• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Témoignage convertis
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Chuhayb et la balance

    L’histoire du prophète Chuhayb (PBSL), nous est essentiellement relatée à travers le texte coranique. Ce prophète faisait partie du peuple de Madyan (4) ; un peuple avare et athée, qui vivait dans l’excès.

    Mais leur plus gros péché, en plus d’être des dénégateurs, était de ne pas faire preuve d’équité envers leur prochain. Ainsi, lorsqu’ils achetaient, ils faisaient pleine mesure, mais en cas de vente allégeaient celle-ci au maximum, aimant ainsi rouler ceux avec lesquels ils commerçaient.

    Dieu leur envoya donc Chuhayb (PBSL), armé de nombreux miracles, afin qu’il les ramène sur la voie de la droiture et de l'adoration de Dieu l'Unique.

    85. Et aux Madyan, leur frère Chuaïb : "Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Une preuve vous est venue de votre Seigneur. Donnez donc la pleine mesure et le poids et ne donnez pas aux gens moins que ce qui leur est dû. Et ne commettez pas de la corruption sur la terre après sa réforme. Ce sera mieux pour vous si vous êtes croyants.
    86. Et ne vous placez pas sur tout chemin, menaçant, empêchant du sentier d'Allah celui qui croit en Lui et cherchant à rendre ce sentier tortueux. Rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux et qu'Il vous a multipliés en grand nombre. Et regardez ce qui est advenu aux fauteurs de désordre.
    87. Si une partie d'entre vous a cru au message avec lequel j'ai été envoyé, et qu'une partie n'a pas cru, patientez donc jusqu'à ce qu'Allah juge parmi nous car Il est le Meilleur des juges.”

    Sourate 7 : AL-ARAF

    Chuhayb (PBSL) tenta de les convaincre du bien fondé de sa mission en leur rappelant le châtiment qui avait déjà touché tant de générations auparavant. Il leur expliqua également qu’il ne désirait rien de leur personne, et qu’il recevait ses ordres de Dieu, et c’est Lui qui le récompenserait :

    177. Lorsque Chuaïb leur dit : “Ne craindrez-vous pas [Allah]”.
    178. Je suis pour vous un messager digne de confiance.
    179. Craignez Allah donc et obéissez-moi,
    180. et je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au Seigneur de l'univers.
    181. Donnez la pleine mesure et n'en faites rien perdre [aux gens].
    182. et pesez avec une balance exacte.
    183. Ne donnez pas aux gens moins que leur dû; et ne commettez pas de désordre et de corruption sur terre.
    184. Et craignez Celui qui vous a créés, vous et les anciennes générations”.

    Sourate 26 : As-SHUARAA (LES POETES)

    Malheureusement, les plus puissants parmi son peuple refusèrent non seulement de le croire ou de le suivre, mais l’expulsèrent de la ville, lui et ceux qui l’avaient suivi, confisquant par la même tous leurs biens. Chuhayb (PBSL) se tourna alors vers Dieu et l’implora de le délivrer des mécréants qui lui causaient tant de torts.

    Dieu envoya alors comme premier châtiment au peuple de Madyan une chaleur accablante. Ils virent ensuite, un nuage s’approcher lentement, et crurent un instant que ce dernier venait les rafraîchir de son ombre apaisante. En place d’une eau pure et bienfaitrice, se furent des éclairs et du feu qui s’abattirent sur eux. Ensuite, ils entendirent une fureur venir du ciel et ils virent la terre se fendre sous leurs pieds. Les dénégateurs périrent ainsi dans un état d’horreur indescriptible.

    88. Les notables de son peuple qui s'enflaient d'orgueil, dirent : “Nous t'expulserons certes de notre cité, ô Chuaïb, toi et ceux qui ont cru avec toi. Ou que vous reveniez à notre religion.” - Il dit : “Est-ce même quand cela nous répugne ? ” .
    89. Certes, nous aurions forgé un mensonge contre Allah si nous revenions à votre religion après qu'Allah nous en a sauvés. Il ne nous appartient pas d'y retourner à moins qu'Allah notre Seigneur ne le veuille. Notre Seigneur embrasse toute chose de Sa science. C'est en Allah que nous plaçons notre confiance. ô notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et notre peuple car Tu es le meilleur des juges.”
    90. Et les notables de son peuple qui ne croyaient pas, dirent : “Si vous suivez Chuaïb, vous serez assurément perdants”.
    91. Alors le tremblement (de terre) les saisit; et les voilà étendus, gisant dans leurs demeures.
    92. Ceux qui traitaient Chuaïb de menteur (disparurent) comme s'ils n'y avaient jamais vécu. Ceux qui traitaient Chuaïb de menteur furent eux les perdants.
    93. Il se détourna d'eux et dit : "Ô mon peuple, je vous ai bien communiqué les messages de mon Seigneur et donné des conseils. Comment donc m'attristerais-je sur des gens mécréants ? ”


    Sourate 7 : AL-ARAF

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 4740 fois
     

     

    (4) Ville située dans la région portant le même nom (connue de nos jours sous le nom de Syrie).

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3           

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4326528
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC