• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  

    Tribune Libre

    Contribuer à Islam de France

    Il était une fois le 11 septembre   -/5



    Huit ans déjà que les tours jumelles se sont effondrées. Cet événement survenu en 2001 est bien entendu l’événement (politique) majeur du XXIe siècle. C’est aussi ce qui a lancé et donné un « sens » à l’investiture de Georges Bush, parti en croisade « contre le mal ».

    Il est évident que le citoyen « militant » ou un minimum objectif (le « militantisme » n’est pas spécialement une condition pour être de bonne foi) peut rencontrer des difficultés à considérer le Etats-Unis comme le supposé camp du bien.

    En vrac :

    1) Génocide des indiens : fondation des Etats-Unis

    2) Traite des noirs : pour construire le pays (et ségrégation pour bien montrer pour qui le pays a été créé)

    3) Hiroshima - Nagasaki : premier pays à utiliser la bombe nucléaire sur des civils, et par la même occasion devenir la plus grande puissance mondiale du XXe siècle.

    4) Invasions de l’Irak, et de l’Afghanistan pour contrôler le pétrole et s’assurer de rester la grande puissance du XXIe siècle.

    Et le « meilleur du pire » est sans doute encore à venir … à condition de sortir du bourbier afghan !

    On peut affirmer que sans le génocide des premiers habitants de l’Amérique, sans la traite des noirs, sans Pearl Harbour, et sans le 11 septembre, le monde n’aurait pas été pareil !

    Une histoire : deux écoles

    Il y a deux façons de voir les choses : la première est de se dire que Pearl Harbour fut, dans le malheur, une occasion et une coïncidence exceptionnelle pour les Etats-Unis afin de pouvoir entrer en guerre. Il en est de même pour le 11 septembre 2001*.

    La seconde est de se dire qu’il est concevable que des personnes (« un empire ») qui avaient – de manière irréfutable – tout intérêt à ce que ces événements se produisent, auraient pu contribuer à « faciliter » voire à « organiser » de telles tragédies. Les guillemets sont des précautions d’usage.

    * Je me souviens lors des premiers débats télévisés qui ont suivi la chute des tours qu’un « intellectuel » (je ne sais plus qui) « membre de l’intelligentia française » avait déclaré : « en dépit de la tragédie, cet événement est une chance extraordinaire pour les Etats-Unis de développer de nouvelles bases militaires en Afghanistan ». A ce moment là il n’y avait pas encore des « illuminés » pour parler de « théorie du complot ».

    On peut donc résumer le débat entre les « partisans » de la théorie de « la chance » ou de la bonne providence qui sourit aux impérialistes et les « illuminés adeptes de théories complotistes ».

    J’ai résumé la chose de façon très caricaturale parce que malheureusement, les « adeptes de la bonne providence impérialiste » – qui s’autoproclament faire partie du camp de la raison et du bon sens absolu – ne permettent pas de débattre « à la régulière » : si vous êtes partisans de la théorie du complot, vous êtes par définition un intégriste qui a la haine de l’occident et de ses valeurs.

    Ca me paraît un peu court, surtout lorsque l’on revendique avoir le bagage pour débattre avec n’importe quel énarque ou autre rhétoricien. C’est étrange que le débat est refusé face à des supposés illuminés sans arguments.

    Soit, chacun pourra comprendre les choses à sa façon.

    « La puce à l’oreille »

    Deux américains sur trois pensent qu’il y a « quelque chose de louche » derrière les « attentats » du 11 septembre. Et un américain sur trois croit que c’est Bush lui-même qui est derrière tout cela.*

    * Cela a été dit au journal de la télévision suisse romande du 11.09.09 (vu via TV5 Monde)

    Personnellement je m’en fous de savoir qui a organisé tout ça (ni comment). Je ne fais pas partie de ceux qui croient de manière aveugle à « la bonne providence qui sourit aux impérialistes ». Je pense en effet qu’il y a des choses troublantes, et je pense aussi que tous ceux qui pensent qu’il y a des choses « troublantes » ne sont pas tous que des « illuminés » fans de théories complotistes.

    Deux choses m’ont particulièrement marquées dans les tout premiers journaux qui ont suivi les tragiques événements. Il s’agissait plus précisément du journal de Claire Chazal sur TF1 :

    « On nous signale qu’on a retrouvé à proximité de la zone de choc, un passeport d’un des pilotes présumés. Tandis qu’un manuel de pilotage en langue arabe (sic !) a été retrouvé dans une voiture proche des deux tours »

    On ne parlait pas de théories du complot 24h après les événements, mais là j’ai senti que quelque chose se passait. J’avais aussi l’impression que la journaliste (présente sur les écrans « depuis que je suis tout petit ») fut un peu mal à l’aise. Comme si elle se rendait compte qu’elle venait de lire – sans réfléchir – une absurdité incommensurable sur le prompteur, qui devait sans doute défiler un peu trop vite …

    On ne va pas revenir sur les boites noires qu’on n’a pas retrouvées (par contre le passeport « on l’a ») ni sur le fait qu’un manuel de pilotage en langue arabe est quelque chose qui n’existe tout simplement pas ! Quand bien même, proportionnellement au manuel d’une machine à laver, le volume d’un « manuel de pilotage » d’un 737 ne rentre pas dans une voiture.

    Ma conclusion est que ce monde a changé dès les heures qui ont suivis : les images sont passées en boucle au milieu des débats (dans le coin supérieur droit – ou gauche – de nos écrans de télévisions, et ce, sur toutes les chaînes !). Le programme était lancé : la guerre contre le terrorisme !

    Est-ce vraiment al Qaïda qui a organisé ces attentats ? Personne ne peut le certifier (pas même les « partisans de la bonne providence »). En attendant, l’Empire US est en Afghanistan, en Irak (sur base d’un mensonge clairement admit par la Maison Blanche elle-même !) et encercle actuellement l’Iran.

    Pour croire en en une éventuelle « théorie du complot », il suffit de se positionner sur une question :

    « Est-ce que l’administration Bush fut capable de mentir ? »

    Je laisse à chacun le soin d’envisager (ou pas) cette éventualité.

    Il est à noter que cette possibilité fut totalement réfutée via un documentaire diffusé sur Arte (présenté par l’inimitable Alexandre Adler).

    La revanche des « illuminés conspirationnistes »

    Certes il y eu le livre de Thierry Meyssan, « l’effroyable imposture » paru assez rapidement après les « attentats ». Thierry Meyssan fut un des premiers (si pas le premier) à affirmer qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone. Il avance notamment pour « preuves » le fait qu’on n’ait jamais retrouvé de débris d’avion (un argument qui mérite d’être évoqué), ou encore que le trou dans le Pentagone qui fut plus petit que l’envergure des ailes.

    Il s’agirait donc du premier avion de l’histoire qui ait littéralement fondu, peut-être même déjà avant l’impact ; à moins que – comme le suggère l’humoriste Bigard – l’avion ait « refermé ses ailes » avant de plonger dans « le petit trou » … pour ensuite disparaître.

    Huit ans plus tard, cela reste troublant.

    Avec l’avènement de Youtube (en 2003) suivi de Dailymotion (en 2005), la « théorie du complot » a fait son chemin. Certes, ça ne change pas grand-chose puisque nous sommes –avec les guerres en Irak (malgré un véto de l’ONU !) et en Afghanistan – devant le fait accompli. Mais quand même, ces supports ont ouvert (peut-être) « une nouvelle ère de résistance ». Je suis loin de penser qu’une révolution est en marche (le travail de propagande médiatique est plus puissant que jamais), par contre il y a de la matière pour ouvrir de nouveaux débats et – pourquoi pas – envisager des alternatives (ou commencer à réfléchir) face aux politiques impérialistes.

    Penser par soi-même et ne pas croire aveuglément ce que les médias (qui ont affiché leur camp) nous disent est le début de la liberté individuelle. Il s’agit de débrancher le « pilotage automatique » de notre cerveau. Une fois qu’on a tout analysé minutieusement, on peut enfin prendre position. Les railleries des néoconservateurs qui défendent la thèse officielle ne sont pas un argument en soi. C’est un point de vue très manichéen, très américain.

    Je conclus cet article par d’excellentes vidéos qui ne font finalement que poser des questions. Je le redis : on ne va pas refaire l’histoire. Par contre il y a des sujets dont la personne en recherche de vérité aurait apprécié autre chose que des sarcasmes de « l’intelligentia ».

    Voir l'article dans son intégralité et les vidéos

    Génération M

    Contribuer à Islam de France

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4055086
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC