• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    L’alcool

    Le vin (Al Khamr), et par extension toutes les boissons alcoolisés sont strictement prohibées en Islam. Cette interdiction ne s’est pas faite immédiatement, mais progressivement. Dieu révélant d’abord deux versets déconseillant la consommation d’alcool :

    219. - Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : “Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les deux, le péché est plus grand que l'utilité”…
    Sourate 2 : Al-BAQARAH (LA VACHE)

    43. ô les croyants ! N'approchez pas de la Salat alors que vous êtes ivres, jusqu'à ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi quand vous êtes en état d'impureté [pollués] - à moins que vous ne soyez en voyage - jusqu'à ce que vous ayez pris un bain rituel…

    Sourate 4 : AN-NISA' (LES FEMMES)

    Ce dernier verset fut révélé suite à la mauvaise récitation d’une sourate du Coran, durant la conduite d'une prière à la mosquée, par un musulman en état d’ébriété. Ce ne fut que plus tard que l’interdiction formelle de la consommation de toutes substances alcoolisées fut introduite :

    90. ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez.
    91. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimité et la haine, et vous détourner d'invoquer Allah et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin ?

    Sourate 5 : AL-MA-IDAH (LA TABLE SERVIE)

    Ainsi en conservant un esprit sobre, le musulman est capable de s’adresser à Dieu par la prière cinq fois par jour sans perdre un instant la maîtrise de lui-même.

    L’interdiction de l’alcool est également valable pour des raisons sanitaires, les boissons alcoolisées pouvant causer des dommages irrémédiables sur l’organisme et l'esprit des hommes : cancer du foie, hépatites alcooliques, accidents de la route, violence conjugales...

    Quand les E.U, dans les années 1920 prirent conscience du problème et instaurèrent la prohibition en prenant exemple sur la civilisation islamique, il était déjà trop tard, et le résultat fut inverse.

    Cependant, en terre d’Islam, depuis la révélation des versets prohibant la consommation d’alcool, les musulmans abandonnèrent définitivement toute sorte de boissons enivrantes. Ils ont été plus loin dans la prohibition en interdisant même la viticulture. Selon un hadith attribué au prophète (PBSL), ce dernier dit : « Malheur à celui qui cultive la vigne pour en faire du vin... ».

    De nos jours, les pays musulmans restent encore les derniers dans le monde en terme de consommation d'alcool (pour plus d'information sur les dangers de l'alcool, se référer à notre chronique « l'islam et l'alcoolisme ».)

    Les jeux de hasard et le tirage au sort

    Comme pour le vin, les jeux de hasard sont strictement prohibés en Islam. S’il est difficile de savoir exactement à quand remonte cette interdiction, il est tout de même important de rappeler qu’à l’époque de la révélation coranique, les Arabes étaient un peuple superstitieux, qui n’hésitait pas à recourir aux flèches divinatoires (4), pour influencer une prise de décision de première importance, comme la date de départ en voyage d'une caravane ou la déclaration d’une guerre.

    En interdisant ces pratiques divinatoires, Dieu fait comprendre à l’homme que le hasard n’existe pas, et que c’est Lui qui décide de tout ce qui arrivera de bon ou de mauvais. Dieu incite ainsi l’homme par le biais de la sincérité (Niya’ ), à accepter son destin (Qadar) et à avoir confiance en Lui.

    Par extension, les jeux d’argents sont également proscrits, car ils introduisent également la notion de « hasard ». De plus, il peuvent amener facilement à la ruine ceux, qui les pratiquent, quand ils ne contribuent pas à augmenter l’amour de l’argent et des gains sans efforts.

    L’adultère, la fornication et l’homosexualité

    L’adultère (A Zinaa') et la fornication sont considérés en Islam comme étant des actes impurs :
    « Fahicha ». La tradition enseigne qu'ils portent gravement atteinte aux moeurs et à la dignité humaine, dans la mesure ou ils révèlent l’animalité de l’homme dans ses plus bas instincts. Ainsi si l’adultère est interdit, le mariage est quand à lui recommandé, et est considéré comme un acte qui consolide le cheminement spirituel du croyant et parachève sa religion « Kamal U Dine ».

    32. Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin !
    Sourate 17 : AL-ISRA (LE VOYAGE NOCTURNE)

    1. Bienheureux sont certes les croyants,

    5. et qui préservent leurs sexes [de tout rapport],
    6. si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer;
    7. alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs;

    Sourate 23 : AL-MUMINUNE (LES CROYANTS)

    Quand à la pratique de l’homosexualité, l’interdiction coranique est formelle. A travers le récit du peuple de Loth (5), maudit pour ses pratiques sexuelles immorales et décadentes.

    74. Et Lot ! Nous lui avons apporté la capacité de juger et le savoir, et Nous l'avons sauvé de la cité où se commettaient les vices; ces gens étaient vraiment des gens du mal, des pervers.
    Sourate 21 : AL-ANBIYA (LES PROPHÈTES)

    165. Accomplissez-vous l'acte charnel avec les mâles de ce monde ?
    166. Et délaissez-vous les épouses que votre Seigneur a créées pour vous ? Mais vous n'êtes que des gens transgresseurs”.
    167. Ils dirent : “Si tu ne cesses pas, Lot, tu seras certainement du nombre des expulsés”.

    Sourate 26 : As-SHUARAA (LES POETES)

     

    (4) Pratique courante chez les arabes d'avant l'Islam (Jahiliya).
    (5) Se référer à notre article sur le prophète Loth >>>.

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3544541
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC