• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les interdits en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Fatima Zahra et ses autres filles

    Fille du prophète Muhammad (PBSL), ce dernier décrira cette musulmane exemplaire ainsi :Les éminentes femmes du Paradis sont Khadija, fille de Khouaïled, Fatima, fille de Muhmmad, Assia, fille de Muzahem, femme de Pharaon et Marie, fille de Imran (Mère de Jésus).

    (rapporté par l’imam Ahmed et El Hakem)

    La fille d’un prophète

    Fatima fut la quatrième et dernière fille du prophète de Dieu (PBSL), née de son premier mariage avec Khadidja (1). Muhammad (PBSL) approchait alors de ses 40 années, et la révélation divine allait bientôt le toucher.

    Très jeune, Fatima vit ses trois sœurs aînées quitter le domicile familiale pour allaient habiter chez leur mari. Ne comprenant pas encore la signification du mariage, elle se sentit profondément abandonnée et cela l’emplit de tristesse. Malgré cette épreuve, l’amitié que lui portaient ses amis Zayd Ibn Haritha (fils adoptif du prophète) et Ali (cousin du prophète), et l’amour que lui portait sa mère lui permirent de supporter cette épreuve.

    La tradition rapporte que Fatima atteignait sa cinquième année quand son père, Muhammad (PBSL) reçut la première révélation. Devant la charge qui pesait sur son père et qui contribuait à le préoccuper fortement, Fatima décida de faire tous son possible pour le soutenir à son tour.

    Ainsi, alors que Fatima n’avait que dix ans, elle accompagna son père pour la première fois à la Kaaba pour que ce dernier accomplisse sa prière devant la mosquée sacré. C’est alors que Muhammad (PBSL) fut pris à partie par des Qurayshites, dirigés par Abu Lahab (2) qui prirent un cruel plaisir à déverser sur la tête du prophète de Dieu (PBSL) des entrailles d’animaux, alors que ce dernier se tenait en prière.

    Peinée par cet épisode, Fatima se sentit pour la première fois impuissante en voyant son père ainsi malmené. Elle fit ce qu’elle put pour débarrasser la tête de Muhammad (PBSL) alors que ce dernier ne bronchait pas, refusant pour quelques motifs que ce soit d’arrêter sa prière. Ensuite, elle se tourna vers les Qurayshites, les défia du haut de ses dix années et leur lança tous ce qu’elle avait sur le cœur.

    On raconte aussi, que le jour où une foule de Qurayshites se forma afin de s’en prendre au prophète de Dieu (PBSL), Fatima appela à l’aide Abu Bakr, l’ami intime de son père. Elle ne pouvait supporter de voir son père persécuté par ceux qui quelques années plutôt avaient fait partis de sa propre tribu. C’est au cours de cet épisode qu’Abu Bakr, en prenant la défense du prophète de Dieu (PBSL), fut blessé au point de tomber évanoui.

    Au bout de sept années de prêches de l’Islam, les Qurayshites décidèrent de bannir la famille du prophète vers les alentours de la Mecque. Ceci eu pour but de non seulement isoler Muhammad (PBSL) du reste des habitants de la Mecque, mais également de lui imposer un embargo économique afin de faire pression sur ses proches. Le manque de ravitaillement en eau et en nourriture valut à Fatima, alors âgée de douze années, de tomber gravement malade. Lorsque le prophète de Dieu (PBSL) reçut de Quraysh l’autorisation de regagner sa demeure à la Mecque, ce dernier préféra s’exiler définitivement vers Médine, afin de permettre à sa famille de vivre dans de meilleures conditions et de pratiquer l’Islam sans plus avoir à se soucier de leurs ennemis. Khadidja, qui s’était affaiblie suite à l’embargo, finit par succomber, la vieillesse et la maladie ayant eu raison de son état faiblissant de jours en jours.

     

    (1) Le prophète épousa Khadidja alors que celle-ci était de 15 ans son aîné. Se référer à notre article sur Khadidja la mère des croyants >>
    (2) Idolâtre convaincu et farouche opposant à l’Islam, son surnom « Abou Jahl » qui signifie « Père de l’ignorance », lui fit donné par les premiers musulmans qui subirent sa persécution.

     

                   Page : 1 | 2 | 3            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3762823
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC