• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Abraham en Islam
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Influence de l’art islamique en Europe

    De la première révélation il y a plus de 14 siècles jusqu’à nos jours, l’Islam a fortement imprégnés de sa substance les nombreuses civilisations avec lequel il entra en contact. Les échanges qui en résultèrent bien qu’ils furent en parti au bénéfice des deux partis, restèrent le plus souvent unilatéral, et ils seraient impossible de détailler ici la quantité astronomique de connaissances que le monde occidentale est redevable à la civilisation islamique (1). Parmi les influences exercées par l’Islam sur l’Occident Chrétien, celle de l’art islamique et plus particulièrement de l’architecture est la plus remarquable.

    Influence en Europe

    Parmi l’une des influences les plus visibles de l’architecture islamique sur sa voisine occidentale chrétienne, on ne manquera pas de citer l’architecture gothique.

    Cette même architecture, longtemps vanté comme l’un des fleurons de l’art chrétien, et qui a donnée les magnifiques cathédrales européennes et parmi lesquelles celle de Saint Paul de Londres (pour ne citer que l’une des plus connues), doit son élément architectural fondamental, la croisée d’ogive, à l’architecture musulmane.

    Et bien que de nombreuses théories fantaisistes aient été formulées dans le passé pour contredire cette réalité, il n’en est pas moins vrai que ces théories ont été contredites elle-même par l’existence d’une tradition chez les architectes européens dans laquelle eux-mêmes confirment leur héritage des connaissances architecturales du monde orientale.

    C’est d’ailleurs un architecte anglais du nom de Christopher Wren (1632-1723) qui établit cette théorie de l’influence de l’architecture islamique sur l’architecture européenne, sous le nom anglais de « Saracenic Theory ».

    Voici quelques lignes de Christopher Wren lui-même sur cette théorie, traduites par nos soins :
    « Ce que nous appelons le style d’architecture gothique (que les Italiens qualifient de ce qui ne suit pas le modèle romain), et ce bien que les Goths fussent plus un peuple de destructeurs que de bâtisseurs, ce style devrait en réalité s’appeler le style Sarrasin ; car les peuplades gothiques n’étaient en réalité ni intéressées par l’art ou la lecture. ; et après que nous peuple de l’Ouest ayons perdu ces deux choses, nous empruntâmes encore d’eux (NDLR : les musulmans), à travers leurs livres Arabes, ce qu’ils avaient avec une grande diligence traduit des grecs
    … le style gothique moderne, tel qu’il est appelé, se distingue par la légèreté de son style architectural, par l’excessive pureté de ses élévations, et de ces sections, et par la délicatesse, profusion et extravagance de ses ornements, ainsi que l’utilisation de piliers particulièrement fins, à l’opposé de ceux massifs utilisés par le gothique antique…
    Comment attribuer alors aux Goths la paternité d’un modèle d’architecture, présenté seulement au dixième siècle de notre Ere en Europe, et ce plusieurs années après la destruction de tous ces royaumes que les Goths avaient soulevé sur les ruines de l'empire romain, et à un moment où le nom même de Goth a été entièrement oublié. Toutes ces marques de la nouvelle architecture ne peuvent en vérité être attribuées qu’à la civilisation des Moors ; où pour dire la même chose, aux Arabes et aux Sarrasins ; qui ont ainsi exprimé dans leur architecture le même goût qu’ils avaient pour la poésie…
    Si quelqu’un doute de ces affirmations, il nous suffit de faire appel à quiconque à pu admirer les mosquées et palaces de Fez, ou quelques unes des cathédrales d’Espagne, construites par les Moors : l’un des modèles les plus notables est l’église de Burgos, et sur cette île subsiste également d’autres exemples identique : ces bâtiments ont pourtant été qualifiés vulgairement d’appartenir au style gothique, mais leur véritable appellation est Arabe, Sarrasine, ou Moresque. »

    Le style architectural nommé à tort sous l’appellation d’ « art gothique », fut donc introduit en Europe à travers l’Espagne, en même temps que les connaissances en mathématiques, physique, médecine et philosophie que les Arabes avaient acquises jusqu’à lors. Ce fut ainsi par ce processus que les connaissances en architecture arabe furent transmises, et beaucoup de constructions religieuses furent donc bâties soit totalement soit en partie en s’inspirant de la méthode Sarrasine.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 7246 fois
     

    (1) Souvent confondue a tort avec la civilisation arabe, alors que la plupart des personnes ayant eu une réelle influence sur l’Occident n’était pas que d'origine Arabe, mais avait adopté la langue arabe du fait de leur pratique de la religion islamique.

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3739721
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC