• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • Les interdits en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...


  •  Imprimer

    Autres épouses du prophète (PBSL)

    En dehors de femmes connues comme Khadidja, Aicha ou Zaynab, le prophète (PBSL) eu bien d’autres épouses, qui accédèrent aussi de ce fait au titre de "mère des croyants". La tradition rapporte que durant sa vie Muhammad (PBSL) eu entre neuf et onze épouses ou concubines.

    Nous ne manquerons pas de rappeler que la plupart des ces unions ne se produirent que par ordre divin, comme la rapporté le prophète (PBSL) lui-même :

    "Jamais je n’ai épousé l’une de mes femmes, ni n’ai donné l’une de mes filles en mariage sans révélation de mon Dieu Tout Puissant par l’intermédiaire de Gabriel."

    L’exemple le plus clair décrit amplement dans un chapitre précédent fut celui de Zaynab bint Jahsh (1). Le mariage avec cette dernière fut ordonné par Dieu dans le Coran par un fameux verset. Depuis, les différentes écoles de jurisprudence musulmane ont repris le cas du mariage du prophète avec Zaynab pour légitimer ce genre d’union.

    Parmi les épouses qu’eut Muhammad, en dehors de Khadija, Aicha et Zaynab, l’on trouve :

    Sawda bint Zam' a al -'amiriyya Al –qorachiyya : Cette dernière fut parmi les musulmans qui partirent émigrer en Abyssinie pour échapper aux persécutions Qurayshites. Au moment d’épouser le prophète de Dieu (PBSL), Sawda était alors âgée d’une cinquantaine d’années. Elle mourra quelques années après le prophète de Dieu (PBSL), sous le califat d’Umar.

    Hafsa bint Omar Ibn Al-Khattab : Cette dernière était alors âgée de vingt-deux ans, et veuve de Khumaï ibn Hudhafa, mort en martyr lors de la bataille d’Uhud (2). Contrairement à la majorité des femmes de son époque, Hafsa savait lire et écrire l’Arabe. Cette dernière jouera un rôle important dans l’histoire de l’Islam, dans la mesure où elle reçue comme héritage la première version du Coran rédigé sur parchemin pendant le califat d’Abu Bakr. Cette première écriture du texte coranique est également appelé « Qur’an Hafsa » (Le Coran de Hafsa). Sous Le troisième califat de l’Islam Uthman, utilisera partiellement ce texte pour la construction d’un corpus coranique unifié appelé « Coran de Uthman ». A la mort d’Hafsa, le Coran de Hafsa fut détruit par Marwan pour que seule subsiste la version d’Uthman.

    Oum Salama, Hind bint Abou Omayya al-qorachiyya al-makhzoumiyya : elle est la fille d’Abu Umayya, qui fut pendant un certain temps un opposant farouche du prophète de Dieu (PBSL), avant de le rejoindre quand il senti le vent tourner pour les polythéistes de la Mecque. Elle était également une proche parente de Khalid Ibn al Walid (3).

    Oum Salama était une femme relativement instruite pour son époque, et écrivait de nombreux poèmes. Elle fit également partit des musulmans qui se réfugièrent en Abyssinie, avant de revenir à Médine retrouver le prophète de Dieu (PBSL). Malgré qu’elle fut de vingt-neuf années l’aînée de Muhammad (PBSL), ce dernier se maria avec elle; après que cette dernière se retrouva seule et démunie avec des enfants à charge à Médine, son mari ayant périt à la bataille d’Uhud. La tradition raconte que le prophète avait une grande estime pour son défunt mari `Abd Allah ibn `Abd al-Asad. Elle mourut en l’an 61 de l’Hégire.

     

    (1) Avant que Muhammad (PBSL) n’épouse Zaynab, celle-ci était l’ancienne femme du fils adoptif du prophète, Zayd. L’histoire de son mariage avec le prophète de Dieu (PBSL) nous vient directement du Coran : une fois Zaynab divorcée de son mari, elle put se marier librement avec le prophète de Dieu (PBSL) car devant Dieu, fils adoptif n’est point comme fils naturel. Se réferé à notre article sur Zaynab >>
    (2) Ne suivant pas les instructions du prophète, les musulmans perdirent la bataille d’Uhud. Se référer à notre article sur les grandes batailles de l’Islam >>.
    (3) Véritable héros de l’Islam, dans la mesure où il conquit après la mort du prophète plusieurs territoires comme la Syrie ou la Perse. Il fut surnomé « l’épée de Dieu ».

     

                   Page : 1 | 2            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3762816
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC