• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • Les interdits en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Khadidja bint Khuwaylid

    Le Prophète, dans un hadith rapporté par Al-Boukhari, a dit : " La meilleure des femmes au monde a été Marie; la meilleure des femmes de ma Communauté a été ma première Épouse Khadîja ".

    Aussi appelée Khadidja ou Khadidja bint Khuwaylid at-Tahira (Khadidja fille de Khuwaylid, la pure)
    Avant d'épouser le prophète de Dieu (PBSL), elle fut d'abord mariée à Abu Hâlah bin Zurarah des Banu Tameem, qui lui donna un fils, Hind (1), et deux filles, Hala et l'autre Hind (comme son frère). Elle fut ensuite la première épouse du prophète de Dieu (PBSL), avec qui elle se maria à l'âge de 40 ans. Muhammad (PBSL), avait lui 25 ans. Il faut également savoir que Muhammad (PBSL) ne pris aucune autre épouse jusqu'à sa mort.

    Khadidja l'épouse

    Khadidja, avant de se marier avec le prophète de Dieu était alors l'une des plus riche commerçante de la Mecque, et elle essayait tant bien que mal de régler ses affaires et de s'occuper de ses enfants tout à la fois. Aussi, chargeait elle les hommes de la Mecque de s'occuper de ses caravanes à destination des royaumes liés par des liens commerciaux à la Mecque.

    Elle chargea ainsi Muhammad (PBSL) de s'occuper des caravanes à destination de la Syrie, afin de pouvoir gérer ses propres affaires familiales à la Mecque. C'est ainsi qu'elle put se rendre compte des qualités humaines et de l'intelligence dont faisait preuve le jeune Muhammad (PBSL), dans le développement des affaires commerciales de Khadija, ce qui amena cette dernière à faire de plus en plus preuve de confiance puis d'affection envers lui.

    Avant de se marier avec Muhammad (PBSL), Khadidja repoussa bien des demandes en mariage provenant des riches notables de la Mecque. On pensait alors qu'elle n'avait pas réalisée complètement le deuil de son mari et qu'elle ne souhaitait pas se remarier. Ainsi, les nombreuses qualités et la bonne réputation dont jouissait Muhammad à la Mecque furent sans doute à l'origine d'un début d'attachement de sa part, aussi demanda t'elle à son amie, Nufaysa, comme c'était d'usage alors à l'époque de lui arranger l' « affaire ».

    Les paroles échangés par Muhammad et Nufaysa ont été rapportés ainsi :

    Nufaya : Toi qui est de bonne famille et d'un caractère réputé généreux et bon, tu arrives bientôt sur tes 30 ans, n'as tu pas encore songé à te marier ?
    Muhammad : J'y ai bien sûr déjà songé, malheureusement, je n'aurais pas les moyens financiers suffisant pour subvenir aux besoins de mon épouse et de mes enfants.
    Nufaya : Il te faudrait donc une épouse riche et belle, et de plus de bonne famille !
    Muhammad : Connais-tu une femme répondant à ces critères ?
    Nufaya : Khadidja bint Khuwaylid, elle est actuellement célibataire.
    Muhammad : Pourquoi voudrait-elle se marier avec moi ? Elle a déjà refusé la demande de bien des riches commerçants de la Mecque.
    Nufaya : Laisse moi arranger cela, si cette proposition te convient bien sûr
    Muhammad : Je te confirmes donc vouloir lui demander sa main

    Khadidja accepta de se marier avec le Muhammad (PBSL) et fixa elle-même la date du mariage, soit en l'an 595, 15 ans avant la première révélation coranique. Muhammad se rendit au mariage accompagné de son oncle Abû Tâlib.

    Khadidja n'ayant plus son père, elle se devait de demander l'aval de son oncle Amr ibn Asad avant de se marier avec le futur envoyé de Dieu (PBSL). Mais elle craint que la réaction de ce dernier ne soit à l'encontre de cette union, du fait de la position sociale modeste de Muhammad.
    Aussi, elle décida d'enivrer son oncle afin que Muhammad (PBSL), lorsqu'il viendrait demander sa main, accompagné de son oncle, puisse conclure le contrat de mariage facilement.

    Abû Tâlib pu donc aisément mettre en avant les qualités de Muhammad (PBSL) auprès de Amr ibn Asad. De plus, le cousin de Khadidja, Waraqa ibn Nawfal, l'aida en donnant son aval sur le mariage. Amr ibn Asad, sûrement trop saoul, n'émit pas d'objection, aussi le mariage pu avoir lieu. Quand il reprit ses esprits, il ne pu que constater la célébration de l'union entre sa nièce et Muhammad (PBSL).

    Le mariage réunit plus de 200 invités pour le repas de noce, qui eu lieu dans la maison de Khadidja. On rapporte que la dot de Muhammad s'élevait à 20 chamelles (selon Ibn Hishâm) et/ou douze onces d'argent, soit 480 dirhams de l'époque, selon Ibn Habîb. Après leurs noces, les deux époux allèrent vivre dans la demeure de Khadidja.

    Kadidja donnât à Muhammad (PBSL) 7 enfants. 3 garçons (tous morts en bas âge) : Al-Qaasim, Tayyib, Tâhir, et 4 filles : Zaynab, Ruqqayyah, Oum Koulthoum, et Fâtimah.

     

    (1) Hind, fut parmi les premiers musulmans, et combattit pendant la bataille de Badr. Il mourut pendant la bataille du Chameau, durant le califat d'Ali.

     

                   Page : 1 | 2            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3762812
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC