• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les interdits en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Dieu et le destin

    Dieu est le maître incontesté de l’Univers, et de tout ce qu’il contient. Gardien du mystère et de la présence, il pénètre tout de sa connaissance. Il sera d’ailleurs assez facile de démontrer par la suite, qu’en terme de liberté, l’homme n’a qu’un champ d’action très réduit, puisque Dieu intervient constamment. C’est le fameux enseignement coranique : « Vous ne pourrez que si Dieu le veut » (wma’ tacha’ouna, ila an yacha’a Allahou rabou al alamin)

    En ce qui concerne donc les limites de la liberté de choix de l’être humain, il faut se rendre à l’évidence que ce dernier n’a en fait que peu de liberté. En effet, les hommes sont constamment soumis à des lois cosmiques qui leur échappent entièrement, qu'ils tentent toujours de contrôler vainement. Ainsi les tremblements de terre, les inondations touchent l’homme par volonté divine et modifient constamment les paramètres naturels de son existence sans qu’il ne puisse rien y faire. De même, l'homme n'a aucun pouvoir sur le cosmos. Il doit régler son mode de vie en fonction des mouvements solaires et lunaires. Il n’est pas non plus capable défaire pousser ses récoltes par sa simple volonté. Or, comme il est écrit dans le Coran, c’est Dieu qui est le seul maître des cieux et de la Terre, et qui en agence le fonctionnement :

    43. N'as-tu pas vu qu'Allah pousse les nuages ? Ensuite Il les réunit et Il en fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein. Et Il fait descendre du ciel, de la grêle [provenant] des nuages [comparables] à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l'écarte de qui Il veut. Peu s'en faut que l'éclat de son éclair ne ravisse la vue.

    Sourate 24 : An-Nur (LA LUMIERE)

    141. C'est Lui qui a créé les jardins, treillagés et non treillagés; ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses; [de même que] l'olive et la grenade, d'espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits, quand ils en produisent; et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne gaspillez point car Il n'aime pas les gaspilleurs.

    Sourate 6 : AL-ANAM (LES BESTIAUX)

    Le champ d’action de l’être humain n’est pas seulement limité par l’évidence proclamée plus haut. De même, l’homme, contrairement à ce qu’il pourrait penser, n’a aucune maîtrise sur sa propre personne et sur sa mort ; personne ne sait quand et dans quel lieu il va mourir, ni de quelle manière. Or tout ceci Dieu le connaît déjà, et tout s’accomplira tel que cela est mentionné dans le Livre. Seul Dieu sait si l’un d’entre nous mourra de vieillesse, de maladie ou écrasé par une voiture.

    145. Personne ne peut mourir que par la permission d'Allah, et au moment prédéterminé…

    Sourate 3 : AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)

    D'ailleurs à ce propos, il ne faut donc pas confondre ce que l'on pourrait appeler « mort naturelle » qui obéit à des lois cosmiques établies par Dieu, du « meurtre » ou du « suicide », qui sont des actions clairement provoquées par l'être humain, alors totalement responsable de l'acte qu'il commet et de ses conséquences. Dieu fait d'ailleurs cette distinction dans le verset suivant :

    158. Que vous mouriez ou que vous soyez tués, c'est vers Allah que vous serez rassemblés.

    Sourate 3 : AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)

    Le meurtre n’est donc qu’un acte de détérioration effectué sur un autre être vivant, et qui entraîne ensuite la mort, qui elle est bien causée par Dieu. Il est donc très important de distinguer les deux termes et de comprendre où s’arrête et ou commence le champ d’action de l’être humain, car plusieurs de nos contemporains n’arrivent toujours pas à distinguer les deux termes.

    Le coran nous enseigne également un autre point relativement important, et qui concerne le fait que seul Dieu sait si tel ou tel homme va en Enfer ou au Paradis, car ceci est déjà marqué dans « le Livre » de Dieu. Les paroles suivantes du prophète ont ainsi été rapportées : « Il se peut qu’un être humain accomplisse des actions le menant au Paradis à tel point qu’il ne reste plus qu’une coudée le séparant du Paradis mais qu’ensuite il se mette à commettre des actes qui le mènent finalement en Enfer, conformément à ce qui était écrit ».

    Ces paroles peuvent à première vue paraître très dures, mais si l’on réfléchit plus longuement sur leur signification, l’on se rend compte qu’il s’agit en fait d’un avertissement du prophète envers les fourberies de Satan. En effet, ce dernier ne cessera de tourmenter les croyants jusqu’à leur mort, aussi chacun se doit d’être sur ses gardes afin d’éviter de commettre tout acte pouvant le précipiter irrémédiablement en Enfer. De même, ceux qui ont commis de nombreux péchés ne doivent pas désespérer du pardon de Dieu et toujours essayer d’améliorer leur comportement pour espérer être un jour parmi les gens du Paradis.

    A ce propos, il est également important d’éclaircir un verset à la signification beaucoup plus profonde qu’il n’y paraît, et qui a longtemps soulevé nombre de polémiques parmi les hypocrites et les mécréants :

    179. Nous avons destiné beaucoup de djinns et d'hommes pour l'Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n'entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants.

    Sourate 7 : AL-ARAF

    En effet, si l’on suit le raisonnement de ces scélérats alors Dieu enverrait en Enfer des personnes alors qu’elles n’auraient pas la capacité de se soumettre à sa volonté ! Or, ceci est complètement faux, car ces gens ont été créés de façon en tout point identique aux autres êtres humains, mais ils refusent d’utiliser ce dont Dieu leur a fait don (la vue, l’ouie et le cœur) de façon à se soumettre. Ces derniers utilisent tellement mal les facultés qui leur ont été offertes par Dieu qu’ils peuvent être de ce fait considérés comme sourd ou aveugle :

    171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.

    Sourate 2 : Al-BAQARAH (LA VACHE)

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3951249
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC