• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Sujet : La force réelle est : la croyance et les bonnes qualités.



    Cheikh Abdel-Baari At-Thoubéïti

    La parole la plus véridique est le Livre d’Allah et la meilleure guidée est la guidée de Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue).

    Le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Le croyant fort est meilleur et plus aimé auprès d’Allah que le croyant faible, et dans chacun d’eux se trouve le bien) Rapporté par Mouslim.

    Beaucoup de gens ont une compréhension de la force et de la faiblesse d’un point de vue matériel et selon des considérations terrestres ; certains estiment la force et la faiblesse selon la richesse et la pauvreté ; d’autres estiment la force selon la pratique de l’autorité, de la domination, de l’injustice et de la tyrannie ; et d’autres pensent que la force appartient à celui qui a un rang élevé ou un prestige de pouvoir ; et d’autres pour leur force, comptent sur leur argent ou leurs enfants ou leurs fonctions ; et d’autres prennent leur force en excellant dans les arts de la perfidie, de la ruse, de la tromperie, et la capacité à changer selon les situations.

    La force n’est pas dans ces choses, mais la force est la force de la croyance et des bonnes qualités, la force se trouve dans l’adoration, les bons comportements, le corps, la science, l’industrie et le commerce ; cette force qui se dirige grâce à l’effort de l’homme vers le bien, qui le conduit vers la miséricorde, et qui fait qu’il soit un instrument avec lequel Allah réalise la vérité et annule le faux.

    Et parmi les éléments les plus importants de la force :
    La force de la croyance et la fermeté de la foi : celui qui a une croyance forte, croit en Allah, place sa confiance en Lui, et il croit qu’Allah est avec lui partout où il se trouve ; tu le vois souvent lire le Coran et invoquer Allah (qu'Il soit exalté). Et parmi les secrets de la fore de la croyance : le fait que personne, quel qu’elle soit, ne peut t’empêcher d’obtenir une subsistance [un bien] qu’Allah a écrit pour toi, et elle ne peut te donner un bien qu’Allah n’a pas écrit pour toi ; et ainsi, se coupe la corde qui correspond au fait de s’adresser aux riches et aux gens forts de la terre, et le serviteur s’accroche à la corde solide d’Allah, car Il est Celui qui donne et Celui qui empêche [prive], et Il est le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l’Inébranlable.

    Le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit à Ibn Abbaass (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) : (O Mon Garçon ! Je vais t’enseigner des paroles : protège Allah, Il te protègera ; protège Allah, tu Le trouveras à tes côtés. Si tu demandes, demande à Allah ; si demandes de l’aide, demande de l’aide à Allah. Et saches que si la communauté se rassemblait pour te procurer un bien [pour t’être utile], ils ne pourraient t’être utiles que pour une chose qu’Allah t’a déjà écrit ; et s’ils se rassemblaient pour te nuire, ils ne pourraient te nuire qu’avec une chose qu’Allah a déjà écrite contre toi. Les plumes se sont levées et les pages ont séchées) rapporté par Tirmidhi.

    Et grâce à la force de la croyance, le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit à Omar ibn Al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui) : (Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main que le diable ne t’a jamais rencontré sur un chemin sans qu’il ne prenne un chemin autre que le tien) Rapporté par Al-Boukhari.

    Et ceci est un grand mérite pour Omar ibn Al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui), et qui veut dire que le diable ne peut rien contre lui grâce à la force de sa foi, et ceci ne veut pas dire qu’il est protégé comme les prophètes.

    Et grâce à la force de la croyance et de la foi, Allah a fait que pour Son messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) la faiblesse soit une force, le petit nombre soit un grand nombre et la pauvreté soit une richesse ; il était seul, puis il devint une communauté ; il était illettré et il enseigna à des millions de gens ; et il n’avait pas beaucoup d’argent, puis il fut grâce à Allah le plus riche des riches. Allah (qu'Il soit exalté) a dit : {Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin ? Alors, Il t’a accueilli ! Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t’a guidé ! Ne t’a-t-Il pas trouvé pauvre ? Alors Il t’a enrichi !} [Ad-Douha (Le jour montant) : 6-8].

    Le croyant fort s’accroche devant les malheurs, et il reste ferme devant les épreuves en étant satisfait de la décision d’Allah et de ce qu’il a prédestiné. Et notre prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a décrit cela par sa parole : (L’affaire [la situation] du croyant est étonnante ; toutes ses affaires sont un bien pour lui [tout ce qui lui arrive est un bien pour lui], et ceci n’est que pour le croyant. S’il lui arrive une chose qui le réjouit et qu’il remercie, c’est alors un bien pour lui. Et s’il lui arrive un mal et qu’il patiente, c’est alors un bien pour lui) Rapporté par Mouslim.

    Et la force se trouve dans l’adoration : en protégeant les obligations religieuses, en faisant des efforts dans l’accomplissement des bonnes œuvres, en faisant la concurrence dans l’accomplissement des bonnes actions, et en se rapprochant d’Allah ; alors, il ne tend sa main que vers ce qui est licite, et il ne vit que dans l’obéissance d’Allah et Sa satisfaction. Et le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) priait jusqu’à ce que ses pieds se fendent, il n’abandonnait jamais la prière accomplie la nuit, et il donnait tout ce qu’il possédait en aumône.

    Et la force se trouve dans les bonnes qualités : les premiers musulmans ont conquit certains pays avec la force des bonnes qualités sans que les armées ne bougent et sans que les trônes soient secoués. Et de nos jours, certains musulmans ont rassemblé la science, mais ils n’ont pas de bonnes qualités.

    Et la force dans les bonnes qualités est la preuve de la fermeté de la foi, car saluer les autres est une adoration, rendre visite au malade est une adoration, rendre visite au frère pour Allah est une adoration, et sourire devant le visage de ton frère est une adoration.

    Et fait aussi partie de la force : avoir toujours de bonnes qualités et la fermeté des valeurs morales lors de la joie, des difficultés, de la tristesse, de la douleur, avec l’ami et l’ennemi, le riche et le pauvre. Allah (qu'Il soit exalté) a dit : {Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété} [Al-Maa’idah (La table servie) : 8].

    Et parmi les recommandations du messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) pour ceux qui veulent sortir pour combattre dans le sentier d’Allah : (Ne tuez pas les enfants, ni les femmes, ni les vieux) rapporté par Abou Daawoud.

    Les polythéistes de la Mecque ont fait souffrir le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue), ils lui ont causé du tort, ils l’ont assiégé, ils l’ont accusé de menteur, ils l’ont fait sortir de la Mecque, puis ils ont levé leurs épées pour le tuer ; et les années passèrent, et le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) retourna à la Mecque en étant victorieux, en étant modeste pour Allah et en s’abaissant devant Lui. Puis, il dit à ceux qui lui ont causé du tort :
    (Que pensez-vous que je fasse avec vous ?). Ils dirent :
    -« Tu es un frère généreux, et le fils d’un frère généreux ». Il dit :
    (Partez, vous êtes libres).

    C’est la victoire des principes, la fermeté des valeurs morales et la force des bonnes qualités. Et le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) n’allait jamais se venger pour lui-même ou accomplir sa vengeance pour sa personnalité, et dans le hadith : (Le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) ne s’est jamais vengé pour lui-même, sauf si les interdictions d’Allah étaient transgressées, il se vengeait alors pour Allah à cause de ces transgressions) Rapporté par Al-Boukhari.

    Et dans le monde d’aujourd’hui, nous trouvons des gens dont les veines jugulaires gonflent et les yeux deviennent rouges, ils transpirent et sont angoissés, et leurs esprits ne s’apaisent pas jusqu’à ce qu’ils accomplissent leur vengeance pour eux-mêmes et qu’ils vengent leur personnalité vénérable ; mais ils ne bougent pas et leurs cœurs ne sont pas irrités si les interdictions d’Allah sont transgressées.

    Et la force se trouve aussi dans la volonté de lutter contre les passions et de dominer les envies bestiales, Allah (qu'Il soit exalté) a dit : {Et ne suis pas la passion : sinon elle t'égarera du sentier d'Allah} [Saad : 26].

     

                   Page : 1 | 2            Page Suivante

    Sermons du Mois


    Archives Complètes

    Consulter

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4513980
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC