• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les interdits en Islam
  • Les prières quotidiennes
  • Les principaux Anges en Islam
  • Témoignage convertis
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    La fortune de Moubarak estimée à 70 milliards de dollars

    La fortune de la famille du président Hosni Moubarak pourrait s’élever à quelques 70 milliards de dollars US selon l’analyse faite par des experts du Moyen-Orient.

    Une grande partie de sa fortune se trouve dans des banques britanniques et suisses, ou investie dans l’immobilier à Londres, New York, Los Angeles et le long des côtes de la mer Rouge.

    Après 30 ans de présidence et beaucoup d’autres comme haut responsable militaire, M. Moubarak a eu accès aux accords d’investissement qui ont généré des centaines de millions de livres de bénéfices. La plupart de ces gains ont été détournés à l’extérieur et déposés sur des comptes bancaires secrets ou investis dans des habitations de luxe et des hôtels.

    Selon un rapport publié l’an dernier dans le journal arabophone Al Khabar, M. Moubarak dispose de propriétés à Manhattan et dans Beverly Hills sur Rodeo Drive.

    Ses fils, Gamal et Alaa, sont également milliardaires. Une manifestation organisée devant le domicile de Gamal au numéro 28 place Wilton, à Belgravia dans le centre de Londres, a souligné l’appétit de la famille pour les propriétés en Occident.

    Amaney Jamal, professeur de sciences politiques à l’Université de Princeton, a déclaré que l’estimation de 40 milliards de dollars à 70 milliards était comparable à la grande richesse des dirigeants dans d’autres pays du Golfe.

    « Les dividendes tirées des activités commerciales liées à l’armée ainsi que celles liées au gouvernement se sont accumulées sur son patrimoine personnel, a-t-elle dit à ABC News. « Il y avait beaucoup de corruption dans ce régime et un étouffement des ressources publiques à des fins personnelles. »

    « C’est le modèle appliqué par d’autres dictateurs du Moyen-Orient afin que leur richesse ne soit pas saisie au cours d’un changement de pouvoir. Ces dirigeants prévoient ce cas. »

    Al Khabar a déclaré qu’elle savait que les Moubarak gardaient une grande partie de leur richesse à l’étranger dans la banque suisse UBS et la Bank of Scotland qui fait partie de Lloyds Banking Group, bien que cette information pourrait dater d’au moins 10 ans.

    Il n’y a que des informations parcellaires pour savoir exactement où Moubarak a produit sa richesse, et la destination finale de celle-ci.

    Christopher Davidson, professeur de politique au Moyen-Orient à l’Université de Durham, a déclaré que Moubarak, son épouse Suzanne et ses deux fils ont été en mesure d’accumuler ces richesses dans le cadre d’un certain nombre de partenariats d’affaires avec des entreprises et des investisseurs étrangers, le tout remontant à quand il était dans l’armée et en position de bénéficier de la corruption dans les entreprises.

    Il a ajouté que la plupart des Etats du Golfe exigent des entreprises étrangères de donner à un partenaire local 51% de parts dans de nouvelles startup. En Egypte, le chiffre est généralement plus proche de 20%, mais cela permet toujours aux politiciens et à leurs proches alliés dans l’armée d’avoir accès à d’énormes profits sans mise de fonds initiale et avec peu de risques.

    « Presque tous les projets ont besoin d’un parrain et Moubarak était bien placé pour profiter de toutes les offres proposées », dit-il.

    « Une grande partie de son argent se trouve dans des comptes bancaires suisses et des établissements de Londres. Ce sont les favoris des dirigeants du Moyen-Orient et il n’y a aucune raison de penser que Moubarak ait agi différemment. Le domicile de Gamal Place Wilton à domicile est susceptible d’être la pointe émergée de l’iceberg. »

    Al Khabar a nommé une série de grandes entreprises occidentales qui, en partenariat avec la famille Moubarak, ont généré un montant estimé de plusieurs milliards par an de profits.

    Aladdin Elaasar, auteur de Le dernier Pharaon : Moubarak et l’avenir incertain de l’Egypte à l’ère Obama, a déclaré que Moubarak lui-même possède plusieurs résidences en Egypte, certaines héritées des anciens présidents et la monarchie, et d’autres voulues par le président.

    Des hôtels et des terrain autour de la station touristique de Sharm el-Sheikh sont également une source de richesse pour la famille Moubarak.

    A Lire également :

    2012, année de tous les périls ?

    Le Mossad espionne l’Algérie à partir de la Tunisie

    Plainte contre le FBI, accusé d'espionner dans des mosquées en Californie

    Eric Toussaint : "C’est parfaitement possible pour un pays de refuser de payer sa dette"

    Crise en Égypte : les États Unis tentent de rassurer leurs alliés du Moyen-Orient

     

    Tout les articles


    Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/islamdef/www/commentaireinfos.php on line 32

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 5528154
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC