• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Aicha bint’ou Abou Bakr Assidiq

    Aicha, la mère des croyants, est née en l'an 614 à la Mecque. Elle fut la troisième épouse du prophète Muhammad et la fille d'Abu Bakr (un des principaux compagnons du prophète).

    Sa vie seule, montre qu'une femme musulmane peut être instruite en religion, influer et commander des hommes, tout en sachant apporter tendresse et réconfort à son mari.

    Mariage avec le prophète de Dieu

    Lors de son mariage avec Muhammad (PBSL), Aicha a 9 ans (1). A ce propos, des écrits de l'époque, notamment de Abu Daoud, rapporte qu'Aicha était physiquement "en avance" sur les jeunes filles de son âge.

    Et il faut rappeler que c'est Abu Bakr lui même qui a proposé la main de sa fille à Muhammad. Comment imaginé ou accusé un homme, connu pour sa grandeur d'âme et sa générosité, de commettre un acte mauvais envers sa propre fille. Il faut également savoir que le prophète de Dieu s'est marié avec Khadidja en premier lieu à l'âge de 25 ans, alors que cette dernière en avait 40.

    Dans son recueil de hadiths, Al Boukhari rapporte que le mariage avec le prophète (PBSL) fut simple et solennel. Aicha fut habillé d'une robe de mariée faite de fin tissu à rayures rouges de Bahrain, puis on l'amena chez Muhammad (PBSL), suivant la coutume de l’époque. Aucune fête de mariage ne fut donnée ce jour là.

    Le mariage avec Muhammad n'entraîna pas de bouleversement directe dans la vie d'Aicha, aussi cette dernière continua à recevoir la visite de ses amies dans ses appartements. De même elle n'alla habiter chez le prophète de Dieu (PBSL) qu'une fois ce dernier installé à Médine, au commencement de l'Hégire.

    Les versets révélés

    Aicha, de part son statut de femme du prophète, est sujette à de nombreux versets coraniques.

    Ainsi, un fameux passage du Coran, dédié aux femmes du prophète (PBSL) a été révélé dans le but de vérifier la hauteur de la foi dont disposées ces dernières en Dieu et son messager.

    Ces versets ont été révélés suite à la victoire contre les juifs de Khaybar, où les musulmans récupérèrent de nombreuses richesses, et que de ce fait les épouses demandèrent à Muhammad (PBSL) de leur fournir aussi des biens dont il ne pouvait les combler. Aussi, le prophète de Dieu se retira t'il d'auprès de ces épouses pendant 1 mois. Lorsqu'il revint, il passa en premier lieu voir Aicha, et lui récita les versets suivants :

    28. ô Prophète ! Dis à tes épouses : Si c'est la vie présente que vous désirez et sa parure, alors venez ! Je vous demanderai [les moyens] d'en jouir et vous libérerai [par un divorce] sans préjudice.
    29. Mais si c'est Allah que vous voulez et Son messager ainsi que la Demeure dernière, Allah a préparé pour les bienfaisantes parmi vous une énorme récompense.


    Sourate 33 : AL-AHZAB (LES COALISÉS)

    Aicha lui répondit alors "Je ne désires que Dieu, son Prophète et la Vie Future". Les autres épouses répondirent ensuite de même.

    Aicha est également en partie concernée par d'autres versets coraniques. En effet, lors d'un voyage avec le prophète de Dieu et son armée, Aicha perdit son collier lors d'une halte. Elle décidât de rester pour le chercher, et ceux qui surveillaient son palanquin repartirent sans elle (2). Un des hommes placés en arrière-garde par le prophète (PBSL) retrouva Aicha et la fit monter sur sa chamelle. Alors de retour à Médine, des hypocrites profitèrent de cet incident pour porter des accusations calomnieuses envers Aicha (celle ci aurait commis l'adultère avec le soldat l'ayant ramené). Des versets descendirent ensuite pour donner aux musulmans la méthode à appliquer en cas de soupçons de turpitudes envers l'un des leur. Et c'est ainsi qu'Aicha fut innocentée directement par le Coran des accusations dont elle fut l'objet :

    4. Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n'acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers,
    5. à l'exception de ceux qui, après cela, se repentent et se réforment, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
    6. Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses, sans avoir d'autres témoins qu'eux mêmes, le témoignage de l'un d'eux doit être une quadruple attestation par Allah qu'il est du nombre des véridiques,
    7. et la cinquième [attestation] est "que la malédiction d'Allah tombe sur lui s'il est du nombre des menteurs".
    8. Et on ne lui infligera pas le châtiment si elle atteste quatre fois par Allah qu'il [son mari] est certainement du nombre des menteurs,
    9. et la cinquième [attestation] est que la colère d'Allah soit sur elle, s'il était du nombre des véridiques .
    11. Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme pêché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment.
    12. Pourquoi, lorsque vous l'avez entendue [cette calomnie], les croyants et les croyantes n'ont-ils pas, en eux-mêmes, conjecturé favorablement, et n'ont-ils pas dit : "C'est une calomnie évidente ? "
    13. Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations] quatre témoins ? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès d'Allah, les menteurs.
    15. quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n'aviez aucun savoir; et vous le comptiez comme insignifiant alors qu'auprès d'Allah cela est énorme.
    16. Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez-vous pas : "Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah) ! C'est une énorme calomnie" ?
    17. Allah vous exhorte à ne plus jamais revenir à une chose pareille si vous êtes croyants.
    23. Ceux qui lancent des accusations contre des femmes vertueuses, chastes [qui ne pensent même pas à commettre la turpitude] et croyantes sont maudits ici-bas comme dans l'au-delà; et ils auront un énorme châtiment,
    24. Le jour où leurs langues, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre eux de ce qu'ils faisaient.
    25. Ce Jour-là, Allah leur donnera leur pleine et vraie rétribution; et ils sauront que c'est Allah qui est le Vrai de toute évidence.


    Sourate 24 : An-Nur (LA LUMIERE)

     

    (1) Si ceci peut paraître choquant au regard des moeurs de notre époque, il faut également replacer ce mariage dans son contexte historique, et comprendre que la possibilité d'un tel mariage était surtout du fait qu'il était en accord avec les coutumes de l'époque.
    (2) Ils n'avaient pas remarqué, du fait de la légèreté d'Aicha, son absence à l’intérieur du palanquin, porté alors par un chameau.

     

                   Page : 1 | 2            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3553800
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC