• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Les interdits en Islam
  • Témoignage convertis
  • Les principaux Anges en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Une véritable portée sociétale

    « Le port du voile est un acte d'adoration et une prescription divine, il n'est pas le fait d'un simple symbole religieux ou politique. La femme musulmane le considère comme étant une partie intégrante de ses pratiques qui lui incombent religieusement. Cette exigence n'est pas spécifique à un lieu particulier, mais elle est générale, que ce soit dans les lieux de culte, les institutions officielles ou non. » (Communiqué du Conseil européen de la fatwa et de la recherche sur la question du foulard islamique en France).

    La confusion dans certains pays musulmans depuis des générations entre la "coutume ethnique" et la "tradition religieuse" ainsi que l’apparition en Islam de nombreuses innovations périlleuses (4), a malheureusement amené à des excès de comportements qu’il est important de dénoncer aujourd'hui, car ils sont bien trop souvent en contradiction avec les préceptes de l’Islam. L’exemple le plus criant est celui de l’excision des jeunes filles ou encore leur voilement à un âge bien trop jeune souvent légitimé par des hadiths prophétiques dont l’authenticité est fort douteuse.

    Si dans certains cas le port du voile est imposé aux petites filles dès l’âge de 6 ans, cela reste minoritaire et condamnable par une grande majorité de musulmans en raison de la non puberté des filles à cet âge là, qui est loin d'être un âge "de raison".

    Cependant, les raisons du port du hijab, bien que pouvant découler d’un choix personnel une fois la femme adulte, peuvent aussi être le résultat de pressions exercées par son environnement familial ou proche. En France, dans certaines familles d'origine musulmane, le port du voile est vu comme une sorte de « convention culturelle » transmise de mère en fille, constituant un « héritage culturel » auxquels certaines femmes son inconsciemment attachées. Le port du voile n’est donc pas ici le produit d’une réflexion théologique profonde, mais plutôt le diktat d’une « coutume tribale » :

    « Il y a un attachement à la tradition, à la coutume avec peu d’appréciation subjective. La culture vestimentaire apparaît plus homogène car davantage insérée dans une logique de reproduction de la tradition. Plus de conformisme passif et moins de réflexivité chez ces femmes : « une musulmane doit respecter les règles islamiques ». (Au-delà du voile - M-C. Lutrand, B. Yazdekhasti)

    Un autre facteur amenant au port du voile peut venir de la pression exercée par la communauté, qui voit d’un mauvais œil tout comportement vestimentaire subversif ou non-conforme à l’esprit traditionnel. Cette pression communautaire se matérialise dans des pays comme l’Iran ou l’Arabie saoudite, par « la chasse aux non-voilées ». Ces persécutions publiques sont orchestrées par de véritables brigades de la répression des mœurs, composées de femmes traquant sans relâche les filles semi-voilées ou celles qui refusent de porter une tenue « islamiquement correcte ».

    Comme nous venons de le voir, le port du voile pour des raisons autres que religieuses existe donc bel et bien au sein de la communauté musulmane ; c’est un fait connu de tout le monde actuellement. Mais il est tout de même essentiel de signaler qu’il ne s’agit ici que d’une minorité qui se trouve prise sous le feu des projecteurs des médias (de pays qui se sont toujours complus, au nom de la « modernité », à orchestrer une véritable propagande contre l’islam, dans le but évident de le diaboliser pour des raisons que nous n'exposerons pas ici) et qui d’un coup est propulsée au devant de la scène médiatique comme si elle était le représentant d’une majorité dans le monde musulman.

    Mais face à cet inquiétant constat, il faut également souligner que le regain d’intérêt pour la religion que ce soit en Occident ou en Orient dans certains pays Arabe comme ceux du Maghreb ou l’Egypte a contribué à augmenter le nombre de femmes portant le voile, traduisant ainsi un retour en force à la tradition et la renaissance d’une spiritualité en pleine rénovation. Ceci est un fait important qu’il convient de garder à l'esprit avant d'aller plus loin dans le raisonnement...

    Wallahou Alam

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 6915 fois
     

    (4) Se référer à notre chronique « L’innovation périlleuse en Islam »

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2           

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3663440
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC