• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les interdits en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  

    Lionel.

    CHRONIQUE : La Réussite en Islam
    par Lionel. J

    « Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs ». Cette phrase de Proust condense en elle seule tous les espoirs et les rêves de l’homme depuis la nuit des temps. S’arracher à sa condition matérielle ou sociale, s’ouvrir à de nouveaux horizons, élargir ses connaissances, se sentir « unique » aux yeux du monde, tels peuvent être les différents leitmotivs conditionnant cette volonté de « réussir » sa vie.

    Mais comme tout but que l’on souhaite atteindre, il est important de s’en donner les moyens, et c’est là qu’une catégorie de personnes se détachent de la masse, car cette dernière a compris que pour réussir sa vie, il est nécessaire de s’investir et travailler pour, et sur ce point de nombreuses conditions sont à réunir en premier lieu.

    La confiance en soi

    Cette première étape est indispensable pour entrer sur le chemin de la réussite, car il est impensable d’espérer accomplir quoi que ce soit par soi même, si l’on ne dispose pas de suffisamment d’autonomie, et d’indépendance vis-à-vis des autres. La responsabilisation, mais également la capacité à se remettre en cause sont autant de facteurs qui garantiront à celui qui l’applique une meilleure estime de soi, ainsi qu’une plus grande assurance dans la vie de tous les jours.

    Il est en effet impossible pour une personne de pouvoir « s’accomplir » intérieurement ou à travers ses actes si elle n’a pas réussi à s’affranchir de la tutelle de son entourage proche (parents, famille, clan…), ou d’arriver à se forger ses propres opinions et sa propre vision du monde, sans constamment s’appuyer sur l’avis général de ses proches ou de la société dans laquelle elle évolue. Ce qui participe amplement à l’acquisition du fameux « esprit critique ». Il s’agit donc avant tout de devenir indépendant mentalement, financièrement et socialement, afin de ne dépendre que de soi-même, et devenir suffisamment mur pour assumer des responsabilités beaucoup plus larges (fonder une famille, participer au développement de la société…).

    La relation à autrui

    Une fois la première étape accomplie, et l’être humain capable de se prendre en main et de réfléchir par lui-même, il lui est vital de réussir à s’intégrer au sein de la société, afin de pouvoir interagir avec cette dernière dans les meilleures conditions, tout en concourant à participer à son amélioration.

    Ceci se traduit essentiellement par le développement de la qualité d’écoute des autres, et de la prise en compte du respect des avis divergents du sien, tout en arrivant à affirmer ses propres points de vues. Il faut donc prendre conscience de l’existence de façons différentes de réfléchir, ne pas s’en offusquer, mais tout en restant ferme à ses propres convictions, tant que l’on reste persuadé de leur bien-fondé.

    Il s’agit donc avant tout d’un subtil équilibre entre l’affirmation de ses idées, et l’écoute de l’autre, qui le plus souvent apporte une vision sous un autre angle d’un problème donné, et peut également enrichir fortement son propre point de vue sur le long terme. C’est d’ailleurs dans cette optique d’apprentissage qu’il faut accorder le respect qu’il se doit et savoir écouter les plus anciens de la communauté, car ils sont le plus souvent les détenteurs par leur expérience de la vie d’une sagesse qui fait grandement défaut de nos jours.

    Avoir un projet

    Ce point est essentiel dans la réussite de toute entreprise, car c’est en se fixant constamment de nouveaux objectifs, que l’homme est à même d’avancer et d’apporter par ses efforts, une plus value non négligeable à soi même et à la société dans laquelle on évolue. Ce point suppose toutefois que l’entreprise accomplie soit suffisamment morale et éthique pour que la réussite d’une personne ne fasse pas le malheur des autres, mais concoure à les aider. C’est ni plus ni moins que le fameux contrat social au fondement des sociétés laïques en Occident (1).

    Il est nécessaire donc de ce point de vue d’apprendre à s’organiser, à planifier son avenir, mais surtout à faire preuve d’une volonté à toute épreuve, car nombreux sont les embuches que l’homme est amené à rencontrer durant sa vie avant d’atteindre son but, embuches qui seront toujours plus pénibles et nombreuses au fur à mesure qu’on avance dans la vie et proportionnellement à l’ambition dont on fera preuve.

    L’ambition doit donc être vue comme le moteur qui va aider l’homme à aller constamment de l’avant, à rechercher par tous les moyens possibles d’avancer vers la perfection de soi même, et à s’améliorer pour atteindre ses buts. Il faut donc éviter de sombrer dans un quelconque fatalisme sous prétexte que l’avenir est déjà écrit, que la mort est inévitable en fin de compte…de tels raisonnements sont synonymes d’une certaine « paresse spirituelle » et ne sauraient correspondre au tempérament du vrai musulman.

    Une fois cette étape franchie, beaucoup pensent avoir terminé, et posséder les armes nécessaires pour affronter la vie et pour réussir au mieux leur existence. Or ceci est complètement faux, pour la simple et unique raison que la vraie réussite ne consiste pas uniquement en une vie profane heureuse et remplie de jouissances… en réalité, toutes les suggestions formulées ci-dessus servent entre autre à bien réussir sa vie terrestre de la meilleure des manières, dans le but de préparer sa vie dans l’au-delà. L’ensemble des conseils énumérés ci-dessus impliquent donc un quatrième facteur, sans lequel tous les efforts fournis auront été vains et inachevés.

    Réussir son au-delà

    Pour réussir sa vie de façon totale et plénière, il est indispensable d’inclure dans tous ses actes une certaine verticalité qui devra témoigner au quotidien de l’engagement spirituel de l’homme croyant. D’une vision de la vie qui est tout sauf bancale et matérialiste. Il est indéniable que l’extériorité de la foi se reflète toujours par des actes, qui eux témoignent aussi de la valeur intérieure de la personne et du niveau de sa spiritualité. Telle est la définition de l’« homme intègre » ou « universel » (al insanul kamil), dont le comportement vertueux et irréprochable du prophète Muhammad (PBSL) constitue la référence majeure pour tout musulman. Cette prise en compte d’éléments transcendants dans sa vie de tous les jours, implique également une remise en question constante de soi même (muhasabatu a-nafs), afin de s’assurer que la direction que l’on donne à son existence est bien en accord avec les préceptes divins.

    Aussi, une lecture poussée du texte coranique, et la méditation sur les hadiths du prophète de l’Islam (PBSL) sont plus que recommandées, car elles permettent de prendre le recul nécessaire et de réfléchir à la place de son existence au sein de l’univers. Ce qui ce fait aussi par l’acquisition d’une vision relativiste des choses et de sa condition d’être condamné à l’extinction (el-fana’) quoi qu’il arrive et en reconnaissant par les actes et non seulement la « bouche » la toute puissance divine. Dès lors, on acquiert la piété et l’humilité qui sont également des hautes vertus dans la religion musulmane.

    Devant l’importance du fardeau que constitue la vie, et du sens qu’il faut lui donner pour la réussir, la recherche de la voie dictée par Dieu, est la meilleure solution pour avancer sereinement. Telle est aussi en vérité la grande réussite!

    (1) Voir J.J. Rousseau « Le contrat social ».

                                                                          Cet article a été déjà consulté 9647 fois
     

    Du même Auteur :

    Réflexion sur le mariage mixte
    De la finance en islam
    La laïcité et les religions
    Du suicide au travail
    Sacré et profane en Islam
    Ramadan & travail moderne
    Umar Ibn Abd Al Aziz
    Sur l’obéissance aux parents...
    Terrorisme, Djihad et Résistance...
    Islam et droits de l'homme (2/2)
    Gaza : De la réaction à l'action
    Israël : Le temps du boycott massif
    Islam et droits de l'homme (1/2)
    Croyant mais non pratiquant !
    La Vérité est-elle en nous ?
    Souffrance et Euthanasie...
    L'islam et l'alcoolisme
    L'Occident et la religion
    L'innovation périlleuse en Islam
    L'Islam et le racisme
    Le sens de la soumission en islam
    Donner enfin un sens à sa vie
    L’envie d’avoir envie
    Toutes les chroniques

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3444728
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC