• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Démarche conversion
  • Les interdits en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Concilier le travail et la pratique du jeûne

    Dans une société laïque comme la France, il est particulièrement difficile de concilier religion et vie quotidienne. En effet, le soi-disant « principe d’égalité » laïque que veut que chaque citoyen n’affiche pas de signes ostentatoires de sa croyance sur son lieu de travail. De ce fait, la période du Ramadan constitue une étape difficile pour les personnes ne voyant pas à priori comment concilier le troisième pilier de l’Islam avec leur vie professionnelle.

    Pourtant, il est indispensable de trouver les moyens nécessaires pour arriver à vivre son Ramadan comme tout musulman ordinaire, et c’est donc le but de cet article.

    Informer l’entourage professionnel

    Ceci peut paraître contradictoire vis-à-vis du constat effectué plus haut, mais la première chose à avoir en tête, quelques jours avant le début du Ramadan (ou le premier jour dans le pire des cas), est la nécessité de prévenir son entourage professionnel du fait que l’on va effectivement « faire le Ramadan ».

    Il est donc primordiale d’expliquer l’impossibilité d’assister aux repas (qui sont le plus souvent pris en communs avec les collègues de bureau, pour les cadres ou les ouvriers en entreprise).

    Aménagement des horaires

    Si cela est possible, un aménagement d’horaire avec son supérieur est également une option plus qu’appréciable, car elle permet de travailler sur les horaires dédiées à la pause déjeuner, et évite au musulman de rompre son jeûne plus tard que l’heure exacte, ce qui non seulement est grave, mais est également mauvais pour l’état de santé du jeûneur. Un arrangement pour un changement d’horaire avec un collègue est également une possibilité à envisager, car elle permettra de ne pas changer la bonne marche de l’entreprise, ce qui contribuera à faciliter l’intégration du musulman au sein de cette dernière.

    L’important est que la qualité du travail fourni ne soit pas affectée, car c’est par cette dernière surtout que le musulman sera jugé en premier, et s’il s’avère que l’écart est trop important, demander à jeûner le Ramadan suivant risque d’être encore plus compliqué !

    Autres conseils

    Il est important d’essayer de rester occupé autant que possible, car ainsi, on évite de trop penser à la faim et les heures défilent plus vite. De même, en profitant de l’absence de la pause de midi, il est possible de compenser son manque d’énergie par une charge ininterrompue de travail.

    Le fait de s’encourager mutuellement entre collègues musulmans est également un plus non négligeable, et permet de renforcer le sentiment de fraternité entre collègues et d’unité dans l’effort.

    Il reste également primordiale de ne pas trop se plaindre de sa situation ouvertement, car le simple fait de se rappeler des difficultés rencontrées par les premiers musulmans qui devaient jeûner dans le désert permet de relativiser la difficulté que représente le fait de jeûner au travail !

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 7592 fois
     

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3805510
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC