• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Démarche conversion
  • Les principaux Anges en Islam
  • Les interdits en Islam
  • La Mort dans l' Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    La bataille de la tranchée

    Une sourate entière, la sourate 33 – les coalisés, fait référence à cette bataille particulièrement importante de l’Islam, car une défaite des musulmans aurait alors signée la mort de Muhammad (PBSL) et la fin de la religion.

    Les coalisés

    Après leur défaite à Ouhoud, les musulmans continuèrent, sous la conduite de Muhammad (PBSL), à grandir en influence et en force en Arabie. La diffusion rapide de l’Islam permit ainsi au prophète de Dieu (PBSL) de gagner en reconnaissance, et de ce fait le nombre de convertis grimpe de façon exponentielle. En 627, Muhammad (PBSL) décida d’envoyer de nouveau une force armée composée de 300 hommes en arme et de 10 chevaux à Badr, au devant de l’armée Quraychite, qui menaçaient à nouveau de lancer une attaque contre les musulmans.

    Bien qu’aucune bataille n’eut lieu, cette décision permis au prophète de Dieu (PBSL) de montrer la puissance de l’armée musulmane, et de réduire le nombre de confédérations pouvant se former contre les musulmans, dont le culte monothéiste pur et dénoué d’idolâtrie était une nuisance pour des peuples habitués à adorer des idoles de pierre et de bois.

    Cette manœuvre eut un effet partiel car elle ne permit pas d’éviter la formation d’une coalition entre les Qurayshites et la tribu juive des Banu Nadir (1), au début de l’an 627. Ces derniers, menés par Huyayy ibn Akhtab, ainsi que d’autres leaders juifs de l’oasis de Khaybar, rencontrèrent Abu Sufyan à la Mecque pour s’allier avec ce dernier et éradiquer une fois pour toute la présence indésirable de Muhammad (PBSL).

    La marche des coalisés vers Médine

    L’armée se mit aussitôt en marche vers Médine, non sans que d’autres tribus juives telles que les Banu Ghatafan, Bani Asad, Bani Sulaym et les Banu Murra pour donner un total estimé à environ 10 000 hommes en arme. La tribu des Bani Amir, qui était liée par un pacte avec Muhammad (PBSL) ne prirent part au conflit.
    Huyayy ibn Akhtab, qui ne tenait pas à perdre inutilement sa vie dans un conflit armée, préféra se rendre à Khaybar dans l’attente de la fin de la guerre et de l’Islam par extension, et laissa donc le commandement de son armée à Abu Sufyan.

    Entre temps, les Banu Khuza se rendirent à Médine pour prévenir le prophète de Dieu (PBSL) de l’arrivée imminente de l’armée des coalisées et de l’importance de leurs forces. Après quatre jours de voyage, ils arrivèrent à Médine et apprirent à Muhammad (PBSL) la venue de l’armée coalisée dans un délai d’un peu plus d’une dizaine de jours.

    Muhammad (PBSL) a son habitude, réuni l’ensemble des habitants de Médine afin de réfléchir sur la meilleure stratégie à adopter pour contrer l’ennemi. Certains proposèrent d’attaquer l’ennemi frontalement, comme cela avait été le cas lors de la bataille de Badr, alors que d’autres proposaient d’adopter une stratégie défensive, dans la même ligne que celle entreprise à Ouhoud, et de se protéger au sein de la cité (2).

    Salman le Perse

    Tout comme les batailles de Badr et de Ouhoud, où une stratégie particulièrement bien adaptée au contexte fut utilisée, la bataille du fossé ne fait pas exception à la règle En effet, l’un des compagnons du prophète de Dieu (PBSL), Salman Al-Farissy (ou Salman le Perse), s’adressa à Muhammad (PBSL) :

    « Oh Messager de Dieu, quand nous nous trouvions assiégés en Perse, nous construisions une tranchée afin de nous protéger des attaques ennemis. »

    Le prophète de Dieu (PBSL) accepta, car il trouvait l’idée originale et surtout fortement ingénieuse du fait que Médine ne comportait qu’une seule entrée au Nord de la cité. En construisant une tranchée en amont de se point de passage obligé pour entrer dans la ville, les musulmans compromettaient fortement l’efficacité des attaques que produirait la coalition.

    il fut donc ordonné de construire une tranchée de quatre kilomètres de long, large de six mètres et profondes de cinq mètres, qu’aucun cavalier ne puisse franchir. Elle fut construite d’après de nombreuses sources, en une vingtaine de jours. Muhammad (PBSL) ordonna également à mille cinq cents hommes de protéger cette dernière, et également à deux cents autre de mettre les femmes et les enfants à l’abri.

    (1) Ces derniers, qui avaient complotés dans le but d’assassiner le prophète Muhammad (PBSL), s’étaient fait exilés de force vers l’oasis de Khaybar.
    (2) En effet à Badr, le prophète de Dieu (PBSL) ordonna aux musulmans de boucher les puits afin de priver l’armée Quraychite en eau, et à Ouhoud, une partie des archers musulmans furent placer en hauteur sur une colline afin de surplomber le champ de bataille et protéger les arrières des troupes musulmanes.

     

                   Page : 1 | 2 | 3            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4009374
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC