• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Se prémunir des persécutions

    Pour contrer les persécutions dont les musulmans font l'objet, Muhammad (PBSL) décide d'envoyer une partie de ces derniers en Abyssinie, afin qu'ils trouvent refuge et sécurité. De même, face à la montée de la haine de Quraych à son égard, le prophète de Dieu décide d'émigrer vers Médine (alors appelée Yathrib), non sans y avoir auparavant envoyé tous les nouveaux convertis, soit un peu moins d'une centaine de personnes.

    L'Abyssinie

    L'Abyssinie (Al Habachah en arabe) (1) est une province gouvernée par un souverain Chrétien, le Négus, qui jouissait alors d'une aura particulière auprès des monothéistes (Hanifs, Juifs et Chrétiens). En effet, il était réputé pour sa grande justesse, son opposition à toute forme d'oppression, et sa remarquable ouverture d'esprit face à ceux pratiquant une autre religion. Aussi, le prophète (PBSL), décida d'envoyer un petit groupe de convertis (11 hommes et 4 femmes) secrètement en Abyssinie, afin qu'ils puissent quêter refuge auprès du Négus. Malheureusement, les Quraychites furent rapidement au courant et décidèrent d'envoyer deux émissaires (`Amr Ibn Al-`Âs et `Abd Allâh Ibn Abî Rabî`ah) chez le Négus, qui est bien connu des Quraychites pour être un bon partenaire commercial, afin que ce dernier refuse l'asile aux musulmans.

    Les deux émissaires, après avoir offert quelques présents au Négus, commencèrent leur discours en accusant les musulmans d'avoir renié la religion de leurs ancêtres, tout en n'ayant ni embrassé celle de leur hôte, et ayant en outre créé leur propre religion. Ils exigèrent ainsi que soient rendus à leur famille ceux et celles qui avaient commis par leur attitude subversive le dégât dans leurs clans respectifs.

    Le Négus demanda alors aux Musulmans ce qu'ils avaient à répondre à pareille accusation. Ja`far Ibn Abî Tâlib, prit alors la parole et expliqua en détail la nouvelle religion révélée par Dieu à Muhammad. Il mentionna le fait que eux musulmans adorent un Dieu Unique, quand Quraych les invitent à adorer des idoles, que les musulmans doivent tendre vers un comportement exemplaire et faire le bien au sein de leur communauté, qu'ils doivent en outre prier, jeûner, faire l'aumône et préserver leur chasteté avant le mariage.

    Touché par le récital de Ja`far, le Négus lui demanda alors de lui réciter une partie de ce que Dieu avait envoyé à ce nouveau prophète qu'il ne connaissait pas. Ja`far Ibn Abî Tâlib lui récita alors les 32 premiers versets de la Sourate Myriam (Marie).

    Quand le Négus eut finit d'entendre les paroles de Dieu, il pleura lui et les prêtres qui l'entouraient, et manifesta son admiration face à cette religion qu'il reconnaissait comme juste et proche de la sienne. Malgré la tentative d'`Amr Ibn Al-`Âs de souligner le fait que Jésus - Issa (PBSL) - n'est pas considéré comme Dieu mais comme prophète en Islam, le Négus traça un trait avec son bourdon au sol et rétorqua : « La distance qui sépare leur religion et la nôtre n’est guère plus importante que ce trait. ». Il ajouta : « Je ne vous rendrai pas ces gens, même contre une montagne en or ». Les musulmans purent donc rester en Abyssinie, et les envoyés de Quraych repartirent avec leurs présents, humiliés par le refus du Négus de leur livrer les fugitifs.

    Beaucoup de musulmans rejoignirent par la suite les premiers émigrés, et on estime qu'ils étaient ainsi un peu moins d'une centaine à avoir fui la cité de la Mecque pour trouver protection auprès du Négus d'Abyssinie. Ce dernier d’après certains récits aurait fini par se convertir à l'Islam, et plus tard le prophète de Dieu (PBSL), en apprenant sa mort par l'Ange Gabriel, aurait conduit une prière funéraire pour son salut éternel.

    Cet épisode de la fuite en Abyssinie comptera beaucoup pour la suite dans les relations entre l'Islam et la Chrétienté, et ce jusqu’à l’avènement des premières croisades, qui annonceront les premiers affrontements entre les 2 religions. Mais il faut surtout retenir, par cet épisode, la place élevée que le Coran accorde à Marie et son fils Jésus (PBSL). Les Chrétiens sont également considérés dans le Coran comme « Ahl Al Kitab » (les gens du Livres), et parmi eux figurent des moines réputés pour leur piété.

    82. Tu trouveras, certes, que les hommes les plus proches des croyants par l’amitié sont ceux qui disent “Oui, nous sommes chrétiens !”, et cela parce qu’on trouve parmi eux des prêtres et des moines, et parce qu’ils ne s’enflent pas d’orgueil.

    Sourate 05 : LA TABLE SERVIE (AL-MAIDA’H)

    L'Hégire

    Au cours de la douzième année qui suivit la révélation, le prophète de Dieu reçut la visite d'une douzaine d'hommes de la ville de Yathrib (2), qui se rendait en pèlerinage à la Kaaba. Après avoir entendu le prophète, ils embrassèrent tous l'Islam, lors d'un serment solennel appelé "Premier Serment d’Al-`Aqabah" (3). Le prophète de Dieu demanda à un musulman d'accompagner les pèlerins à Yathrib, pour leur enseigner les préceptes de l'Islam. C'est Mus`ab Ibn `Umayr qui fut choisi, et il contribuera de sa personne à favoriser la conversion de nombreux hommes et femmes de Yathrib.

    En l'an 622, 73 hommes et 2 femmes de Yathrib revinrent pour le pèlerinage annuel, et prêtèrent serment au prophète de Dieu (PBSL), pour ce qui constituera le "Deuxième serment d'Al-`Aqabah".. Les pèlerins promirent également protection au messager de Dieu (PBSL), si ce dernier souhaitait venir s'installer dans leur ville. Les habitants de Yathrib convertis à l'Islam avant l'Hégire constitueront ceux que l'on appellera plus tard les Ansars (les soutiens du prophète).

    Muhammad (PBSL) décida toutefois de rester encore à la Mecque pour une durée encore indéterminée, et envoya quelques groupes de personnes vers Médine et leur demanda d'être suffisamment prudent pour cette fois éviter d'attirer l'attention des Quraychites. Ces personnes abandonnèrent donc derrière elles foyer, biens et familles pour enfin pouvoir adorer Dieu en sécurité à Yathrib.

    Al-Boukhari rapporte d'après Aïcha (4) que le Prophète (PBSL) dit aux musulmans : « Votre destination m'a été montrée dans un rêve. C'est une palmeraie située entre deux zones couvertes de pierres noires ».

    Un jour, Muhammad (PBSL) fut averti par l'Ange Gabriel que les Quraychites avaient entrepris de l'assassiner une nuit dans son sommeil. Aussi, ce dernier partit avec son ami Abou Bakr pour se réfugier dans une grotte au Sud de la Mecque (à l'opposé de la direction de Yathrib), et Ali, le jeune cousin de Muhammad (PBSL) pris la place de son oncle dans le lit. Les Quraychites entreprirent alors de chercher le prophète de Dieu (PBSL) qui resta caché dans sa grotte pendant 3 jours consécutifs. Il manqua même d'être découvert, mais grâce à un miracle Divin, les Quraychites n'entrèrent pas dans la grotte où Muhammad (PBSL) se cachait, l'entrée de cette dernière étant affabulée d'une toile d'araignée, et des colombes ayant fait leur nid devant la grotte. Les soldats du verset ci-dessous peuvent ainsi être vu comme l’araignée et les colombes.

    40. Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon : “Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous.” Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité “Sa sakina” et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage .

    Sourate 9 : AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR)

    Muhammad (PBSL) décida ensuite de se rendre à Yathrib accompagné d'Abu Bakr, et d'un guide bédouin. Lorsqu'ils arrivèrent à Yathrib, la population acclama le prophète de Dieu (PBSL) et chacun proposa sa maison pour l'accueillir. Pourtant, le prophète de Dieu refusa poliment leurs invitations, afin de ne blesser personne, et choisi de laisser sa chamelle choisir le lieu où l'on bâtirait la première mosquée de l'Islam et la maison de Muhammad et de sa famille. Le prophète acheta ainsi une terre à Yathrib à deux orphelins et logea chez les Ansars en attendant la construction de sa propre maison.

    L’évènement de l’Hégire (16 Juillet 622) constitue le point de départ de la naissance de l'Etat Islamique. Il est également la référence zéro du calendrier musulman, qui a la même importance que le calendrier Grégorien pour les chrétiens.

    Les musulmans allaient donc pouvoir disposer d'un lieu où ils pourraient pratiquer librement leur culte et vivre selon les normes de Dieu, dans un esprit de solidarité et d'unité face aux Quraychites, qui ne tarderaient pas à recommencer leurs méfaits, et les nouveaux ennemis de l'intérieur qui ne tarderaient pas à se manifester.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 11209 fois
     

     

    (1) Actuelle Ethiopie.
    (2) Ancien nom de la ville de Médine.
    (3) En référence à l’endroit ou il fut conclu.
    (4) Troisième femme du prophète et fille d'Abou Bakr. Se référer à notre article sur « Aicha » la mère des croyants >>

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4056497
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC