• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • Les interdits en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Conversions et Persécutions

    La mission du prophète de Dieu (PBSL) vient de commencer. Ce dernier est constamment en opposition avec sa tribu, qui veut par tous les moyens le ramener vers le polythéisme.
    Pourtant, le nombre croissant de convertis entraîne également de nombreuses persécutions, pratiquées par ceux qui ne peuvent supporter l'apparition de la nouvelle religion.

    Convaincre son peuple

    Pour convaincre sa tribu de revenir au culte du Dieu Unique, Muhammad (PBSL) ne disposait alors que du Coran, le Livre de Dieu, comme "arme de conversion". Toutefois, si bon nombre de personnes ne restent pas insensible face à la beauté et la magnificence qui se dégage de ce Livre, beaucoup de polythéistes n'arrêtent pas de prendre Muhammad (PBSL) en moquerie et de le traiter de fou, car il ne peut exaucer leur souhait de vision d'un miracle, qui pourrait servir de gage selon eux d'une prophétie véritable. A ces demandes répétées, Dieu fera descendre de nombreux versets, dont ceux-ci :

    7. Et ceux qui ont mécru disent : “Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur celui-ci (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur ? ” Tu n'es qu'un avertisseur, et à chaque peuple un guide.

    Sourate 13 : AR-RAAD (LE TONNERRE)

    50. Et ils dirent : “Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui des prodiges de la part de son Seigneur ? ” Dis : “Les prodiges sont auprès d'Allah. Moi, je ne suis qu'un avertisseur bien clair”.

    Sourate 29 : AL-ANKABUT (L'ARAIGNÉE)

    Ainsi les ordres donnés à Muhammad sont clairs, il n'est envoyé que pour donner l'alarme à son peuple, et leur faire prendre conscience de l'importance de se soumettre à Dieu, souverain omnipotent et omniscient de l'Univers. Les versets du Coran ont été révélés dans ce seul but.

    Le prophète de Dieu (PBSL), aidé moralement par sa femme Khadidja (1), va ainsi débuter sa prédication dans une grande hostilité générale, les nobles de la Mecque n'étant ni enclin à renier les divinités de la Kaaba (qui sont en fait le prétexte obligeant les caravanes de toute l'Arabie à se rendre à la Mecque), ni à accepter le fait que les mendiants et les pauvres de la ville soient leurs égaux devant Dieu.

    C’est dans cette ambiance que les nobles parmi les Quraychites tentèrent une dernière médiation avec Muhammad (PBSL), en lui proposant de le nommer chef de la Mecque ou de lui donner tout l'argent dont il peut rêver, le prophète répond par ces mots :

    « Même si vous mettiez le soleil dans ma main droite et la lune dans ma main gauche je n'abandonnerais jamais ma mission. » Ceci montre à quel point le prophète de Dieu était prêt à aller jusqu'au bout pour s'acquitter de sa charge, et combien la foi en Dieu l'habitait.

    Malgré tous les problèmes rencontrés, Muhammad (PBSL) parviendra à réunir de fidèles compagnons autour de lui, tel son cousin et par la suite gendre, Ali, qui restera dans l'histoire comme l'un des meilleurs musulmans. D'autres personnes influentes de la Mecque se convertirent également, comme Abu Bakr (2), un riche commerçant, généreux et avenant, ou Umar Ibn Al Kattab (Omar en occident), un homme au caractère rude mais dont la justesse est sans commune mesure.

    Toutes ces personnes soutiendront le prophète dans les moments les plus difficiles et contribueront à le protéger dans son combat contre les polythéistes et également à l'aider à répandre le message coranique.

    Persécutions

    En plus de répandre l'hostilité morale envers l'Islam, les notables de la Mecque décidèrent de rabattre leur haine de l'Islam sur les plus pauvres et les plus faibles parmi les nouveaux convertis. Ils font l'objet d'un rejet de la part des nobles de la Mecque, qui espèrent ainsi rapidement les ramener à leur ancienne croyance.

    Cette volonté des nobles de Quraych de faire de l'Islam une religion mort née, ne tarde pas à alarmer le prophète de Dieu (PBSL). Ce dernier a de même du souci à se faire pour sa propre vie, car le nouveau chef du clan des hachémites lui a retiré sa protection, permettant à qui aurait l'audace suffisante d'atteindre à sa vie (3).

    Les musulmans sont donc obligés dans un premier temps de "remettre leur âme à Dieu", comme le stipule le Coran :

    163. Dis : « Mon Seigneur m’a guidé vers un chemin droit, une religion droite, la religion d’Abraham qui voua un culte exclusif à Dieu (hanîf), et il ne fut point du nombre des associateurs ».
    164. Dis : « En vérité, mon office (çalâh), mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers.
    165. A Lui nul associé ! Et voilà ce qui m’a été ordonné, et je suis le premier à m’en remettre en totalité à Lui [An awwalou ’l mouslimine] ».

    Sourate 6 : LES BESTIAUX (AL-AN’AM)

    Parmi les musulmans faibles, figurait un esclave noir du nom de Bilal, considéré comme le premier "Martyr de L'Islam", du fait que son maître tenta de le faire abjurer en le torturant au moyen d'une énorme pierre qui écrasait son corps, allongé en plein soleil, sans boire ni manger.

    C'est Abu Bakr, qui sous l'ordre du prophète, racheta Bilal à son maître, ainsi que d'autres esclaves par la suite, afin de leur épargner les supplices qu'ils risquaient du fait de leur croyance.

    Parmi les nobles de Quraych, un homme se distingua en particulier par son hostilité à l’égard du prophète; Abu Lahab (4), qui fit ce qu'il put pour déstabiliser physiquement et mentalement le prophète de Dieu. On raconte que sa femme Umm Jamîl jetait régulièrement des immondices devant la maison du prophète de Dieu.

    De même, des tripes de divers animaux étaient jetés sur Muhammad (PBSL) lorsqu'il effectuait sa prière, mais ce dernier ne montrait aucun signe d'humiliation, sa fille Fatima s'attelant à le débarrasser de ces détritus une fois sa prière finie. La tradition rapporte aussi qu’un homme tenta même d'étrangler le prophète de Dieu (PBSL), mais Abu Bakr l'en empêcha, non sans lui dire : « Voulez-vous tuer un homme parce qu’il proclame qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Dieu ? ».

    Devant autant de manifestation de haine de la part de ses congénères, Muhammad (PBSL) entreprit alors d'envoyer ses compagnons en exil, afin que cessent les persécutions. Il opterait également pour cette solution par la suite pour donner lieu à l'un des évènements les plus importants de l'histoire de l'Islam, l'Hégire (5).

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 10134 fois
     

     

    (1) Khadidja fut la première personne à croire en Muhammad lorsque ce dernier reçu la première révélation. Se référer à notre article sur la mère des croyants Khadija >>
    (2) Se référer à notre chapitre sur les compagnons du prophète >>
    (3) Un arabe de l’époque du prophète assurait sa sécurité par une solidarité tribale, procurée par les membres de son clan. Une fois cette dernière tombée, l’individu devenait vulnérable et sans protection.
    (4) Mentionné dans le Coran (Sourate 111), comme étant condamné d’avance avec sa femme à l’Enfer.
    (5) Se référer à notre article sur l’émigration vers Medine >>

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4006247
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC