• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • Témoignage convertis
  • Les principaux Anges en Islam
  • Le prophète Joseph
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Sujet : Le sang du musulman est protégé dans l'Islam



    Et l'Imam Ahmed a dit dans son "Mousnad" d'après Al-Hassan Al-Basri qui a dit :
    -"Ali fit venir Mohammed ibn Maslamah, et il dit :
    -"Pourquoi n'as-tu pas participé au combat entre moi et mon ennemi (qu'Allah soit satisfait d'eux)". Il dit :
    -"Le fils de ton oncle [c-à-d le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue)] me donna une épée et dit : (Combat avec cette épée tant que les ennemis seront combattus, et lorsque tu verras les gens [les musulmans] s'entretuer, frappe-la sur un rocher ; puis reste chez toi jusqu'à ce que te vienne la mort ou une main qui commet une erreur en te tuant).
    Ali (qu'Allah soit satisfait de lui) dit alors :
    -"Laissez-le partir".

    Et Ibn Abdel-Bar rapporta d'un homme parmi les pieux prédécesseurs :
    -"Les hommes qui méritent le plus d'être respectés sont trois : les savants, les frères, et le dirigeant ; donc, quiconque dénigre les savants aura alors corrompu sa grandeur d'âme ; quiconque dénigre le dirigeant aura alors corrompu sa vie dans ce monde ; et celui qui est doué d'intelligence ne dénigre personne".

    Quatrièmement :
    Il est obligatoire de traiter ce mal en s'éloignant des doutes et des passions afin de connaître ses causes et chercher le meilleur remède contre ce mal ; et il ne faut pas dépasser le traitement de ce mal, c'est-à-dire qu'il ne faut pas blâmer ceux qui ne sont pas responsables de ces événements ; donc, il n'est pas permis d'attribuer la cause au fait de s'attacher à la religion par exemple, ou aux sciences religieux et aux programmes d'enseignement, ou aux savants et aux prédicateurs sincères, car le vol dans la mosquée n'exige pas la destruction de la mosquée, tout comme la mauvaise compréhension de la religion ne signifie pas qu'il faut l'annuler de la réalité de la vie ; et si un voleur se cachait en utilisant le voile d'une femme, cela ne signifie pas l'annulation complète du voile.

    Donc, que ceux qui embrouillent les affaires lors de chaque événement, craignent Allah ! Ils disent que notre attachement à notre religion est la cause de ces événements et de ces problèmes, et les ennemis de l'Islam parmi les mécréants, les rancuniers et ceux qui les aiment, se servent de cet embrouillage en tant que justificatif pour faire pression sur les musulmans, et ils en profitent alors pour attaquer les pays des musulmans.

    Et sans aucun doute, serviteurs d'Allah, le trouble provenant de l'intérieur est plus dangereux que celui qui provient de l'extérieur.

    Et l'exemple de ceux qui parlent contre la religion et contre ceux qui sont attachés à la religion, contre les programmes religieux et contre la droiture dans la croyance et la pensée, est comme l'Imam Ahmed a rapporté dans son "Mousnad", d'après Abdoullah ibn Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Un homme parmi les fils d'Israël reçut un invité chez lui, et dans sa maison se trouvait une chienne ; la chienne dit alors : "Je jure par Allah que je n'aboierai pas contre l'invité de mon maître". Le petit chien qui se trouvait dans son ventre hurla. Il dit : "Quelqu'un dit : pourquoi le petit chien hurla ?". Il dit : (Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) inspira à un homme parmi eux : "Ceci est comme un peuple qui viendra après vous, et les gens stupides de ce peuple soumettront [vaincront] les gens doués d'intelligence").

    Donc, serviteurs d'Allah, nous devons corriger la pensée par la pensée ; et il ne faut pas profiter de l'erreur afin de provoquer la séparation de la parole et l'affaiblissement de l'attachement à la religion, car Ali (qu'Allah soit satisfait de lui) fut combattu beaucoup plus que cela et il ne blâme pas la religion et ceux qui la pratiquent, mais il blâma les kharijites qui se révoltèrent contre lui et considérèrent que le tuer et débarrasser la communauté d'Ali faisait partie des meilleures bonnes œuvres pour se rapprocher d'Allah selon ce qu'ils prétendaient -qu'Allah leur donne ce qu'ils méritent-.

    Et les compagnons ne faiblirent pas dans leur attachement à la religion à cause de ce que les kharijites firent, et ils restèrent fermes dans la religion malgré l'opposition de ce groupe qui se sépara d'eux : {O vous qui avez cru ! Vous êtes responsables de vous-mêmes ! Celui qui s'égare ne vous nuira point si vous avez pris la bonne voie. C'est vers Allah que vous retournerez tous ; alors, Il vous informera de ce que vous faisiez}.

    O Musulmans !
    Craignez Allah, et sachez qu'il y a un cinquième éléments qui n'est pas moins important que ceux qui ont été mentionnés, et c'est : la réflexion sur la situation et la réalité des choses, se juger soi-même à cause de la négligence des ordres d'Allah et corrigez les erreurs en nous-mêmes et dans la société, car aucun malheur ne descend sans que ce soit à cause d'un péché commis, et il n'est pas repoussé sans un repentir sincère à Allah : {Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution des biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants}.
    {Et propose en parabole une ville : elle était en sécurité, tranquille ; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu'ils faisaient}.
    {Et quand nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens opulents [d'obéir à Nos preions], mais (au contraire) ils se livrent à perversité. Alors la parole prononcée contre elle se réalise, et Nous la détruisons entièrement}.

    Les péchés, les mauvaises actions, l'affaiblissement de l'attachement à la législation d'Allah en soi-même, dans l'argent et la sécurité, sont parmi les cause du trouble de la sécurité, et de la succession des calamités et des tourments, et ceci exige que nous nous en remettions à Allah, recherchions ses grâces, et changions ce qu'il y a en nous-mêmes afin qu'Allah change notre situation en une situation meilleure : {Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que [les individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu’Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n’ont en dehors de lui aucun protecteur}.

    Al-Baïhaqui et Ibn Maajah ont rapporté d’après le hadith d’Ibn Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit :
    -« J’étais le dixième homme d’un groupe parmi les « Mouhajirines » composé de dix hommes qui se trouvaient avec le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue), il se dirigea vers moi en me regardant et dit : (Il y a cinq choses et je demande à Allah de vous protéger contre le fait que vous viviez jusqu’à ce que vous soyez contemporains de ces choses : lorsque la débauche [l’adultère…] apparaît dans un peuple jusqu’à ce qu’ils l’annoncent ouvertement, ils seront touchés par les pestes et les maladies qui n’étaient présentes dans les peuples qui les ont précédés ; et aucun peuple ne diminue les balances [dans le commerce] sans qu’ils soient éprouvés par la famine, la vie difficile et la tyrannie du dirigeant ; aucun homme ne refuse de payer la Zakat de leur argent sans qu’ils soient privés de la pluie, et n’était-ce les animaux, la pluie ne tomberait jamais ; et aucun peuple ne viole le pacte sans qu’Allah n’envoie contre eux un ennemi ne faisant pas partie d’eux, et ils prendront alors des biens qu’ils possèdent ; et lorsque leurs dirigeants ne pratiqueront pas ce qu’Allah a fait descendre, Allah fera qu’ils se combattent les uns les autres).

    Et Allah a dit (qu'Il soit exalté) : {Quoi ! Quand un Malheur vous atteint - mais vous en avez jadis infligés le double - vous dites : « D’où vient cela ? ». Réponds-leur : « Il vient de vous-mêmes ». Certes Allah est Omnipotent}.

    Source : http://alharamainsermons.org/frn/

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2           

    Sermons du Mois


    Archives Complètes

    Consulter

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4685860
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC