• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    L’usure

    « L’argent, au regard de Dieu, n’a aucune valeur ». Maints versets coraniques certifient ce précepte et rappellent aux musulmans que le jour du Jugement, même tout l'or du monde ne garantit pas une place au Paradis. Aussi, l’avarice est une pratique fortement condamnée, et la générosité une très haute vertu en Islam.

    L’Islam condamne violemment l’usure « Riba’ », qui consiste en la réclamation d'une somme supérieure à celle prêtée, car cette dernière aggrave la situation du débiteur et le met en position de faiblesse vis-à-vis de son créancier avec toutes les conséquences que cela implique, que se soit sur le plan matériel ou humain. Au contraire la religion musulmane enseigne à être conciliant envers son débiteur, et tend à protéger l’homme de l’esclavage de la matière en réduisant la puissance de l’argent individuellement ou collectivement dans une société.

    130. ô les croyants ! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissez !
    Sourate 3 : AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)

    39. Tout ce que vous donnerez à usure pour augmenter vos biens au dépens des biens d'autrui ne les accroît pas auprès d'Allah, mais ce que vous donnez comme Zakat, tout en cherchant la Face d'Allah (Sa satisfaction)... Ceux-là verront [leurs récompenses] multipliées.

    Sourate 30 : AR-RUM (LES ROMAINS)

    Pour palier au problème actuel qui est la nécessité de posséder un compte bancaire, un nouveau système bancaire est apparu dans les pays musulmans. Le système financier ne repose plus alors sur le taux d’intérêt et le risque unilatéral, mais sur le partage des profits et le risque mutuel. Mais il s'agit là d'un sujet épineux auquel il faut consacrer une étude à part, de même que celui du nouveau concept de finance islamique, car les deux sont liés de près au libéralisme et au système barbare qu'il engendre, dans la mesure où ils tendent dans leur forme actuelle (surtout dans les pays du Moyen Orient) à consolider sa marche et non de réduire son influence ou de proposer une vraie alternative.

    L’abus et le bon sens

    En règle générale, tout abus est considéré comme nocif en Islam. Le prophète de Dieu (PBSL) a d’ailleurs insisté sur ce point en recommandant aux gens d’être modérés et économes, que ce soit dans leurs propos, leurs gestes ou leurs rapports sexuels.

    Le croyant ne doit pas se laisser guider par ses pulsions, et doit rester avant tout maître de son corps et de son esprit. Un bon musulman est non seulement celui qui fuit le péché, mais également celui qui n’abuse pas de ce que Dieu a rendu licite, afin de ne pas tomber dans l’excès, ce qui lui serait non profitable à long terme.

    143. Et aussi Nous avons fait de vous une communauté éloigné des extrêmes, …

    Sourate 2 : Al-BAQARAH (LA VACHE)

    Concernant le statut de substances telles que le tabac ou les drogues, il est important de rappeler cet hadith du prophète (PBSL), qui explique à lui seul pourquoi leur consommation doit être proscrite : « Ce qui provoque l'ivresse en grande quantité est interdit même en petite quantité ». (rapporté par Abû Dâoûd)

    Il est à signaler que de nos jours, de nombreux interdits totalement anachroniques, ont fait leur apparition au sein de la communauté musulmane. Ces derniers sont basés souvent sur des hadiths douteux. On peut y citer comme exemple le plus flagrant, ceux concernant les rapports sociaux entre hommes et femmes ou entre les musulmans et non musulmans, et qui vont jusqu'à interdir la poignée de main, ou la voix féminine.

    Enfin, il est toujours bon de rappeler que l’Islam n’est pas une religion qui a pour vocation de frustrer ceux et celles qui la pratiquent, mais de les guider sur le sentier de la vertu, de la morale et les préserver du péché, de la turpitude et de tous les vices.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 7277 fois
     

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3           

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3738824
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC