• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Témoignage convertis
  • Les interdits en Islam
  • Le prophète Joseph
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Un écrit de sagesse

    Le Coran, est unanimement considéré par la communauté musulmane comme un livre révélé par Dieu. Sa pureté littéraire, sa rhétorique inégalée ainsi que ses tournures poétiques ne laissent pas indifférent l’homme arabophone. Ainsi, plusieurs chrétiens arabes admirent le mystère qui entoure ce livre et son caractère inimitable.

    Les versets qui composent le Coran se subdivisent en diverses catégories ; Par certains versets, Dieu s’adresse directement à son prophète (PBSL), notamment grâce à l'emploi de l'injonction "Dis". L’explication la plus communément admise pour justifier ces injonctions, est que ces dernières constituaient des réponses à des interrogations posées directement au prophète (PBSL), et auxquelles ce dernier ne pouvait répondre directement par lui-même sans révélation une révélation divine.

    D'autres versets, racontent les histoires des prophètes antérieurs à Muhammad (PBSL), chaque histoire cachant une morale permettant à celui qui l’a lu de saisir les préceptes nécessaires au bon comportement à adopter par tout musulman.

    Le Coran regroupe également de nombreux versets décrivant aux musulmans l'univers qui les entoure, la création Divine et le miracle qu’elle représente.

    En guidant le croyant vers la voie du Hallal (Licite) et en l’incitant à éviter celle du Haram (Illicite), Dieu instaure par certains versets, sa qualité de législateur absolu : Celui qui distingue le bien du mal, le licite de l’illicite, le Paradis de l’Enfer. Ce dualisme revient constamment dans les 114 Sourates du Coran pour guider les pas du croyant, distinguer les contours de la tradition musulmane et lui rappeler constamment les limites qui lui sont fixées par Dieu..

    Cependant, le Coran parle d’une catégorie de gens dont le cœur est définitivement scellé par Dieu « Qûloubuhoum ghûl ». Ces personnes sont considérées comme inaptes à saisir le sens du Coran, car leur coeur n'est pas réceptif à la sagesse et à la profondeur du message sacré :

    25. Il en est parmi eux qui viennent t'écouter, cependant que Nous avons entouré de voiles leurs coeurs, qui les empêchent de comprendre (le Coran), et dans leurs oreilles est une lourdeur. Quand même ils verraient toutes sortes de preuves, ils n'y croiraient pas. Et quand ils viennent disputer avec toi, ceux qui ne croient pas disent alors : “Ce ne sont que des légendes des anciens”.

    Sourate 6 : AL-ANAM (LES BESTIAUX)

    Pour les musulmans, le texte coranique est en effet un texte qui pénètre directement le coeur de celui qui le lit. Si celui qui lit le Coran ressent la beauté et la vérité qui se dégage de ses versets, c'est que Dieu aura voulu le guider à l'Islam. Dans le cas contraire, Dieu a posé un voile sur son coeur et il ne peut comprendre le sens réel des paroles divines, ne voyant alors le Coran que comme un livre ordinaire.

    83. Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Muhammad], tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu'ils ont reconnu la vérité. Ils disent : “ô notre Seigneur ! Nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran).

    Sourate 5 : AL-MA-IDAH (LA TABLE SERVIE)

    Enfin, le débat contemporain sur l’Islam a poussé certains critiques de l'islam à formuler des propos selon lesquels il y aurait contradiction entre certains versets du Coran, ce qui est faux. Les versets qui semblent poser problème aux occidentaux de nos jours sont les versets dits « de circonstance ». Ces derniers non de sens réel que par rapport au temps et au lieu où ils furent révélés. Toute tentative de les interpréter en dehors de la tradition, l’histoire de l’Islam, et le contexte de leur révélation serait alors une démarche erronée.

    Il existe donc bel et bien des facteurs à ne pas négliger lors du commentaire du Coran à la personne méconnaissant son contenu. Facteurs qui doivent tenir compte de son histoire et des circonstances de sa révélation. Cela n’enlèvera rien à son caractère sacré car le Coran est, et restera incontestablement pour les musulmans la parole de Dieu révélée à son prophète : Muhammad (PBSL).

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 915 fois
     

    A Lire également :

    La Conservation du Coran
    Récitation du Coran par Abd El Basset

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2           

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4081535
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC