• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les interdits en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Analyse des unions de Muhammad (PBSL)

    Limitation de la polygamie

    Le Coran est tout à fait clair en matière du nombre de femmes licites pour un croyant :

    3. Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins, ...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).

    Sourate 4 : AN-NISA' (LES FEMMES)

    La tradition rapporte que ce verset fut révélé alors que Muhammad (PBSL), avait déjà contracté plus de quatre mariages. La question de répudier certaines de ses épouses (1) commença alors a germer dans l’esprit du prophète de Dieu (PBSL). Pourtant il n’en sera rien, car peu de temps après Dieu révéla à son prophète (PBSL) le verset suivant :

    52. Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes. ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît; - à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.

    Sourate 33 : AL-AHZAB (LES COALISÉS)

    Ainsi, Dieu ordonne au prophète Muhammad (PBSL) de maintenir ses unions précédentes et introduit un nouveau commandement : Désormais il lui est interdit d’épouser d'autres femmes même si les vertus et les qualités de ces dernières sont hors du commun.

    Dans le verset suivant, Dieu interdit également à quiconque de se marier avec l’une des épouses du Prophète de Dieu (PBSL), si ce dernier venait à disparaître.

    53. ô vous qui croyez ! … vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès d'Allah, un énorme pêché.

    Sourate 33 : AL-AHZAB (LES COALISÉS)

    Or, plusieurs des épouses du prophète (PBSL) survécurent à lui bien après sa mort et ne se remarièrent jamais, comme Aïcha, qui avait alors 19 ans, lorsque Muhammad (PBSL) s’en alla rejoindre son Seigneur, et qui resta veuve jusqu’à sa mort à l’age de 67 ans.

    Une exception prophétique

    Le prophète (PBSL) constitue l’exception à la règle dite « des 4 épouses » et cela pour de multiples raisons évoquées auparavant. Si nous avons déjà apporté des arguments (2) suffisamment clairs à ce sujet, il s’avère qu’une argumentation supplémentaire est nécessaire ici pour faire taire définitivement les détracteurs de l'islam qui continue d’accuser le prophète d’avoir profiter de son statut pour assouvir des pulsions sexuelles; aussi, l’on rapporte cette parole de Muhammad (PBSL), explicitant pourquoi il fut au cours de sa vie obligé de se marier avec une femme plutôt qu’une autre :

    "Jamais je n’ai épousé l’une de mes femmes, ni n’ai donné l’une de mes filles en mariage sans révélation de mon Dieu Tout Puissant par l’intermédiaire de Gabriel".

    Par le passé, la chrétienté d’une manière ou d’une autre, a toujours élaboré des arguments à l’encontre de l’islam, mais pourtant à remonter aux sources originelles de la tradition musulmane, il devient facile de démontrer sans aucun mal que l'accusation de luxure à l’encontre du prophète (PBSL) est tout à fait injustifiée et n’est en fait que très récente. Elle rentre ainsi dans un panel de critiques stéréotypées et caricaturales, correspondant à un radical changement des mentalités surtout depuis l'avènement du monde moderne avec toutes ses conceptions et ses idées clairement antireligieuses.

    Il faut également rappeler que l’église protestante ferma les yeux pendant de nombreuses années sur la polygamie pratiquée de façon officieuse par les rois et les nobles (Philippe 1er avait pour épouse Berthe de Hollande et Bertrade de Montfort, Louis VI, Lucienne de Rochefort et Adèle de Savoie et Philippe Auguste, Ingeburge de Danemark et Agnès de Méranie). De même, chez les chrétiens mormons, même si elle fût interdit officiellement en 1904, la pratique de la polygamie reste monnaie courante dans certains états américains comme l'Utah.

    En vérité, les raccourcis et critiques à l'encontre du prophète puisent leur inspiration dans les défauts et les excès de la société moderne. Cette dernière bornée dans sa vision étroite et simpliste des choses ne se soucie guère de connaitre la vérité, d'où sa tendance de tout ramener à son niveau et d'exclure tout ce qui échappe au raisonnement empirique et matérialiste. Ainsi les préjugés sur les unions du prophète et sur la pratique de la polygamie en islam ne reflètent en réalité que l'obsession sexuelle contemporaine qui règne en occident (libertinage, échangisme…)

    Si l’Islam a autorisé la polygamie, c’est tout en bouleversant les règles de conduite en cours dans l’Arabie de l’époque; c’est ainsi que le nombre d’épouses autorisées (3) pour un homme fut ramené par révélation coranique à 4 épouses. Nous pouvons dire, que si l’Islam n’a pas été jusqu'à énoncer clairement la monogamie, c'est parce que la tradition tient compte de divers facteurs qui englobent toute l'existence humaine, et non comme la mentalité moderne qui se limite à l'individuel et au "temporel". Quoi qu'il en soit, l'islam fait aussi fortement allusion à la monogamie dans le verset suivant : « Si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci (les 4 épouses), alors une seule….et en vérité, vous ne serez jamais totalement équitables envers elles, même si vous êtes attentifs ». Il est à signaler également que la flexibilité juridique qui découle de ce verset est une miséricorde divine; elle constitue par exemple une réponse au problème de surplus de femmes dans certaines régions du monde, qui reste encore de nos jours une réalité statistique (4). Cette même règle a permis aussi à de nombreuses femmes musulmane à travers les siècles d’intégrer dignement une cellule familiale, sans avoir à jouer le rôle de maîtresse comme c'est le cas de nos jours en occident ou sans avoir à être abandonnée ou livrée à elle même.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 7371 fois
     

     

    (1) Pour se plier à la nouvelle règle que Dieu lui avait dicté dans le Coran (33 :52).
    (2) Se référer au préambule que nous avons écrit sur le prophète (PBSL) >>
    (3) Dans l’Arabie d’avant Islam, ce nombre été illimité.
    (4) Ce surplus de femmes peut grimper fortement en temps de guerre, comme c’était le cas durant la deuxième guerre mondiale en Angleterre et aux USA. En temps de paix il est de 5% de plus selon les dernières conclusions de la génétiques.

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3762951
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC