• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Démarche conversion
  • Les interdits en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Les préparatifs matériels du Hajj

    Le Hajj représente le plus souvent de nos jours l’aboutissement de la vie spirituelle du musulman, aussi l’importance de bien le préparer en amont ne sera jamais assez rappelée. Le pèlerinage représente en effet un investissement considérable d’argent, de temps et d’efforts physiques pour le croyant, qui doit aussi penser à bien appréhender ses tenants et aboutissants afin de ne pas compromettre son accomplissement par des erreurs qui pourraient entacher sa validité. Une préparation menée à bien suffisamment à l’avance permettra ainsi d’éviter les problèmes à postériori et garantira au croyant l’accomplissement d’un Hajj dans les meilleures conditions qu’ils soient possible de l’effectuer.

    La préparation du voyage

    La préparation du voyage en direction des territoires sacrés de l’islam ne doit jamais être fait dans la précipitation, d’abord parce qu’il est impossible de remplir toutes les formalités nécessaires à un tel voyage mais surtout parce qu’une préparation de 3 à 4 mois en amont permet de remplir avec assurance et précaution toutes les conditions administratives nécessaires pour entrer en toute sérénité dans l’enceinte sacrée de la Kaaba. A ce sujet, l’aide et les conseils d’un proche ou d’un ami ayant déjà effectué le Hajj est plus qu’appréciable et même recommandé, afin d’éviter tout les déconvenues de dernière minute.

    De nos jours dans le monde moderne, le choix par exemple de l’agence de voyage est la première des priorités car il s’agit d’un investissement de temps conséquent à la recherche de l’offre la plus abordable, mais également la plus réaliste. En effet, que n’entendons-nous pas chaque année de témoignages de musulmans exprimant leur colère et leur désarroi d’avoir perdu leurs économies, parfois d’une vie toute entière, dans l’achat de faux billets d’avions auprès d’agences factices et d’escrocs peu scrupuleux. Là encore, il est important de récupérer des témoignages d’amis et de proches sur les agences dont la réputation est garantie afin d’être sur de faire le bon choix et de ne pas gâcher un événement d’une importance aussi capitale.

    Il faut ensuite choisir le meilleur packaging pour le voyage, notamment en ce qui concerne la durée du séjour, le lieu de résidence exact, les moyens de transports à disposition pour se rendre sur les divers lieux de pratiques des rites du Hajj, la présence ou non d’un interprète en langue arabe si l’on ne maîtrise pas la langue, l’inclusion ou non d’un forfait repas qui obligera ou non à faire des courses une fois arrivé sur place, etc…

    La deuxième chose dont il faut se préoccuper, et l’obligation par les autorités saoudiennes d’être à jour au niveau de certains vaccins, sous peine de se voir refuser l’accès à l’enceinte sacrée de la Kaaba. L’agence de voyage, ainsi que l’ambassade d’Arabie Saoudite peuvent certainement fournir ce type d’information.

    Certaines dispositions sanitaires supplémentaires, permettant de prévenir certaines maladies tropicales, pouvant être contractées auprès de pèlerins en provenance de pays comme l’Inde ou l’Indonésie par exemple, ne seront pas inutiles. Les maladies tels que la fièvre typhoïde, la polio, la diphtérie, le tétanos ou la malaria sont très contagieuses, et s’en protéger est une nécessité.

    Enfin, il est important de se faire délivrer un livret de vaccination signé par le médecin traitant et tamponné par les autorités du pays de résidence, sous peine de se voir refouler par les autorités saoudiennes chargées de délivrer le visa d’entrée en Arabie Saoudite.

    Concernant les papiers à posséder pour l’établissement du visa d’entrée, il faut également un passeport valable au moins six mois au-delà de la date de fin du pèlerinage, un certificat délivré par l’imam de la mosquée ou par une instance musulmane digne de foi attestant que l’on est musulman, surtout pour ceux qui ne disposent pas d’un prénom à consonance musulmane comme les convertis, et enfin un testament authentique et notarié au cas où il arrive malheur au pèlerin durant le Hajj (on ne compte plus en effet, le nombre de morts chaque année dans des bousculades inévitables du fait du nombre conséquent de pèlerins malgré le progrès incessant des autorités locales pour améliorer le déroulement des rites).

    Les choses à ne pas oublier

    En plus des formalités administratives, d’autres points sont primordiaux à aborder pour une préparation du Hajj la plus complète. Le premier concerne les capacités physiques du pèlerin, car même si de nos jours, de nombreux lieux à la Mecque sont équipés de l’air conditionné, il faut se rappeler que la température moyenne reste extrêmement élevée par rapport à la température des pays tempérés, aussi un entrainement physique minimum est recommandé pour ne pas souffrir trop durant le pèlerinage des efforts physiques à fournir.

    Les femmes doivent également se rappeler que pour effectuer le pèlerinage, elles doivent être obligatoirement accompagnées, soit de leur mari ou d’un membre de leur famille direct (avec lequel le mariage est impossible), ou soit dans certains cas faire partie d’un groupe de femmes dans le même cas. Seules les femmes de 45 ans ou plus sont autorisées à voyager avec un groupe de pèlerins sans un représentant de leur famille direct, si une famille parmi le groupe de pèlerins accepte de se porter garant pour elle.

    Pour effectuer le pèlerinage, il est obligatoire d’être vêtu de la tenue traditionnelle, le « Ihraam », qui se constitue de deux pièces de tissus blanches non cousus, généralement faite intégralement de coton. La taille réglementaire est de 45’’ x 120’’ (soit 115 cm x 305 cm) pour la pièce du bas et de 45’’ x 72’’ (soit 115 cm x 183 cm) pour la pièce du haut.

    Pour ce qui est du matériel personnel, il est important de penser à emporter des médicaments pour prévenir les maladies bénignes et récurrentes, une banane ou un sac à bandoulière pour transporter avec soit tout les éléments nécessaires pour un voyage (documents, argents, carte d’identité, clés…) et enfin suffisamment d’argent local (le riyal saoudien, 1 euro = 4,80 riyal) pour ne pas avoir à se préoccuper à retirer sur place dans l’urgence.

    En suivant tout ces conseils, le pèlerin augmente grandement les probabilités d’effectuer un pèlerinage sans encontre (inch’allah), car bien préparé et surtout anticipé avec suffisamment d’avance et de clairvoyance.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 7379 fois
     

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3767930
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC