• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Abraham en Islam
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • Les interdits en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  

     Imprimer

    La prière du Tarawih

    Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans où la recherche du pardon divin est de mise, un moment où les fidèles ne doivent pas tourner leur dos à la miséricorde divine et gâcher cette opportunité unique dans l’année. Il s’agit donc d’une période de l’année qui demande au musulman un investissement supplémentaire en matière de piété et un renforcement des actes de foi pour espérer l’absolution de Dieu. Aussi la pratique de la prière de Tarawih est-elle un moyen donné aux croyants d’atteindre ce but et de se rapprocher d’Allah.

    Il s’agit de prières facultatives célébrées chaque mois de Ramadan où l’intégralité du Coran est récité à la mosquée partie par partie en accompagnement de la salat e-tarawih et cela durant tout le mois sacré.

    Les mérites de la prière du Tarawih

    Le prophète Muhammad (PBSL) s’adressa à ses compagnons le dernier jour du mois de Shaban (soit le jour précédent le mois de Ramadan), et dit :

    « Il y a une nuit dans ce mois (le mois de Ramadan) dont la valeur excelle celle d’un millier de mois ; Allah a enjoint les musulmans à formuler une prière supplémentaire durant les nuits de ce mois. Si une personne accomplit un acte surérogatoire par sa propre volonté durant ce mois, il doit s’attendre à recevoir la récompense d’un acte obligatoire accomplit durant d’autres mois… » (Hadith rapporté par Mishkat)

    Dans d’autres traditions, le prophète de Dieu (PBSL), a enseigné que la pratique de la prière Tarawih était un moyen de se faire pardonner ses péchés. Ainsi, il a dit : « Celui qui observe la prière de Tarawih la nuit durant le Ramadan avec une foi et une dévotion totales, uniquement pour la récompense dans l’autre-vie, aura tout ses précédents péchés pardonnés par Allah » (Rapporté par Al-Bukhari, Muslim).

    Accomplir la prière du Tarawih

    Les savants de l’islam s’accordent sur le fait que la prière de Tarawih est une pratique qui relève de l’ordre de la Sunnah et non de l’obligation, devant s’exercer entre croyants dans la mosquée la plus proche, après la prière de l’Ishaa et avant la première prière de Fajr.

    De même, conformément aux propos rapportés par les Compagnons proches du prophète Muhammad (PBSL), la prière de Tarawih se compose de 20 rakats devant être accomplies par paire de 2 rakats, incluant une salutation et une brève pause toutes les 4 rakats pour le confort des croyants. L’attente de la prochaine rakat se fait alors généralement assis ou à genoux, mais il est également possible d’effectuer le tasbeeh ou d’effectuer une prière supplémentaire en attendant.

    C’est un acte Sunna du prophète Muhammad (PBSL), que de faire la récitation du texte coranique, du début à la fin de la prière de Tarawih. Il est également important de retenir que la prière de Tarawih doit être pratiquée du début à la fin du mois de Ramadan, que le Coran est été récité une ou plusieurs fois jusque là dans la mosquée. Généralement, afin de réciter entièrement le Coran durant le mois de Ramadan à l’issu de la prière de Tarawih, le texte coranique est divisé en portions égales ou juz’, afin que la récitation soit d’égale durée pendant les nuits de prière et couvre la totalité du mois.

    La prière de Tarawih est recommandée aussi bien pour les hommes que pour les femmes, et peut également être pratiquée à la maison. Et bien que cette prière soit d’apparence facultative, elle n’en reste pas moins grandement recommandée pour les croyants.

    Il est important de noter que le temps de la prière de Tarawih s’étend de la période suivant la fin de la prière de l’Ishaa, jusqu’au début de l’Aube. Il est à noter également que pour la prière à la mosquée, celle-ci à lieu presque généralement directement et en totalité après la prière de l’Ishaa, ceci afin de ne pas gêner les fidèles. Par contre, chez soi, un croyant à tout le loisir de commencer sa prière dès qu’il l’entend.

    Remarques

    - La prière de Witr (1) peut être effectuée à la mosquée en communauté uniquement durant le mois de Ramadan.
    - Il est préférable d’accomplir la prière de Witr à la fin des prières de Tarawih, mais il n’y a aucun mal si la prière de Witr est accomplie avant le commencement des prières de Tarawih, ou au milieu de la série de 20 rakats.
    - Un croyant arrivant en retard à la prière de Tarawih, trouvant l’Imam debout pour la prière de Witr alors qu’il doit compléter certaines de ses rakats de la prière de Tarawih, doit accomplir la prière de Witr avec les autres croyants, et compléter les rakats manquantes plus tard.
    - Il n’est pas valide de faire la prière de Tarawih en congrégation (à la mosquée) si l’on n’a pas accompli auparavant la prière obligatoire de Ishaa, ceci car la prière de Ishaa est toujours antérieure à la prière de Tarawih.
    - Si un croyant a effectué sa prière de Ishaa en congrégation, mais n’a pas fait la prière de Tarawih à la mosquée, il lui est tout de même possible de faire la prière de Witr en congrégation.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 7289 fois
     

     

    (1) La prière de Witr est une prière à une rakat qui complète la prière de l’Ishaa et qui clôture les cinq prières obligatoires que tout musulman doit effectuer quotidiennement. Elle s’accomplit pendant la nuit. Il n’y a pas d’heure précise pour l’accomplir.

    A lire Egalement

    Le déroulement du Hadj
    Le waqf, donation perpétuelle
    La prière de consultation
    La notion de péché en islam
    Les vertus du silence
    Voir tous les articles

    chelali
    16 octobre 2010
    22:16:27

    voilà j'ai reuci a finir de lire tout le livre du coran ,le jour de la nuit sacré du destin ? c'est quoi la recompense de allah;

     

     

    phirig
    10 février 2011
    18:45:42

    Psalmodier, réciter, répéter, n’est pas penser. Prier non plus, loin de là. L’antique invite de la Genèse à ne pas vouloir savoir, à se contenter de croire et d’obéir, à préférer la Foi à la Connaissance, à récuser le goût de la science et à célébrer la passion pour la soumission et l’obéissance ne contribue à rehausser le débat…Comme si la religion avait besoin d’innocence, d’inculture et d’ignorance pour proliférer et exister plus sûrement. La même logique anime les interprètes de la loi coranique –ayatollahs et mollahs – qui tâchent de donner sens et cohérence à des textes contradictoires dans le corps même de leur livre saint en jonglant avec les sourates, les versets et les milliers de hadith ou en finassant avec versets abrogeants et versets abrogés ! On attire leur attention sur la haine des juifs et des non-musulmans qui truff à longueur de pages le Coran ? Ils renvoient à la pratique de la dhimma qui permet vaguement aux gens du Livre non musulman d’exister et d’être protégés. Mais ils évitent soigneusement d’expliquer que cette protection existe seulement après le versement sonnant et trébuchant d’un impôt – la gizya -. Ce qui apparente cette prétendue tolérance à une pratique mafieuse de protection de l’individu soumis au financement de l’entreprise qui le rackette… Ou comment inventer l’impôt révolutionnaire !

     

     

    Light
    21 juillet 2012
    01:25:33

    La foi, la religion, sont plus que jamais nécessaire dans notre monde , face à des modes de vies uniquement basés sur la recherche du plaisir , se rapprochant de plus en plus de celui des animaux , et dont la cupidité qu'ils génèrent, nous amène dans une course aux richesses aboutissant aux inégalités et crises que l'on connait..
    Avoir la foi est avoir conscience de la complexité du monde du vivant, de notre univers , rejeter toute arrogance dont l'humain peut faire preuve , et ainsi reconnaitre la grandeur de Celui qui en à l'origine, afin de lui témoigner reconnaissance par l'adoration.
    Cette spiritualité est ô combien nécessaire quand on connait le comportement humain lorsqu'il est livré à lui même, l’égoïsme qui peut le caractériser, et en oublie sa fragilité.
    La Dhimma requit autrefois n'est que très peu demandé lorsque l'on souligne son contexte , des juifs persécutés et brûlés en Europe , cette protection leur permit de vivre à l’abris , libre de pratiquer leur croyance.
    De ce fait au vu des risques que prenaient leur protecteurs , sachant la haine dont leurs protégés faisaient l'objet sur ce continent, la Dhimma est une juste contre-partie permettant ainsi qu'ils s'investissent pour le bien de leur terre d’accueil , ce qui pourrait s'assimiler de nos jours aux impôts exigés pour le bien commun dans chaque pays..
    Quelque soit la haine dont fait l'objet l'Islam de la part de l’idéologie d'extrême-droite renaissante , ses bienfaits sont plus que jamais indispensables , et sa lumière éclaire chaque jours davantage de coeurs à travers le monde

     

     

    Light
    21 juillet 2012
    01:25:55

    La foi, la religion, sont plus que jamais nécessaire dans notre monde , face à des modes de vies uniquement basés sur la recherche du plaisir , se rapprochant de plus en plus de celui des animaux , et dont la cupidité qu'ils génèrent, nous amène dans une course aux richesses aboutissant aux inégalités et crises que l'on connait..
    Avoir la foi est avoir conscience de la complexité du monde du vivant, de notre univers , rejeter toute arrogance dont l'humain peut faire preuve , et ainsi reconnaitre la grandeur de Celui qui en à l'origine, afin de lui témoigner reconnaissance par l'adoration.
    Cette spiritualité est ô combien nécessaire quand on connait le comportement humain lorsqu'il est livré à lui même, l’égoïsme qui peut le caractériser, et en oublie sa fragilité.
    La Dhimma requit autrefois n'est que très peu demandé lorsque l'on souligne son contexte , des juifs persécutés et brûlés en Europe , cette protection leur permit de vivre à l’abris , libre de pratiquer leur croyance.
    De ce fait au vu des risques que prenaient leur protecteurs , sachant la haine dont leurs protégés faisaient l'objet sur ce continent, la Dhimma est une juste contre-partie permettant ainsi qu'ils s'investissent pour le bien de leur terre d’accueil , ce qui pourrait s'assimiler de nos jours aux impôts exigés pour le bien commun dans chaque pays..
    Quelque soit la haine dont fait l'objet l'Islam de la part de l’idéologie d'extrême-droite renaissante , ses bienfaits sont plus que jamais indispensables , et sa lumière éclaire chaque jours davantage de coeurs à travers le monde

     

     

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3742544
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC