• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Les principaux Anges en Islam
  • Les interdits en Islam
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  

     Imprimer

    La fête de l’Aïd El Fitr

    L’Islam, à l’instar des autres religions telles que le Judaïsme ou le dogme catholique, possède dans son calendrier des jours de fêtes religieuses, à savoir l’Aïd el Fitr et l’Aïd el Kebir, qui ont respectivement une signification fort importante pour le musulman et que chaque musulman(e) se doit de connaître.

    L’origine de ces deux fêtes remontent à la venue du prophète Muhammad (PBSL) à Médine. Anas – que Dieu l’agrée – a recueilli les paroles du prophète de Dieu (PBSL) à ce propos, dans un hadith rapporté par Abu Daoud :
    « Le Messager de Dieu (PBSL) vint à Médine et les habitants de cette cité avaient deux fêtes. Durant ces deux jours, des carnavals et des festivités avaient lieu. Le Prophète (PBSL) interrogea les Ansâr (les musulmans de Médine) à ce propos. Ils lui répondirent qu’avant l’Islam ils avaient l’habitude d’organiser des carnavals durant ces deux jours de fête. Le Prophète (PBSL) leur dit : "À la place de ces deux jours, Allâh a choisi deux autres jours qui sont meilleurs pou vous, ceux de l’Aïd al-fitr et de l’Aïd al-Adhâ (1) ". »

    L’Aid El Fitr ou fête de la rupture (du jeûne du Ramadan)

    Ce jour de fête marque la fin du jeûne du mois de Ramadan, 9ième mois du calendrier hégirien musulman. C’est donc le premier jour du mois de Chawwal (où le croyant est donc autorisé à reprendre son rythme habituel dans son alimentation) qui marque la fin du mois sacré du Ramadan et la cessation du jeûne. Cette fête qui dure trois jours est considérée comme un moment important de joie et de fête pour l’ensemble de la communauté musulmane.

    Il convient pour tout musulman de savoir que cette fête religieuse impose également un certains nombres de prescriptions à observer strictement comme :

    - L’interdiction de jeûner le jour de l’Aïd el Fitr
    - Assister à la prière matinale de l’Aïd. Pour cette dernière, les savants restent cependant partagé entre son caractère obligatoire ou non (ceci varie suivant les écoles). Elle reste cependant un acte important pour la majorité des croyants
    - Effectuer une prière surérogatoire le jour de la prière de l’Aïd (sauf bien sûr la prière à deux rakats de salutation de la mosquée si l’on effectue la prière de l’Aïd à l’intérieur de cette dernière)

    De même, avant de se rendre à la mosquée, la prise d’un bain rituel (Al ghusl (2)) est recommandé, ainsi que de manger quelque chose avant de sortir (toujours suivant la Sunna : d’après un hadith du prophète Muhammad (PBSL), rapporté par Saïd Ibn Jubayr). Porter ses plus beaux vêtements, de même qu’effectuer le Takbir (3) sur le trajet en se rendant à la mosquée, avant la prière, durant cette dernière et d’une certaine façon pendant les trois jours que dure la fête. Il est à signaler qu’adresser ses vœux à ses frères en religion pour les mois à venir sont également des actes déclarés comme Sunna (4) et bénéfiques selon la Tradition.

    A l’occasion de l’Aïd El Fitr, il n’est pas rare également que des présents ou des repas soient distribués à des pauvres.

    Zakat Al-Fitr (Aumône liée à la fête de l’Aïd Al-Fitr)

    Un peu moins d'une centaine de versets du Coran ordonnent au musulman d’effectuer la Zakat, (Aumône en Français) qui constitue le Troisième pilier de l’islam. Cette obligation religieuse continue de réglementer la vie sociale de bon nombre de musulmans de part le monde.

    Concernant la Zakat al-Fitr, il est important de savoir que celle-ci doit être distribuée avant la prière matinale de l’Aid al-Fitr, autrement elle n’est pas considérée comme une Zakat, mais comme une simple aumône.

    La tradition musulmane enseigne que cette aumône spéciale, en plus d’être un apport matériel considérable pour les pauvres de la communauté, a aussi une fonction spirituelle « purificatrice ». Elle a pour vocation de purifier toutes les mauvaises Sayiat’ actions que le croyant aurait pu effectuer pendant son jeûne et qui l’aurait ainsi entaché (bavardage, mauvais propos…). Dans un hadith, rapporté par Jarir ibn Abd-Allah, le prophète (PBSL) aurait dit : « Le jeûne est suspendu entre le ciel et la terre, il ne sera accepté que lorsque Zakat al Fitr sera payée. ». (5)

    Parmi les actes bénéfiques de Zakat al-Fitr pour le croyant et pour la Oumma, on distingue ce qui suit :

    - Soutenir les pauvres de la communauté. Muhammad (PBSL) a ainsi institué la Zakat de l’Aid el Fitr pour nourrir les pauvres, et leur éviter de mendier le jour de l’Aïd.
    - Valider le jeûne effectué pendant le mois complet de Ramadan. Dans un hadith du prophète Muhammad (PBSL), ce dernier aurait dit au sujet du jeûne : « Le jeûne est suspendu entre le ciel et la terre, il ne sera accepté que lorsque Zakat El Fitr sera payée. »

    Contrairement à la Zakat annuelle, qui est soumise à un certain nombre de conditions pour être obligatoire, la Zakat de l’Aid el Fitr doit être versée par tout musulman et musulmane, tant que ces derniers ne font pas parti de ceux qui en bénéficient.

    Par ailleurs, le montant de cette Zakat est fixé chaque année, et ce montant doit être pour un père de famille, multiplié par le nombres de personnes qu’il a sa charge dans son foyer.

    Exemples : En France pour une seule personne le montant avoisine les 5 euros. Un père de famille qui a à sa charge 4 personnes (Femme, et 3 enfants), devra payer 20 euros.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 6739 fois
     

    (1) Plus connu sous le nom d’Aïd El Kebir
    (2) Se référer à notre article sur le bain rituel >>>
    (3) Il consiste en la glorification d'Allah par les deux phrases suivantes : "Subhana Allahi walhamdou lillahi wala ilaha illa allahou" "Allahu akbar, allahou akbar, allahou akbar, walillahil hamd"
    (4) Acte considéré comme bénéfique et recommandé par le prophète Muhammad (PBSL) et qui lui même a entrepris de son vivant pour montrer l'exemple à suivre à ses compagnons.
    (5) Il est à signaler que si certains savants de l’islam approuvent ce hadith, d’autres comme al-Mannaawi ou al-Albaani ont qualifié son authenticité de « faible » (dai’f), car dans sa chaîne de transmission il inclut une personne inconnue des commentateurs de la tradition.

    A lire Egalement

    Le déroulement du Hadj
    Le waqf, donation perpétuelle
    La prière du Tarawih
    La prière de consultation
    La notion de péché en islam
    Voir tous les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3669847
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC