• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • Les interdits en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Les clés du repentir

    Tout être humain est sujet à commettre durant sa vie terrestre des fautes, que cela soit envers son prochain, envers Dieu et surtout envers lui-même. Cependant, le plus dur reste pour le croyant qui cherche à se corriger et à s’améliorer, de rechercher le pardon divin, qui ne peut s’obtenir qu’à travers le repentir : « Implorez le Pardon de Dieu, Il est Celui qui ne cesse de pardonner ; Il vous enverra du ciel une pluie abondante. Il accroîtra vos richesses et vos enfants ; Il mettra à votre disposition des jardins et des ruisseaux. » (Coran Sourate 71 - Verset 10 à 12)

    L’importance du repentir

    Dieu, qui connaît parfaitement sa créature, sait bien que cette dernière a tendance à laisser son nafs pencher vers l’égoïsme et vers les plaisirs de ce bas monde (Khoulika el-insanû daîfa dit le Coran), et c’est pourquoi il nous commande de nous réformer constamment et de revenir à Lui. Le Coran encourage ainsi à maintes reprises les croyants à corriger leur comportement et à implorer Dieu de son pardon, afin qu’il passe sur leur fautes :

    135. et pour ceux qui, s'ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d'Allah et demandent pardon pour leur péchés - et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah ? - et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu'ils ont fait.

    136. Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien !

    Sourate 3 : AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)

    Le repentir consiste donc essentiellement en l’abandon de tout ce qui est blamable aux yeux des prescriptions coraniques et de la Sunnah du prophète Muhammad (PBSL). Cet abandon doit également être accompagné d’une réelle volonté du croyant de ne plus renouveller son péché à l’avenir et du regret d’avoir commis sa faute.

    17. Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitôt se repentent. Voilà ceux de qui Allah accueille le repentir. Et Allah est Omniscient et Sage.

    Sourate 4 : AN-NISA' (LES FEMMES)

    153. Ceux qui ont fait de mauvaises actions et qui ensuite se sont repentis et ont cru... ton Seigneur, après cela est sûrement Pardonneur et Miséricordieux.

    Sourate 7 : AL-ARAF

    8. ô vous qui avez cru ! Repentez-vous à Allah d'un repentir sincère. Il se peut que votre Seigneur vous efface vos fautes et qu'Il vous fasse entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux...

    Sourate 66 : AT-TAHRIM (L'INTERDICTION)

    Si les trois critères que sont l’abandon de l’acte interdit, le regret de l’avoir commis et la promesse de ne plus recommencer ne sont pas réunis, alors le repentir est considéré comme non agréé par Dieu. Le repentir doit en effet être vu comme une « deuxième chance » donné au musulman qui, alors qu’il commettait un acte transgressif sans se rendre compte de la gravité de ce dernier, était alors considéré comme « dans l’erreur ». Or si le musulman après avoir commis une faute, se repent sans réellement regretter son geste, ou transgresse à nouveau en toute connaissance de cause, alors tout son acte de repentance n’aura servi à rien.

    Les bénéfices du repentir

    A travers le repentir, le croyant apprend à réformer ses actes, à réprouver les choses interdites de ce monde et à comprendre tout les effets néfastes des mauvaises actions qu’il pratiquait autrefois. De plus, en revenant à Dieu, le musulman renforce sa foi, et purifie davantage son âme, lui permettant de s’élever spirituellement davantage.

    128. Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis , et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c'est Toi certes l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux.

    160. sauf ceux qui se sont repentis, corrigés et déclarés : d'eux Je reçois le repentir. Car c'est Moi, l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux.

    Sourate 2 : Al-BAQARAH (LA VACHE)

    Le prophète Muhammad (PBSL) lui-même, pourtant considéré comme l’exemple à suivre en matière d’homme au sein de la communauté musulmane, dont le comportement était impeccable durant sa mission terrestre, se repentait constamment auprès de Dieu, et a souvent loué les mérites du repentir à ses compagnons. Ainsi, Al-Agharr Ibn Yasâr Al-Muznî (que Dieu l’agrée), a rapporté que le prophète Muhammad (PBSL) a dit : « Ô gens ! Repentez-vous à Allah et implorez Son pardon. Je me repens moi-même cent fois par jour. » (Rapporté par Muslim)

    D’ailleurs, il ne nous appartient pas à nous musulmans de juger par nous-mêmes de la gravité de nos actes, car une faute considéré comme bénine voir inexistante à nos yeux peut en réalité être un péché très grave, qu’aucun musulman ne se serait permis de commettre du temps du prophète de l’Islam (PBSL). Ainsi Anas Ibn Mâlik (que Dieu l’agrée) a dit : « Vous commettez des actes qui semblent à vos yeux plus minces qu’un cheveu, alors que nous les jugions périlleux du temps du Messager d’Allâh — paix et bénédictions sur lui. » (Récit rapporté par Al-Bukhari)

    De même, la repentance ne doit pas être systématiquement lié à une faute commise physiquement, mais elle peut également faire suivre un sentiment qui a poussé le croyant sur une voie pouvant l’éloigner à terme du chemin de la droiture. Aussi `Abd Allâh At-Tamîmî (que Dieu l’agrée) a dit : « Les pénitents ne se valent pas... Il est des pénitents qui se repentent des péchés et des transgressions, des pénitents qui se repentent de l’erreur et de l’inattention, et des pénitents qui se repentent pour avoir vu d’un œil satisfait leurs bonnes actions et œuvres pies. ». Il existe donc divers niveaux dans le repentir, et ce dernier ne doit donc de ce fait pas être négligé, car sa pratique n’est jamais inutile et reste perpétuellement bénéfique pour le croyant.

    A côté du travail sur lui-même et sur son nafs, le repentir permet au musulman d’améliorer constamment son comportement, en apprenant l’humilité devant Dieu et la crainte de commettre le moindre péché. Le croyant travail également à s’éloigner davantage du mal, sous toutes les formes que ce dernier peut apparaître, ce qui à l’avenir lui garantira, si Dieu le veut, le meilleur chemin pour l’accomplissement de sa vie terrestre en prévision de la vie future, la seule qui mérite réellement que l’on si attache et que l’on y travaille quotidiennement.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 11163 fois
     

    A lire Egalement

    Le déroulement du Hadj
    Le waqf, donation perpétuelle
    La prière du Tarawih
    La prière de consultation
    La notion de péché en islam
    Voir tous les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4054480
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC