• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • Les interdits en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...


  •  Imprimer

    René Guenon, l'ésotérisme musulman

    René Guenon est né à Blois en 1886 dans une famille Catholique pratiquante. Très tôt il s’intéressa à tous les domaines touchant à l'occulte, si bien qu'il finit par être initié au Soufisme à l'âge de 25 ans par le peintre Suédois John Gustav Agelii (1), et devint connu en orient sous le nom de Abd al-Wâhid Yahyâ.

    Avant de connaître l'Islam, René Guenon aura également connu l'hindouisme à travers une lignée de Shankarâchârya (2). Ce sont toutes ces expériences qui contribuèrent à façonner le spécialiste de la spiritualité orientale qu'est René Guenon.

    Après la mort de sa première femme, le 15 janvier 1928, René Guenon parti pour le Caire le 15 Mars 1930 avec une riche veuve Américaine. En 1934, il se maria avec Fatma Hanem, fille du sheikh Mohammed Ibrahim. Il demeura au Caire jusqu'à sa mort, mais continuera d'écrire son œuvre. René Guenon considérait en effet ne plus avoir d'attaches spirituelles avec l'occident, qui pour lui a sombré dans une déchéance et un matérialisme ne pouvant que s'aggraver. Il préférait ses attaches orientales, et considérait même l'orient traditionnel (de plus en plus rare) comme étant l'orient véritable et celui avec lequel il voulait vivre. La vie de René Guenon fut donc fait d'une extrême précarité, surtout d'un point de vue matériel, ce dernier ayant même liquidé la totalité de ses biens français.

    Il est surtout connu pour ses écrits philosophiques et métaphysiques, emprunts de la spiritualité orientale, où il trouve son inspiration. Ainsi, il s'efforcera tout au long de sa vie d'exposer ses doctrines au public occidental, car il les considérait comme universelles et indiscutables. Il considère également qu'Occident et Orient sont opposés et s'engage à le démontrer avec acharnement comme une affirmation pivot dans certains de ses nombreux ouvrages.

    René Guenon expose dans son ouvrage « La crise du monde moderne » ou « Orient et occident » sa vision en décrivant le monde moderne comme une société dégénérée, éloignée de la "tradition". C'est d'ailleurs pour lui la principale cause de l'opposition entre Orient et Occident. Il n'y a pas de différence géographique mais idéologique entre ces deux faces du monde.

    Cette affirmation est d'ailleurs reprise dans plusieurs de ses ouvrages, où René Guenon décrit les dérives de la société occidentale comme étant un signe de la fin du cycle de l'humanité tel que nous la connaissons actuellement. Pour lui, la disparition progressive de la tradition dans la société occidentale au profit du matérialisme, explique le désordre actuel qui règne dans cette société, et la séparation qui s'est opérée avec les sociétés orientales.

    René Guenon fut l'un des premiers à comprendre que l'Occident n'était en fait qu'une déviation de l'Orient, privé de sa "tradition", que la modernité n'est qu'une forme apparente de cette déviation. Il insiste dans sa thèse que sans cette tradition, l'Occident est condamné à s'enfermer dans le matérialisme, et de ce fait, court inévitablement vers sa déchéance, ne pouvant s'élever spirituellement que par un redressement direct ou indirect de ses fondements idéologiques.

    Le Livre « La crise du monde moderne », écrit en 1927 est considéré comme un ouvrage fondamental de René Guenon, pouvant effectuer ce fameux « retournement de mentalité », chez ceux qui le lisent, ces derniers se rendant compte à quel point leur vision du monde (que ce soit de l'occident ou de l'orient) été jusqu'à lors faussée. Parmi ces écrits célèbres, on note :

    « l'homme moderne, au lieu de chercher à s'élever à la vérité, prétend la faire descendre à son niveau… »

    « une idée vrai ne peut être ''nouvelle'', car la vérité n'est pas un produit de l'esprit humain, elle existe indépendamment de nous, et nous avons seulement à la connaître ; en dehors de cette connaissance, il ne peut y avoir que l'erreur ; mais au fond, les modernes se soucient-ils de la vérité, et savent-ils même encore ce qu'elles est ? »

    « ''Malheur à vous, guides aveugles'', dit l'Evangile aujourd'hui, on ne voit en effet partout que des aveugles qui conduisent d'autres aveugles, et qui, s'ils ne sont arrêtés à temps, les mèneront fatalement à l'abîme ou ils périront avec eux »

    « les ''pragmatismes'' contemporains, vont jusqu'à donner abusivement ce nom de ''vérité'' à ce qui est tout simplement l'utilité pratique, c'est-à-dire à quelque chose qui est entièrement étranger à l'ordre intellectuel. »

    Abd al-Wâhid Yahyâ s’éteint le 7 Janvier 1951 au Caire, 4 ans après avoir obtenu la naturalisation égyptienne. Un mausolée fut érigé en sa mémoire peu après, pour celui qui est considéré par bon nombre d'Egyptiens comme un Sage et même pour certains un gnostique de l’islam.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 11157 fois
     

     

    (1) Converti à l’Islam et connu en orient sous le nom de Abd al-Hâdî.
    (2) Il écrira d'ailleurs un livre sur cette expérience, baptisé :l'Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues.

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4054479
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC