• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Virginité, chasteté et traditions (Acte I)

    Avril 2008, Tribunal de Grande Instance de Lille. Un couple musulman vient de terminer sa procédure de divorce, pour cause de vices dans l’une des qualités essentielles requises par le mari dans l’établissement du mariage, et sur laquelle les deux époux avaient établi les bases de leur future union : la virginité de la future épouse. Or, se rendant compte au cours de la nuit de noces que sa femme n’était pas vierge, l’époux décida de faire annuler le mariage, ce qui fut accepté sans aucune objection de la part de l’épouse, cette dernière ayant reconnu son mensonge.

    Cet épisode juridique aurait pu paraître anodin, s’il n’était pas rendu sur le territoire français et par une justice laïque, soulevant ainsi la controverse et concédant aux « biens pensants » et aux féministes de tout genre l'occasion de venir condamner ouvertement cette décision qui soi-disant porte atteinte aux libertés de la femme (alors que ce sujet n’a aucun rapport avec la décision en question, la jeune femme ayant reconnu son mensonge, qui constitue une faute pénale quoi qu’on en pense, et ayant consenti en plus à la démarche de son mari d’annuler le mariage).

    Plusieurs individus ont profité donc de ce fait divers certes scandaleux pour les personnes mariées, pour stigmatiser par un raccourci tendancieux l’islam et soulever de nombreuses interrogations qui en réalité n’auraient pas lieu d’être si les deux époux n’étaient pas de confession musulmane. Dans la semaine qui a suivi cet événement largement médiatisé, les débats d’idées en France se sont accaparés l’histoire de ce couple, en parlant à tort et à travers, mais en oubliant surtout l’essentiel qui est aussi la question de fond ici, à savoir en quoi l’islam est-il responsable du dénouement malheureux de ce mariage ? Ou encore, comment, à moins d’être vraiment de mauvaise foi, peut-on confondre grossièrement dans cette affaire coutume ethnique et tradition religieuse ?

    Genèse, Coutume et Apparences

    La virginité a toujours été un attribut plus ou moins important dans les civilisations s’étant succédées au fil des âges. Fantasme pour les uns, mais surtout gage de pudeur, de fidélité et de chasteté chez les autres. L’histoire contemporaine nous enseigne que la virginité avant mariage fut instituée en Europe par le Christianisme. Tombée en désuétude suite à la révolution sexuelle de la fin des années soixante et la libération des mœurs d’une société déjà areligieuse, elle passa rapidement au second plan pour finir par n’être plus qu’un fantasme plutôt qu’une valeur fondamentale avant l’union de deux êtres.

    En revanche dans la civilisation musulmane, la virginité reste toujours un facteur de premier ordre avant établissement d’un mariage. Mais pourquoi donc cette exception ?

    Sans la dogmatiser comme c’est le cas dans le catholicisme, la tradition musulmane fait de la virginité une qualité requise et recherchée chez tout croyant et croyante avant le mariage, dans la mesure où celle-ci représente le symbole apparent de sa chasteté, qui est une valeur religieuse noble et souhaitée en islam : « On m’a montré les trois premiers groupes de gens qui rentreront au paradis : un martyr, un homme chaste qui garde la chasteté… » (Hadith du prophète Muhammad PBSL)

    30. Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font.
    31. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté
    33. Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu'à ce qu'Allah les enrichisse par Sa grâce.

    Sourate 24 : An-Nur (LA LUMIERE)

    Dans une société traditionnelle uniforme où la morale religieuse fait que la « perfection physique » et la « pureté spirituelle » soient étroitement liées, pour ne pas dire complémentaires, la question de la virginité ne se pose guère (si l’on examine le texte coranique, on ne voit nullement mention de versets prescrivant la « virginité » pour les femmes d’un coté et interdisant à un homme d’épouser une femme non vierge de l’autre coté). Cependant, dans une société « d’apparences » qui est en pleine perte de repères, où le « corporel » passe désormais avant le « spirituel » et où la crainte de la « honte communautaire » prédomine sur celle de Dieu, « l’intégrité de l’hymen » devient alors un point d’une importance toute capitale. A regarder les choses à partir de cet angle de vue, il devient plus limpide que la question de la virginité telle que la conçoivent nos contemporains qu’ils soient musulmans ou non n’a en réalité rien de transcendant et qu’elle appartient plus au domaine de la coutume ethnique plutôt que celui de la tradition religieuse.

    Quand le vice s’installe…

    A travers le verset coranique cité plus haut, et dans de multiples passages du Coran, Dieu invite les croyants à se préserver en faveur de leur future union, et de fuir la mauvaise action qui consiste en la pratique de la fornication. En effet, cette dernière pouvait se solder, en tout cas avant l’arrivée massive des moyens de contraceptions, par la naissance d’un enfant illégitime, dont la femme risque de se trouver seule à charge, le géniteur refusant la plupart du temps de reconnaître son enfant. Mais cela n’est pas l’unique raison de l'interdiction de la fornication en islam.

    La pratique des relations sexuelles hors mariage aboutit à une « libération » dangereuse des mœurs qui conduit souvent à une banalisation de cet acte qui devient alors anodin. Cela s’observe facilement aujourd'hui chez les fornicateurs et les fornicatrices « déclarés » qui n’hésitent pas à le commettre à chaque fois que l’occasion se présente devant eux et qui multiplient indéfiniment les conquêtes pour assouvir leur stupre, sans se fixer aucune limite. Dans certaines situations, cela devient même le but de toute une vie ! Il n’est donc sans doute pas un hasard que les « libertins » soient les précurseurs des pratiques sexuelles les plus dégradantes de notre époque.

    Guidé ainsi par son instinct animal, l’homme ou la femme qui a l’habitude de s’adonner à la fornication n’hésitera pas à recommencer même une fois marié, sans ce soucier à aucun moment des conséquences que son acte aurait sur sa propre famille ou sur l'ordre social auquel il appartient. C’est aussi de cette façon là que l’obscénité fait son chemin chez l’homme, que le vice s’installe petit à petit, et que l’on se retrouve rapidement mis en déroute et submergé par son propre péché au point d’en devenir l’esclave et le prisonnier inconscient. On peut dire sans peine que les personnes qui s’adonnent à de telles pratiques qu’elles soient musulmanes ou non, sont en réalité embarquées sur un chemin périlleux dont elles ne pourront sortir que par une grâce divine :

    32. Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin !

    Sourate 17 : AL-ISRA (LE VOYAGE NOCTURNE)

    Education deux poids, deux mesures

    Si l’Islam combat farouchement la fornication, il confère au mariage un statut honorable et le considère comme étant pour chaque croyant le parachèvement de la religion :« Kamal e-din » « Quiconque se marie, acquiert la moitié de sa religion. » disait le prophète Muhammad (PBSL). Et c’est bien les « musulmans » d’aujourd’hui et leur machisme et non la religion qui ont exagéré l’importance de la « virginité physique » de la femme avec la forme et les caractéristiques que nous lui connaissons actuellement dans la communauté, au point d’en faire la Condition sine qua non avant tout mariage, devant même la piété ou la foi.

    Au lieu donc de prendre les choses par le bon coté (il est évident que la piété préside la chasteté et que cette dernière et liée de près à la virginité; nous dirions même qu’elle en est le synonyme dans la religion) les Hommes d’aujourd’hui renversent l’ordre établi pour prendre les choses toujours à rebours et se focaliser uniquement sur l’apparence des gens, plutôt que sur leur fond. Certes, il n’est nullement un scandale que de chercher la vertue et la haute moralité chez une femme, mais est-il vraiment raisonnable de vouloir à tout prix épouser une vierge si on ne l’est pas soi même ? D'ailleurs à ce sujet, « n'obtient-t-on pas que l'homme ou la femme que l'on mérite » ? Autrement dit, le Coran ne dicte-il pas une sentence divine dans le verset 3 de la sourate 24 en affirmant que « Le fornicateur n'épousera qu'une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants. » ?

    En vérité, ceux qui ne s’attardent que sur l'aspect apparent des choses et qui font une fixation maladive sur l’hymen, sont aussi ceux qui sont les moins rigoureux envers eux même en matière de chasteté. Ils ne récoltent à travers la crise actuelle qui secoue la communauté que le fruit de leurs égoïsme et de leur machisme.

    Si les hommes sont responsables de l’état d’esprit qui veut aujourd’hui que la virginité physique soit la première qualité recherchée chez les femmes, ces dernières n’en sont pas moins étrangères; l’éducation ségrégationniste que certains parents musulmans et plus spécialement les mères transmettent à leurs filles joue aussi un rôle important dans le maintien de cette mentalité grippée; loin de faire comprendre à leurs enfants qu’il est autant haram pour les garçons comme pour les filles de commettre la fornication (qui rappelons-le n'est pas que "vaginale" mais peut prendre bien d'autres formes), certaines mères axent leur éducation uniquement sur les filles et laissent volontairement de côté les garçons (« qui après tout devront consolider leur virilité et faire leurs preuves en matière sexuelle avant d’être les bons maris de demain»). Ces derniers arrivés à l’adolescence ne s’accommodent que trop du statut que leur dispose leur entourage et pensent même qu’il est normal au nom de l’acquisition des expériences qu’un garçon transgresse les règles et non la fille. Sauf que c’est à force de transgresser les interdits que l’on s’égare du droit chemin et que l’on devient à l’âge adulte un agent de trouble et de subversion qui n’a rien à envier au plus mécréant des Hommes. C’est aussi de cette façon là qu’une génération d’hommes et de femmes dérive et fabriquent subversivement une coutume périlleuse "Bida’a", l’érige dangereusement en acquis religieux pour la transmettre fallacieusement par la suite comme une véritable tare à sa descendance.

    Pour l’islam, la vraie virginité n'est nullement distinguée de la chasteté (1) et il convient de bien souligner le fait qu'elle concerne autant les garçons que les filles. C’est aussi pour cette raison précise que le Coran préfère mettre l’accent sur la chasteté plutôt que sur la virginité. Mais dans l’époque décadente dans laquelle nous vivons, où la quantité prédomine sur la qualité, où l'« extérieur » domine souvent l'« intérieur », il est logique que le musulman « moderne » vienne lui aussi à agir à l’opposé de ce que lui enseigne sa tradition religieuse. Qu'il chérisse à son tour le « corps » plus que le « cœur » et vénère la virginité de l’hymen sans ce soucier de celle de la morale.

    Pour conclure cette première partie de notre exposé nous dirons que la question de la virginité qui obsède tant les esprits aujourd’hui au sein de la communauté musulmane, n’est en réalité que l’arbre qui cache la forêt d’un « mal être identitaire » qui renvoie vers des questions beaucoup plus profondes que ne le laisse paraître la mésaventure des « non mariés » de Lille. Nous démontrerons aussi, qu'il est tout sauf un hasard que les médias occidentaux se soient aussitôt accaparés ce fait divers anodin... Des interrogations que nous traiterons donc prochainement dans un deuxième article qui dissipera définitivement toute confusion sur ce sujet.

    >>> Suite Virginité, chasteté et tradition (Acte II) (Bientôt disponible)

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 5860 fois
     

    (1) La virginité physique n'est qu'une qualité subordonnée à la virginité du "nefs" (de l'âme) qui la prédomine incontestablement.

    A Lire également :

    99 Attributs de Dieu ( une expression d'art )
    L'«héritage arabo-musulman» en Occident
    Islam et Musulmans : le grand écart ?
    Voile d’illusions, voile de convictions
    Entretien avec les auteurs d’Islam de France

    Islem
    25 octobre 2008
    22:58:43

    Ils n'ont pas pu interdire l'amour, alors ils l'ont "desinfecté" en invantant le mariage.

     

     

    Zekayi
    14 septembre 2008
    05:49:23

    Biensure que le Coran interdit d'epouser une femme non vierge voyons!
    sourate 24: "le fornicateur ne devra épouser qu'une fornicatrice ou une associatrice" (et vice versa)

     

     

    Badra
    15 septembre 2008
    00:45:36

    Si le verset en question s'applique autant pour les filles que pour les garçons, donc le Coran interdit aussi d'épouser un homme non vierge ? de même qu'il faut distinguer fornication (garçon et fille ) et virginité (féminine), il faut aussi ne pas détourner le sens du verset en haut ....wassalam

     

     

    Othmane
    03 octobre 2008
    21:01:58

    je suis en cm2 cela permettra d'apprendre
    facilement mes verets et me perfectionner
    en TAJWID

     

     

    Islem
    18 octobre 2008
    15:40:32

    Et si l'on etendait le debat sur la question de l'amour? Certes bon nombre de personne "plus vierge" se permettent de partager la couche avec d'autres "individus" pas toujours conjoint pour autant. En effet, dans ce cas on attribuera à cet act l'appellation de "fornication", le but est simplement d'assouvir sa pulsion sexuelle dénuée de quelconque sentiment, en cela le "fornicateur" denigre sa vertu pudique naturellement inqulquée par Dieu (en grandissant lorsque l'adolescent distingue spontanément le vice de la vertu et l'innocence est révolue) . Ainsi donc, le fornicateur s'abaissera à un état "animal" par lequel l'instinct devient superieur à sa raison mais aussi à son coeur.
    Cependant l'amour charnel se distingue de la fornication de par le fait, premièrement qu'il n'y a pas d'amour pour le dit fornicateur, et dans un second temps la couche charnelle sera non seulement un inclation du corps mais elle aura été encouragée par une inclination du coeur et de l'âme. Vous me direz "Mais il faut se marier si l'on s'aime". Nous sommes des êtres humains, des êtres de chair tactile et sensibles(et là n'est pas la marque de Satan mais bien le don de Dieu de nous avoir offert la perception du plaisir amoureux). Alors Peut-on dire, honnêtement que l'on aime une personne à part entière si la manifestion de cet amour qui unit l'âme, le coeur, et le corps n'a pas été partagée?

     

     

    Fati
    19 octobre 2008
    20:00:24

    En religion ce qui distingue la fornication de l'acte sexuel licite est le commandement ou la Loi prisent comme critère de référence et non l'amour comme le prétendent les "modernes". Ce dernier d'ailleurs fait partie d'un tout autre débat.

     

     

    Adil
    25 octobre 2008
    23:02:34

    Si vous saviez aimer vous saurez peut-être que l'Amour ne peut se debattre.

     

     

    Kawtar
    31 octobre 2008
    14:48:04

    Adil tu dis que des sottises, le temps te corrigera...

     

     

    Nazir
    09 novembre 2008
    20:31:59

    Je pense qu'Islem n'a pas tout à fait tort. Quant à vous Kawtar, je trouve cela "amusant" que vous consideriez l'Amour comme une sottise qui est pourtant un don de Dieu.

     

     

    fanfan
    10 novembre 2008
    17:34:56

    En Islam, comme dans les religion qui l'ont precedees, l'homme et la femme doivent rester chastes, et donc n'avoir de relations sexuelles qu'apres leur mariage...
    Et cela concerne L'HOMME ET LA FEMME...

     

     

    Ismaïl
    14 novembre 2008
    17:22:46

    Je pense qu'un(e) musulman(e) peut se marier avec une personne non chaste, sinon il n'y aurai pas de repenti et il n'y aurai pas de second mariage après une rupture

     

     

    naim
    18 novembre 2008
    07:34:27

    je pense qu'on aura touse notre sac de péché et marié avec ou sans virginité l essentiel c de s aimé et de ce respecé car une vierge ne vos pas une femme non vierge seul allah peu juger et pardoné
    la virginité et juste une valeur elle n est pas une recompense

     

     

    dehon
    27 novembre 2008
    13:48:26

    pouriez me donner la date exacte la fète du mouton j habite la france a cautè lens tel 0624722822

     

     

    Salima13
    10 février 2009
    17:42:30

    Bonjours a tous j'écris un commentaire car je trouve cela aberrant, qu'aujourd'hui ce soit un critère,que les hommes recherchent chez leur femme.Vous savez que la sexualité est ce qui dispute et rapproche un couple ? Et si au bout de 5 ans de mariage vous vous rendez compte que vous n'étiez pas compatible sexuellement avec votre partenaire... Vous faites comment ? Vous divorcez ou prenez votre mal en patience ? A quoi cela sert d'attendre si on aime une personne. Si la femme ou l'homme n'est pas vierge, il aura affaire à Dieu NOUS NE SOMME PAS LA POUR JUGER TROP DE GENS L'OUBLIENT. Mais aujourd'hui les nouvelles générations vivent avec leur temps et ne s'inquiètent pas de leur mariage ou autre... Bon courage à tout ceux qui attendent.

     

     

    Soufiane.el
    09 mars 2009
    21:12:38

    Salam wa A3likoum

    Je pense que c'est pour un probléme de "compatibilité" comme tu dit qu'il vos mieux éviter les relation avec le mariage, et pour pousser aussi les hommes à étre plus doux, LES HOMMES, il est vrai que la virginité est importante mais il faut savoir que nous somme les représentent direct de notre religion, si nous délaissons les soeurs qui un jour dans leurs vie ou quoi on fait une erreure en quoi somme nous musulman? dieu est seul juge, il est miséricordieux...

    Dans le coran même on commence parce que le musulman doit avoir de plus importante dans sont coeur

    Bismi'lah al rahman al rahim
    (La miséricorde)

    ne vous cachez plus derrière des rideau de tradition hermétique à l'amour qu'un musulman doit avoir dans sont coeur, amené le gens à l'amour de l'islam et non à haine des arabe (je le suis moi même) j'espère que vous avez compris, certe tout le monde peu faire des erreures, et dans l'islam on on raproche les gens du bon chemin et on ne les aloigne pas, alors arréter tous de cracher sur la femme surtout que je connais pas d'homme "vierge/pusseau" si se n'est de très rare bon amis, maintenant mes frères et soeurs rester au maximum dans le dine et éviter les mauvaise choses inchaallah, mais si il vous plait ne blamer les erreures "souvent de jeunesse"! si une femme ou un homme cherche le repentire alors faite tout pour l'accepter parce que vous n'éte ni juge ni en droit de refuser à une personne de revenir de bon coeur sur un chemin bien guider!
    Retener juste mes frères et soeurs qu'il est important d'accepter les choses les plus difficile dans le monde, et de ne pas etre trop terre à terre, soyer miséricordieux et pardonneur envers les gens qui vous demande de l'aide, l'islam est une religion qui pousse à l'adoration et à l'amour ne l'oublier pas!

    Salam wa a3likoum wa rahmatoulah wa ta3ala wa barakatou.

     

     

    Soufiane.el
    13 mars 2009
    17:01:07

    Je pense que c'est pour un probléme de "compatibilité" comme tu dit qu'il vos mieux éviter les relation AVANT (et non avec) le mariage*

     

     

    lilou
    09 mai 2009
    06:08:33

    g lu ce ki c dit tout a lheure et moi c une kestion selon l'article que je trouve totalement en corrélation avec la société actuelle et bien rédigée pour ma part.
    Ma question est la suivante le coran impose t-il oui ou non la virginité? pqrceque chasteté et virginité sont similiares mais ne sont pas des termes égaux et la fornication est un autre probleme que l'islam a bien raison de punir

     

     

    Talib Elhoda
    25 août 2009
    02:01:30

    Salam alikoum

    ceux qui sont chastes et vierge, c' est pire, ils ne trouvent pas de musulmane chaste et vierge.............

    connaitre les interdit c' est bien mais si peu sont dans cette situation???

     

     

    patricia
    30 octobre 2009
    21:56:40

    moi on ma volée ma virginitée en me mariant de force a 15 ans a 20 ans on ma rejetée pour une autre
    parce que moi je n était pas une vrai musulmane
    maintenant je le suis et fiere de l etre
    je suis française de naissance

     

     

    jennysherazade...
    03 janvier 2010
    17:39:52

    moi je respecte tout a fais les musulman la religion et les tradition !! lr respect je l ai !! et je trouve kune femme ou un homme a droit de faire des erreur dans la vie ! je pense ossi ke l amour de deux etre doit etre fonder sur otre chose ke de savoir si elle et vierge ou pas !!...



     

     

    kamsouuu
    16 mars 2010
    11:16:43

    resté vierge c'est touu
    pour faiir plaiziir en tn futur
    pour pa trahir ta famille
    et pour etre respecter devan les genn
    ta viginer c'est une fierté alor fai atentionn

     

     

    ahmid
    19 avril 2010
    22:38:23

    salam allikoum rahmatouAllah wa baraktou

     

     

    ririetmimi
    06 mai 2010
    15:53:14

    bsaha aux bon discour musulman ci dessus présever vou et sabro ici on est que de passage salamaleykoum wa barakatouh wa rahmatullah subhanallah wa tahala

     

     

    ssssssssssssssooo
    08 octobre 2010
    21:33:39

    salam alAYkoum
    daccort avec kam cooi je pense que ses mieux mes mwa jai 18ans et hier une soeur musulmane ma demander est ce grave d'avoir un petit copain et je n'ai pas su quoi lui repondre

     

     

    maniola
    07 décembre 2010
    20:34:42

    au diable les fournivateurs

     

     

    Ya-tayba
    06 avril 2011
    01:02:23

    Des versets pleins de sens : représentation d'un juste équilibre entre le fornicateur pour la fornicatrice .. donc vierge pour vierge.

    Tristement, cette parole du Coran n'est pas respecté dans le monde musulman.
    On vit dans une époque plongé dans une vague de génération de fornicateurs, fornicatrices.. Ou sont les droites et droits dans l'histoire, en France j'en vois pas, n'est-ce-pas grave.
    Que Dieu guide nos pas vers celles que nous méritons.

     

     

    j'aihontedemoià36ans
    03 janvier 2012
    00:35:03

    J'ai fini par céder au péché à l'âge de 34 ans, par un moment d'égarement, j'avoue mon erreur mais j'ai tellement honte de moi car je me suis préservée si longtemps. Aujourd"hui je suis toujours avec cette même personne et nous allons nous marier.
    La liaison précède le mariage mais cet homme est le seul et unique homme à qui je me suis adonnée et il n'y aura personne d'autre dans ma vie.
    Je vies mal mon péché mais en même temps je me dis que je n'ai pas "forniqué" comme le définis le terme propre du mot dans le sens premier.
    J'espère un jour recevoir la misécorde d'allah notre souverain, et ne plus ressentir cette honte qui me ronge.

     

     

    SATO
    07 octobre 2011
    11:10:02

    CE QUI EST AMUSANT CHEZ LES CROYANTS C'EST QU'ON DEMANDE TOUJOURS A LA FEMME D'ETRE VIERGE MAIS IL N EST JAMAIS DEMANDE AU MARI UN CERTIFICAT DE VIRGINITE...POURTANT AVEC LES MENTALITE DE MAINTENANT JE NE CROIS PAS QU IL Y EST BEAUCOUP DE "PUCEAU" AU MARIAGE.....BEAUCOUP D HOMMES VEULENT COUCHER AVEC LA "VOISINE" MAIS EPOUSER UNE VIERGE.....A LA FIN C EST RAREMENT COMPATIBLE

     

     

    nini88
    03 décembre 2011
    15:41:54

    je suis tout à fait d'accord avec le fait de rester vierge jusqu'au mariage. c'est vrai, c'est tellement beau de être pures se donnant l'un à l'autre.....malheureusement dans la plupart des cas le mec en "bon" musulman après avoir coucher avc tous ce qui bouge EXIGE une fille pure une fille de "bonne famille". je trouve que c'est du foutage de gueule!!! le mec va jusqu'à demander un examen médical qui confirme les dire de la jeune fille!! je touve cela insultant et révoltant...

     

     

    Manou98
    12 juin 2013
    20:27:53

    Salam Aleykoum, moi je me pose pleins de questions par rapport a ce sujet là mais surtout celle-ci : Si un homme se marie avec une femme plus vierge mais repentie,elle sera encore considérée comme étant fornicatrice ?

     

     

    Christine
    24 juillet 2013
    05:01:03

    Notre prophète, pbsl, n'a épousé qu'une vierge ou deux, ses autres femmes toutes veuves ou divorcées! maintenant les musulmans méprisent les divorcées et même les veuves! Quelle honte!

     

     

    abdmalik
    24 décembre 2013
    18:14:37

    Sincèrement comme on le dit souvent à chacun sa vérité ms ne nous regardons pas! Je pense que la notion de pratique sexuelle n'est pas considéré en islam comme pilier d'un mariage car rappelons le, le but de notre existence est l'adoration de Dieu à travers ses commandements et dc un état d'esprit.Cependant, le monde actuel et les parcours de chacun façonne la conception que nous avons du couple et l'importance ou non ou "l'appétit" de chacun en matière de relation intime. Ceci dit Dieu connaît parfaitement la nature propre de chaque Etre qui est distinct. Lorsqu'une femme offre sa virginité à son mari c'est un gage de dévotion à mon sens et son mari lui rendra par sa fidélité et sa protection. La question à mon sens est la volonté ou non de part le mariage à satisfaire Dieu par nos engagements plus que la qualité et la quantité des rapports intimes. Et il est vrai que le monde environnant, l'influence qu'il exerce sur nous et l'éducation reçu sont des préceptes majeurs à l'heure de la liberté des choix et des tentations

     

     

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3545824
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC