• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • Démarche conversion
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Invocation du jour

    Invocation pour le jour du Samedi (34)



    « Mon Seigneur ! Fais que je m'acquitte de la prière, moi, ainsi que ma descendance. Exauce ma prière, ô notre Seigneur. Notre Seigneur ! Accorde ton pardon à moi-même, à mes parents et aux croyants le jour où apparaitra le compte final »

    « rabbj-j-'alnî muqîma-s-salâti wamin durriyyati rabbanâ wataqabbal du'â'i rabbana-g-fir lî waliwâlidayya wali-l-' mu'minîna yawma yaqûmu-l-hisâb »


    Hadith du jour

    Le hadith : " De l'invocation du Prophète en faveur de son peuple la nuit de ‘Arafa’ " (1)



    Abdullah Ben Knana Ben Abbas Ben Mirdas Al-Soulami a dit que son père lui a rapporté d'après son père que le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- invoqua Dieu en faveur de son peuple la veille du jour de Arafa, et il lui fut répondu: "Je leur ai accordé mon pardon à l'exception de l'injuste car je prends son châtiment (comme compensation du tort fait) à l'opprimé." « O Seigneur, dit alors le Prophète, si tu veux, tu accorderas le Paradis à l'opprimé et tu pardonneras à l'injuste ». Mais il ne reçut pas de réponse la veille de Arafa.
    Quand il fut à l'aube à Mozdalifa, il réitéra son invocation et on l'exauça. L'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- se mit alors a rire -ou suivant, une variante à sourire-. Que nous sacrifierions père et mère, lui dirent Abou-Bakr et Omar, voici une heure à laquelle tu ne riais pas, qu'est-ce donc qui te fait rire ? Puisse Dieu te maintenir dans cette joie ! « Lorsque le démon, l'ennemi de Dieu, a lui la puissance et la gloire, répondit-il, sut que ma demande fut exaucée et que Dieu pardonne à mon peuple, il prit du sable et commença à le verser sur sa tête en criant au malheur et au désespoir, ce que j'ai vu de sa pleurerie me fit rire ».
    Rapporté par Ibn Maja (Chap: "De l'invocation à Arafa")


    Archives Complètes

    Consulter

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4103795
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC