• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Témoignage convertis
  • Les interdits en Islam
  • Le prophète Joseph
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Tribune Libre

    Contribuer à Islam de France

    Le judéo-sionisme : névrose du Juif-Nouveau  5/5



    Le judéo-sionisme est le terme que j’ai choisi pour m’exprimer au sujet de ceux qu’on appelle aujourd’hui : « les Juifs sionistes ». Le judéo-sionisme est ainsi la fusion – cette notion de Juif-Nouveau – entre sionisme et judaïsme.

    Aujourd’hui, parler d’Israël, des Juifs, et des sionistes, c’est un peu marcher sur des œufs, voilà pourquoi il me semble bon de clarifier certaines choses en préambule.

    Il faut savoir – pour ne pas se tromper de cible – que le terme Juif a deux dimensions : ethnique et religieuse, et il faut bien distinguer les deux !

    Le peuple Juif, descend de Juda, fils de Jacob. La majorité des Juifs sont – bien entendu – de confession judaïque (on parle donc bien de Juif au sens religieux). Mais il faut savoir que tous les Juifs ne suivent pas forcément le judaïsme (religion de Juda), ainsi un Juif (sens ethnique donc) peut aussi bien être laïque, athée chrétien, ou musulman ! Et ils peuvent également avoir leur propre opinion politique, même si elle n’est pas celle de la majorité du « peuple Juif ». Il faut donc faire très attention de savoir de quels « Juifs » on parle.

    Les Juifs qui se démarquent clairement de la politique (et des tares) judéo-sioniste(s) ne doivent bien évidemment pas se sentir concernés par ce que nous dénonçons.

    Ces « Juifs progressistes » (moi je les appelle tout simplement « frères en humanité » ou encore « alliés de la résistance ») sont également – et régulièrement – la cible d’attaques revendiquées par des groupes d’extrême droite sioniste. On le rappelle : 95% des Juifs sont sionistes (ou attachés à Israël, donc sionistes !). C’est sans doute une lourde tâche que de se démarquer des sionistes et de ceux qui font l’apologie de la politique d’occupation et d’apartheid d’Israël. C’est bien pour cela que j’incite ceux qui me lisent à faire attention aux amalgames.

    Cet effort de pondération (et de justice !) doit bien entendu aller de pair avec une volonté des Juifs qui militent pour la justice de se démarquer CLAIREMENT et sans ambiguïté des criminels.

    Ainsi les réflexions du genre « oui mais il y a des torts des deux côtés » resteront lettre morte pour tous ceux qui soutiennent la cause Palestinienne … et allons plus loin encore : la cause mondiale d’une société (c'est-à-dire les gouvernements influents acquis à la cause d’Israël) totalement sionisée.

    Il y a un occupant et un occupé ; il y a la 5e armée mondiale et des résistants aux armes artisanales ; il y a des arrogants et il y a des humiliés ; point à la ligne !

    Dire le contraire c’est plus que mentir, c’est faire preuve d’une arrogance à faire vomir.

    Le judéo-sionisme : fusion du politique et de la « nébuleuse religieuse »

    L’idéologie sioniste est certes au départ (Theodor Hezl) une idéologie politique (critiquée et dénoncée encore aujourd’hui par certains Juifs religieux – orthodoxes –, comme par exemple les Neturei Karta), MAIS ELLE PREND SES SOURCES – qu’on le veuille ou non – dans le judaïsme talmudique !* Alors sont-ils des croyants ? Des opportunistes ? Des hérétiques du Judaïsme originel (de la Thora) ? Cela m’importe peu en fait. Ce qui m’importe c’est qu’aujourd’hui la majorité des Juifs sionistes utilisent ces préceptes judaïques (Thora modifiée et Talmud) pour entretenir leur idéologie sioniste**, et c’est ce courant qu’il faut dénoncer et combattre. L’antisémitisme n’a rien à voir avec ce débat !

    * On pourrait presque dire que l’origine du sionisme est laïque, et que la maintenance (ou le fer de lance de la colonisation et des génocides) puise sa source dans le fanatisme (ou extrémisme) talmudique.
    ** Israël existe grâce à un mouvement politique laïque ; par contre c’est (toujours) la Loi rabbinique qui a autorité. Cherchez l’erreur !

    En savoir plus

    Génération M

    Contribuer à Islam de France

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4081404
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC