétinant de nombreux soldats perses.
    Les musulmans continuèrent à se battre pendant la nuit, qui fut appelé « Lailat-ul-Harir » ou « La nuit du grondement ». Ce troisième jour de bataille porte également le nom de « Yaum-ul-‘Amas »

    Le quatrième jour

    A l’aube du quatrième jour, une tempête de sable souffla, balayant le visage des soldats perses. Rostam réorganisa ses troupes et Sa’ad décida de faire de même, mais la cavalerie musulmane chargea avant qu’il ait pu finir de transmettre ses ordres. Ceci fut due à l’impatience de Q’aqa, et les cavaliers musulmans se retrouvèrent face à un véritable mur formé par l’armée perse. La bataille s’éternisa jusqu’au coucher du soleil et continua de nuit. Chaque camp était extrêmement fatigué, et Q’aqa décida avec d’autres chefs de clans de trouver une solution rapide au conflit, en projetant de s’attaquer directement à la personne de Rostam.

    Les musulmans finirent par attirer Rostam sur le champ de bataille, ce dernier se voyant obliger de prêter main forte à une partie de son armée. Il fut alors capturé par un guerrier Arabe du nom de Hilal ibn ‘Ullafah qui lui trancha la tête avant de la montrer aux soldats perses, non sans clamer :
    « Par le Dieu de la Ka’bah ! J’ai tué Rustam ! Je suis Hilal ibn ‘Ullafah »

    Ceci porta un coup décisif à l’armée perse, qui rompit les rangs, non sans essuyer de sérieuses pertes. Les combattants musulmans ayant pris part à cette bataille jouirent d’un grand prestige au sein de la Oumma, et devinrent connus sous le nom de « Ahl al-Qadisiyyah ». Après un bref siège, la capitale Al-Mada’in, abandonnée par Yazdgird qui fuyait à l’est, tomba aux mains des musulmans qui continuèrent leur poussée vers l’est et finirent par envahir la perse toute entière.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 29268 fois
     

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2           

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 5956860
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC