• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Les principaux Anges en Islam
  • Démarche conversion
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Le siège de Médine

    Un peu plus de trois mille musulmans étaient préparés à défendre l’Islam et le prophète de Dieu (PBSL) au péril de leur vie.

    Les coalisés, en arrivant à Médine, furent particulièrement surpris de voir la tranchée, du fait que chez les Arabes, les sièges étaient alors une technique de guerre inconnue. Ils furent ainsi dans un premier temps incapable de traverser la tranchée, gênés aussi par les flèches enflammées décochées par les musulmans présents de l’autre côté.

    Dans un deuxième temps cependant, les Qurayshites, sous la pulsion de ‘Amr bin ‘Abd-e-Wudd et Ikrimah Ibn Abu Jahl arrivèrent à traverser temporairement la tranchée. ‘Amr provoqua les musulmans et demanda un duel avec le meilleur de leurs combattants. Ali releva le défi, et tua rapidement ‘Amr, ce qui provoqua un mouvement de panique et de confusion au sein des rangs Qurayshites.

    Incapable de percer les rangs musulmans, les confédérés tentèrent une autre tactique. Les Banu Qurayza, une tribu juive installée au Sud de Médine, n’avaient aucun intérêt pour les musulmans ou pour leur religion, mais pouvaient espérer une récompense sensible de la part des Qurayshites en cas de victoire de ces derniers. Huyayy ibn Akhtab, retourna donc à Médine chercher leur support, et finit par les persuader de mettre un terme au pacte de non-agression qui les liaient au prophète de Dieu (PBSL).

    La rumeur de la trahison des Banu Qurayza se propagea rapidement, et Umar alla prévenir le prophète de Dieu (PBSL), qui s’inquiéta de se revirement, du fait que les Banu Qurayza bénéficiaient d’un large arsenal militaire (1500 épées, 2000 lances, 300 armures et 500 boucliers). Le prophète de Dieu (PBSL) demanda alors à trois musulmans de s’assurer de la position des Banu Qurayza, mais de ne pas répandre l’annonce de leur trahison si elle s’avérait être réelle, pour ne pas troubler le moral des troupes musulmanes.

    L’art de la guerre

    Malheureusement les musulmans finirent pas être mis au courant de la trahison des Banu Qurayza, ce qui leur infligea un rude coup au moral. Voyant que ses hommes avaient atteint les limites de leur endurance, le prophète de Dieu (PBSL) décida de négocier une trêve avec les Banu Ghatafan, contre un tiers des récoltes de datte de Médine. Ces derniers demandant la moitié de la récolte de datte, les chefs de Médine clamèrent leur refus de se plier devant une pareille ignominie.

    Les Ghatafans, en ayant entamé des négociations avec les musulmans, compromirent leur position au sein de la coalition. Cette dernière finit par se disloquer complètement grâce à l’intervention d’un de ses membres, Nuaym ibn Masud, qui s’étaient secrètement converti à l’Islam. Ce dernier reçut l’autorisation du prophète de Dieu (PBSL) de semer le trouble au sein des rangs coalisés, même s’il lui fallait pour cela mentir.

    La stratégie de Nuyam ibn Masud fut de contacter secrètement les Banu Qurayza, en leur faisant croire qu’en cas de victoire de Muhammad (PBSL), les coalisés n’hésiteraient pas à les laisser à la merci de la colère des musulmans. Il leur conseilla donc de prendre des otages parmi les chefs des coalisés afin de se garantir leur loyauté. Ensuite, il se rendit auprès des chefs coalisés pour leur annoncer la décision des Banu Qurayza de prendre des otages, non pour s’assurer leur loyauté, mais pour les livrer au prophète de Dieu (PBSL).

    Les rangs des coalisés complètement désorganisée, finirent par être rompus, la majorité des tribus y ayant pris part étant uniquement venu dans une optique de profit, et non réellement dans un optique de destruction de l’Islam, dont peu se préoccupent jusqu’alors. Entre temps, Huyayy, fut déclaré comme traître par Abu Sufyan du fait qu’il n’avait put obtenir comme promis le support des Banu Qurayza, et avait complètement démoli le moral des troupes coalisés. Les mauvaises conditions météorologiques dont une forte tempête de sable qualifié par le Coran comme une « aide de Dieu », ainsi qu’une diminution dans les provisions des coalisés suffirent à les convaincre de lever le camp.

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4577441
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC