• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Démarche conversion
  • Les interdits en Islam
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  •  Imprimer

    Les autres prophètes de Dieu dans le Coran

    Dieu mentionne dans le Coran brièvement d’autres prophètes en sus de ceux évoqués précédemment. Pour la majorité d’entre eux, le discours biblique est proche, mais de légères différences subsistent toutefois.

    En Islam, il n’existe aucun prophète au dessus d’un autre, car ils sont tous égaux. Seul Dieu a favorisé tel ou tel prophète en degrés dans sa Miséricorde et certains sont plus proches spirituellement de Lui que d’autres.

    Adam, le premier homme

    Adam (PBSL) est le premier homme créé par Dieu, au moyen d’une argile auquelle il insuffla une partie de Son Esprit. Le but était d’en faire son lieutenant sur Terre « Khalifa », ce qui contraria les Anges, ces derniers ne comprenant pas en quoi une créature capable de faire le mal et de choisir entre adorer ou non Dieu pourrait être utile.

    Dieu apprit le nom des diverses créatures existantes à Adam (PBSL), qui les répéta ensuite aux Anges. Ces derniers ne tirant leur connaissance uniquement de ce que Dieu leur avait appris, ils comprirent alors leur erreur et s’inclinèrent sur ordre de Dieu devant Sa création.

    Iblis (Satan) en revanche refusa de se prosterner, péchant par orgueil et estimant être meilleur qu’Adam (PBSL), car créé de Feu. Il subit donc la malédiction de Dieu et fut chassé du cercle des anges pour son impudence, non sans avoir promis d’égarer tous les fils d’Adam jusqu’au Jugement Dernier.

    33.Nous dîmes à Adam " habite le jardin (l'Eden) avec ton épouse et nourrissez-vous abondamment de ses fruits, mais n'approchez pas de l'arbre que voici, de peur que vous ne deveniez coupables.

    Sourate 02 : AL BAKARA (LA VACHE)

    La tradition rapporte qu’Adam fut bientôt rejoint par la première femme Eve, et ils demeurèrent au Paradis pendant de longues années, jusqu’à ce que Satan les en face sortir, pour avoir mangé du fruit d’un arbre (1) sur lequel Dieu avait posé un interdit.

    115.Nous dîmes à Adam : Eblis (Satan) est ton ennemi et celui de ton épouse (Eve). Prenez garde qu'il ne vous chasse du paradis et que vous ne soyez malheureux. 116.Tu n'y souffriras ni de la faim, ni de la nudité. 117.Tu n'y seras point altéré de soif, ni incommodé par la chaleur. 118.Satan lui suggéra : Ô Adam ! Veux-tu que je te montre l'ARBRE de l'ETERNITE et d'un royaume impérissable ?

    Sourate 20 : TA-HA (TA’HA)

    Une fois sur Terre, Adam se repentit de sa faute envers Dieu, qui lui pardonna, et lui donna l’ordre de construire la maison sacrée « Kaaba » (2) à la Mecque.

    Hénoch (Idris)

    Hénoch est né à Babylone où il suivit les enseignements de son ancêtre le prophète Adam, et de son fils Seth (PBSL). On raconte qu'il appartenait à la cinquième génération après Adam. Que les deux pyramides égyptiennes furent construites pour abriter en plus de leur tombaux toute la connaissance divine et la sagesse que leur grand père Adam leur transmit.

    Hénoch reçut de Dieu la mission d’enseigner aux hommes la religion de l’unicité et de les appeler à se soumettre à Son commandement. Quelque temps après son prêche, Hénoch quitta Babylone pour l’Egypte, accompagné de ses disciples. Il y continua sa mission, montrant aux gens les bienfaits du jeûne, et la nécessité de reverser une partie de son argent aux plus pauvres de la communauté.

    Hénoch (PBSL) est le premier des fils d’Adam à recevoir la prophétie après Seth (PBSL). Il est reconnu comme étant le premier à avoir inventé les formes d’écriture.

    Parmi ses sages conseils, on note :

    « Heureux celui qui regarde ses propres actes et les utilise comme prière envers son Seigneur ».

    « Personne ne peut faire preuve de plus de gratitude envers les faveurs que Dieu lui accorde que celui qui en fait profiter les autres. N’enviez pas les autres pour ce qu’ils ont car ils n’en profiteront seulement que pour une durée déterminée. Celui qui fait preuve d’excès n’y trouvera pas de bénéfices. La vraie joie dans la vie est d’avoir de la sagesse ».

    Enfin, selon une tradition ésotérique Hénoch fut un des rares êtres humains à entrer vivant au paradis sans subir l’épreuve de la mort ni le jugement dernier :

    56. Et mentionne Idris, dans le Livre. C'était un véridique et un prophète.
    57. Et nous l'élevâmes à un haut rang.


    Sourate 19 : MARYAM (MARIE)

    Isaac le fils d’Abraham

    Isaac est le fils d’Abraham (PBSE) et de sa femme Sarah. Bien que mentionné à de nombreuses reprises dans le Coran, la tradition musulmane bien que ne s'attardant pas sur le récit de son histoire, lui tient une grande estime de part son statut de prophète « rassul ».

    Dans le Coran, l'annonce de la naissance d’Isaac (PBSL) est un évènement miraculeux, du fait de l’âge très avancé de sa mère. Cet épisode est relaté trois fois dans le livre saint des musulmans à travers les sourates suivantes :

    71. Sa femme était debout, et elle rit alors; Nous lui annonçâmes donc (la naissance d') Isaac, et après Isaac, Jacob .
    Sourate 11 : HOUD

    53. Ils dirent : “N'aie pas peur ! Nous t'annonçons une bonne nouvelle, [la naissance] d'un garçon plein de savoir”.


    Sourate 15 : AL-HIJR

    28. Il ressentit alors de la peur vis-à-vis d'eux. Ils dirent : “N'aie pas peur”. Et ils lui annoncèrent [la naissance] d'un garçon plein de savoir.

    Sourate 51 : AD-DARIYAT (QUI ÉPARPILLENT)

    Le grand point de divergence entre le Coran et la Bible sur Isaac (Is'hak en arabe) concerne l'histoire du « sacrifice ». En effet, si la Bible mentionne clairement Isaac comme étant celui qui allait être sacrifié à Dieu par Abraham (PBSL), le Coran lui ne mentionne pas le nom de ce fils dont Abraham (PBSL) doit immoler sur ordre divin. En revanche, la tradition musulmane rapporte que c’est Ismaël (PBSL) et non Isaac qu’Abraham tentera de sacrifier à Dieu, avant que ce dernier ne le rappelle à l’ordre et ne lui substitut un animal (3) à sacrifier en place de son fils.


    (1) La Bible parle d’un arbre de connaissance, mais le Coran mentionne que Satan fit croire à Adam et Eve qu’il s’agissait d’un arbre d’éternité « Khould » et de royauté « Moulk ».
    (2) Elle sera ensuite reconstruite par Abraham et Ismaël (PBSE).
    (3) La Bible parle d'un bélier, le Coran quant à lui mentionne un noble sacrifice : « dabahin-adim »

     

                   Page : 1 | 2 | 3            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 3763918
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC