• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Les principaux Anges en Islam
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • Démarche conversion
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Les savants oubliés de l'histoire

    En marge des grands savants cités dans les différentes parties précédentes, l'Islam a accueilli de nombreux autres scientifiques, qui ont également contribué à l'avancement des sciences (physique, mathématique, médecine).
    Il est donc important de mentionner quelques uns parmi ces derniers, même de façon concise, pour que l'on n'oublie pas leur travail et leur contribution à la science moderne.

    Hounaïn Ibn Is'haq

    Hounaïn Ibn Is'haq (né à El-Hira en 809 - mort en 873)
    Hounaïn Ibn Is'haq fait partie de ces rares savants qui disposèrent littéralement d'un "don" pour les études scientifiques. En effet, dès l'âge de 17 ans, Husayn maîtrisait la langue grecque, le perse et l'arabe, et se passionnait pour les grands médecins de l'Antiquité, dont il arrivait aisément à traduire les oeuvres complexes.
    Hounaïn Ibn Is'haq est ainsi reconnu comme celui qui aura longtemps collaboré à la sauvegarde des écrits scientifiques hérités de l'Antiquité, par ses traductions particulièrement complète et aisée à lire (il n'hésite pas à découper les oeuvres traduites en chapitres et ajouter des alinéas).

    Hounaïn est également connu pour ses nombreuses conférences dans le domaine médicale, ou de nombreux savants, comme Yahia ben Masaoueih, professeur qui jouissait alors d'une grande renommé, assistent. Hounaïn Ibn Is'haq écrira également de nombreux traités sur des sujets comme l'ophtalmologie, la pharmacopée, la thérapie dentaire et la diététique entre autre. Son traité le plus connu reste « Kitab el-maça’íl-tib » (livre des questions relatives à la médecine) sorte d'introduction à la médecine, permettant de comprendre les sources principales de cette discipline, et qui sera utilisé pendant longtemps par les étudiants de médecine en Orient.

    Abu Al-Qasim

    Abu Al-Qasim (ou Abu al-Qasim Khalaf ibn Abbas al-Zahrawi - né à Zahra v. 940 - mort à Cordoue en 1013)
    Considéré par ses pairs comme l'un des plus grand chirurgien Arabe, et qui a par ses travaux contribué à d'énorme progrès sur le plan de la médecine opératoire, créant ainsi les prémices de notre chirurgie moderne.
    Son ouvrage majeur le plus connu est « l’Al-Tasrif », véritable encyclopédie en 30 volumes décrivant entre autre la manière de pratiquer la cautérisation sur une blessure, ou comment réduire une fracture. Il décrit également avec minutie les quelques 200 instruments qu'il utilise pour la pratique de ses opérations. L’Al-Tasrif restera longtemps un ouvrage majeur dans le domaine de la médecine, en Orient comme en Occident, où il fut traduit par Gérard de Crémone à Venise en 1497, puis par Angibourg en 1519.

    Abu Al-Qasim est également le premier à avoir découvert et guéri le syndrome de tuberculose des vertèbres (Mal de Pott) 7 siècles avant sa "soi-disant" découverte par Percivall Pott (1713-1788), qui est pourtant toujours considéré de nos jours comme son découvreur !

     

                   Page : 1 | 2 | 3 | 4            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4123918
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC